0 Shares 250 Views

Enrico Rava, Aldo Romano, Baptiste Trotignon & Darryl Hall en concert au Sunset-Sunside

Sellah Alidor 12 décembre 2017
250 Vues

Enrico Rava, Aldo Romano, Baptiste Trotignon & Darryl Hall montent sur scène du Sunset-Sunside pour une soirée jazz.

“On peut affirmer que le jazz italien contemporain est né avec Enrico Rava.” – Mike Zwerin.
Voilà le grand retour du gentleman du jazz italien entouré de son compère italien de toujours Aldo Romano le tout accompagnés par deux sidemen de luxe qui apportent la même énergie qu’un leader en puissance. De quoi bien démarrer l’année 2018 ce All-stars international made in Sunside !

[Source : communiqué de presse]

 

Articles liés

Fermeture du théâtre Les Feux de la Rampe
Agenda
41 vues
Agenda
41 vues

Fermeture du théâtre Les Feux de la Rampe

Le 15 avril dernier, notre partenaire le théâtre Les Feux de la Rampe a fermé ses portes de manière définitive. C’est avec regret que nous relayons le communiqué de la Direction du théâtre.  “Cher·e·s ami·e·s du théâtre et du spectacle vivant, Il y a ce genre de nouvelles qui ne sont jamais faciles à annoncer. […]

Le Marin à l’ancre – Théâtre Darius Milaud
Agenda
35 vues
Agenda
35 vues

Le Marin à l’ancre – Théâtre Darius Milaud

Les correspondances de voyage de Bernard Giraudeau à son ami Rolland ; Une histoire d’amitié profonde, une escale unique et sensible… La mer désapprend ce que les ports t’apprennent. » Extrait du marin à l’ancre.  « A chaque escale, tu crois être le seul, l’unique amour. A chaque rencontre, tu crois tenir l’éternité par la taille mais elle […]

Complètement Marjo – Théâtre du Gymnase Marie Bell
Agenda
33 vues
Agenda
33 vues

Complètement Marjo – Théâtre du Gymnase Marie Bell

Marjorie Falusi vous livre un défilé de personnages hauts en couleurs, se transformant tour à tour en madone de la télé-réalité, en mamie “sexe drogue et rock’n roll”. Elle incarne aussi un grand gourou, une vraie fausse voyante, ainsi qu’une psy nymphomane et une pseudo racaille. Passant de l’un à l’autre Marjorie Falusi devient ” […]