0 Shares 12 Views

Dali conférences imaginaires au théâtre de l’Usine – Eragny sur Oise

24 janvier 2017
12 Vues
moliereetdaliserencontrent copie

Dali conférences imaginaires

Conçu et mise en scène par Christophe Gauzeran

Avec Philippe Kieffer

Du 26 au 29 janvier 2017

Tarifs : de 5€ à 22€

Réservation en ligne ou par tél. au 01 30 37 01 11

Durée : 1h30

Théâtre de l’Usine
6 Rue Dominique Lebovici
95610 Éragny 

theatredelusine.net

moliereetdaliserencontrentDu 26 au 29 janvier 2017

La cie fahrenheit 451 est heureuse de vous annoncer la reprise de Dali conférences imaginaires.
Dali, sur scène, revient sur sa vision de la peinture, son obsession pour la technique, la maîtrise et l’harmonie des toiles de la Renaissance.

Il défend au-delà de ses provocations régulières, de son excentricité légendaire érigée en système, une rigueur artistique absolue… Nous découvrons que celui qui affirmait “Le surréalisme c’est moi !” n’avait d’yeux que pour Vermeer et Raphaël… C’est un artiste qui va faire de sa vie une mise en scène perpétuelle et se fabriquer un personnage de toute pièce. Il jouera le fou, le clown, le provocateur, l’excentrique, le détestable, le ridicule. Dali joue Dali, ce qui ne l’empêche pas d’être vrai, profond et sensible.

Christophe Gauzeran a conçu et mis en scène un spectacle tissé d’intelligence et de sensibilité, au fil duquel l’anartiste clown publicitaire de lui-même se révèle – tout en se décriant comme un traître et un porc- infiniment plus complexe et profond que son cirque permanent put le laisser accroire. (…) Éloge, ici, de la nuance avant toute chose.
JP Léonardini. L’Humanité.

Avec son titre explicite, “Dali, conférences imaginaires”, le spectacle imaginé et mis en scène par Christophe Gauzeran n’a pas besoin d’être raconté :
on devine qu’il va y avoir un acteur jouant Dali et qu’il sera face à un intervieweur. (…) Mais ce qui va d’emblée surprendre dans “Dali, conférences imaginaires”, c’est la personnalité même du peintre catalan. Philippe Kiefer, qui l’incarne, va, en effet, balayer par sa composition magistrale la vision caricaturale qu’on a du plus célèbre natif de Figueras.
“Dali, conférences imaginaires” évite les écueils qu’on craignait, celui de montrer un Dali excessif et vain, celui d’en faire un histrion vautré dans sa propre publicité.
Au bout du compte, c’est à une réhabilitation qu’on assiste. Grâce à Christophe Gauzeran, ce n’est plus le bruit du Dali avide de gloire et de dollars qui intéresse mais le silence, plus pudique que
narcissique, de celui qui peignait ses fantasmes. Le temps du regard est revenu et c’est tant mieux.
Philippe Person . Froggys delight

Dans l’intelligence, l’humour et la provocation, le maître nous parle de lui, bien évidemment, mais aussi d’art et de relations humaines. (…) Pour incarner Salvador Dali, il fallait, bien sûr, un comédien formidable. Jusqu’au moindre geste, jusqu’à la moindre intonation, Philippe Kieffer est crédible. Du « gggrand art », aurait dit Dali !
JL Jeener. Figaroscope

« Coup de cœur »
Le spectacle conçu par C. Gauzeran est passionnant. Sa connaissance de l’artiste révèle un Dali inattendu : attachant, subtil, plein d’humour. (…) Grâce à l’interprétation étonnante de Philippe Kieffer, les propos résonnent merveilleusement. Il incarne « génialement » cette haute figure en évitant les pièges de la caricature. Ce qui n’était pas chose facile. (…) A découvrir de toute urgence !
MC Nivière. Pariscope

La mise en théâtre par C. Gauzeran de « Dali Conférences imaginaires » est tirée des écrits de l’artiste. Elle est proposée sous forme d’une interview. Elle constitue une véritable gageure.
Autant le dire tout de suite, le metteur en scène et le comédien Philippe Kieffer s’en sortent haut la main. Dans la comédie, hors caricature. Sous les applaudissements. Le comédien ne pastiche jamais la forme mais, au contraire, entre dans la voix et le rythme de Dali par le souffle des phrases et le sens des mots. Époustouflant. Du coup le personnage ainsi pris en charge ne cesse de fasciner comme l’avait fait de son vivant son modèle.
J. Grapin.

[Source texte et visuel : communiqué de presse ]

Articles liés

6e Dimension : Humour, contes et hip hop
Spectacle
127 vues
Spectacle
127 vues

6e Dimension : Humour, contes et hip hop

La Villette présente, pour une série conséquente, la nouvelle création de Séverine Bidaud : « Dis à quoi tu danses ? » La Petite fille aux allumettes, Le Petit chaperon rouge et Le Vilain Petit Canard sont les invités surprise d’un spectacle plein d’humour et de finesse. Voilà la question de la saison des fêtes : On joue ? On conte ? […]

UMA, le musée universel en ligne
Art
205 vues
Art
205 vues

UMA, le musée universel en ligne

Le projet unique que représente UMA (Universal Museum of Art) vient de voir le jour sous l’œil attentionné de ses fondateurs. Cette réalisation en réalité virtuelle a pour but le partage et la transmission de l’art au plus grand nombre. Une nouvelle révolution. Un projet monumental  UMA, qui signifie « ce qui nous lie », en arabe, […]

« Actrice » de Rambert, la vie sans fin
Spectacle
176 vues
Spectacle
176 vues

« Actrice » de Rambert, la vie sans fin

La dernière pièce de Pascal Rambert se déroule autour du lit où se meurt une actrice au sommet de la gloire. Dans cette zone ultime, l’auteur laisse s’engouffrer poétiquement la famille, les amis, l’art, la cruauté, la beauté et la foi en la vie. Alors qu’initialement la pièce a été écrite pour le Théâtre d’Art […]