0 Shares 28 Views

Christophe Dellocque fait sa Sylvie Joly – Le Lucernaire

Capture decran 2017-06-08 a 15.12.18

Christophe Dellocque fait sa Sylvie Joly – Le Lucernaire

De et avec Christophe Dellocque

Du 5 juillet au 26 août 2017

Tarifs : de 11 à 26 €

Réservation en ligne

Durée : 1h10

Le Lucernaire 
53, rue Notre-Dame-Des-Champs
75006 Paris
M° Notre-Dame-Des-Champs

www.lucernaire.fr

Du 5 juillet au 26 août 2017

Quel fil invisible relie le comédien Christophe Dellocque à Sylvie Joly, cette virtuose du rire à l’humour noir et sans concession, qu’il n’a jamais rencontrée mais dont l’incroyable choucroute blonde et la bouche soulignée d’un rouge très rouge l’ont marqué pour toujours ?
Sans caricature ni travestissement, il nous dévoile son parcours sur les traces de cette grande dame du music-hall, pionnière du one-woman show. Il s’approprie son répertoire, en joue tous les personnages devenus cultes – bourgeoises arrogantes et névrosées, gourdes écervelées, bobos frustrés, artistes incompris – et signe lui-même d’autres textes à la manière de Sylvie Joly qui témoignent de cette complicité inaltérable qui l’accompagne depuis l’enfance. 

Note d’intention de Christophe Dellocque, auteur et interprète 

Il y a des figures qui vous accompagnent toute une vie. Sylvie Joly est une des miennes. Je l’ai vue pour la première fois à la télévision quand j’avais onze ans. Son visage, ses mimiques, son aptitude à dé nir un personnage par sa voix et son accent m’ont toujours fasciné. J’ai écouté ses 33 tours, mis en scène certains de ses sketches à la MJC de Cavaillon, je l’ai vue sur scène. Tout cela sans que nous ne nous rencontrions jamais. 

Et puis, en rentrant de 5 ans de vie au Cambodge, le projet que j’avais imaginé là-bas autour de son répertoire est devenu spectacle. J’avais aussi envie d’interroger la façon dont un homme pouvait jouer des personnages féminins sans aucun arti ce de maquillage ou de costume : l’occasion était belle.
Après le décès de Sylvie, son mari m’a contacté ; j’ai rencontré ses auteurs et Fanny, sa sœur, auteur de nombreux sketches m’a proposé d’écrire avec moi. Le projet a continué à grandir et aujourd’hui, je croise Sylvie Joly tous les soirs sur scène. 

« Même si on ne s’est jamais parlé, on a ni par se rencontrer… » 

Quelques mots de Fanny Joly 

Depuis tout petit, Christophe Dellocque adorait ma sœur adorée, sans l’avoir jamais rencontrée.
Le 3 septembre 2015, il lui écrivait pour lui demander l’autorisation d’interpréter certains de ses sketches. Le 4, Parkinson-Le-Cruel emportait notre Sylvie. 6 mois plus tard, j’ai rencontré cet acteur.
Par-dessus l’absence : une présence.
Au-delà des larmes, l’arme du rire ! 

[Sources : © communiqué de presse]

Articles liés

6e Dimension : Humour, contes et hip hop
Spectacle
109 vues
Spectacle
109 vues

6e Dimension : Humour, contes et hip hop

La Villette présente, pour une série conséquente, la nouvelle création de Séverine Bidaud : « Dis à quoi tu danses ? » La Petite fille aux allumettes, Le Petit chaperon rouge et Le Vilain Petit Canard sont les invités surprise d’un spectacle plein d’humour et de finesse. Voilà la question de la saison des fêtes : On joue ? On conte ? […]

UMA, le musée universel en ligne
Art
173 vues
Art
173 vues

UMA, le musée universel en ligne

Le projet unique que représente UMA (Universal Museum of Art) vient de voir le jour sous l’œil attentionné de ses fondateurs. Cette réalisation en réalité virtuelle a pour but le partage et la transmission de l’art au plus grand nombre. Une nouvelle révolution. Un projet monumental  UMA, qui signifie « ce qui nous lie », en arabe, […]

« Actrice » de Rambert, la vie sans fin
Spectacle
144 vues
Spectacle
144 vues

« Actrice » de Rambert, la vie sans fin

La dernière pièce de Pascal Rambert se déroule autour du lit où se meurt une actrice au sommet de la gloire. Dans cette zone ultime, l’auteur laisse s’engouffrer poétiquement la famille, les amis, l’art, la cruauté, la beauté et la foi en la vie. Alors qu’initialement la pièce a été écrite pour le Théâtre d’Art […]