0 Shares 47 Views

Foire Internationale du Dessin

25 janvier 2010
47 Vues
Georgie_Flood_foire_internationale_dessin

Georgie_Flood_foire_internationale_dessin::


Véritable colonne vertébrale des arts plastiques, la discipline du dessin est de retour sur le devant de la scène artistique internationale. Il s’agit peut être de l’un des « bienfaits » de la crise du marché de l’art contemporain : un retour à l’essentiel. Une définition du dessin Le dessin est le trait indifféremment du support, de l’outil, de la matière qui sert à réaliser le trait. Le dessin est une oeuvre d’art en pièce unique. Le dessin est son propre but et se suffit à lui même.

Pourquoi la FID 2010 ?

« Pour répondre aux questions qu’artistes, collectionneurs, galeristes, se posent dans le contexte actuel. Nous vivons une crise financière, dont on parle peut-être trop. Nous vivons aussi une crise culturelle dont nous faisons semblant de nier l’existence. Pour que la FID remplisse sa mission, elle doit devenir le lieu de rencontre entre héritage et avenir.
Rencontre entre l’héritage – expérience, savoir faire – et l’avenir : les étudiants des grandes écoles d’art d’Europe. C’est notre pari sur l’avenir : la transmission.»

Serghei Litvin

Pourquoi les étudiants ?

En suivant l’exemple du Salon du Dessin, la FID a développé l’idée de la première foire des écoles d’art européennes en lui donnant une structure autonome. Une foire prospective où les étudiants-exposants seront les artistes nouveaux du 21e siècle. Ils ont ainsi l’opportunité de rencontres porteuses de richesse et de diversité culturelle. Le public aura trois jours pour découvrir, dans un même espace, les travaux d’étudiants venus de toute l’Europe, travaux sur lesquels se bâtit aujourd’hui l’art contemporain de demain. L’appel à candidature pour la FID 2010 nous a permis de découvrir l’intérêt fort que la jeune génération porte au dessin. Sur cent vingt dossiers de candidature venus d’Allemagne, de Belgique, du Danemark, de Finlande, de France, de Grande Bretagne, d’Italie, de Serbie et de Suisse, cinquante-huit ont été sélectionnés par le jury.

La présentation

Les étudiants présenteront leurs travaux sans cadre, libres, à plat sur de grandes tables. Celles-ci font référence aux anciennes réunions de marchands où tout était présenté sur tréteaux. Dans les cabinets de dessins, les feuilles (les dessins) ne sortaient jamais des cartons à dessin.

En participant aux foires, les galeries semblent vouloir déménager leurs murs, leur intimité, leur discrétion. Pourtant les foires sont, par excellence, des lieux d’échange et d’ouverture. Depuis quarante ans, peu à peu, celles-ci ont pris la forme d’une succession de «white cubes».

Aujourd’hui, face à l’intendance lourde des foires d’art contemporain classiques, nous proposons une stratégie de décloisonnement, de circulation fluide et de simplicité de présentation. Nous croyons qu’une mise en valeur épurée des pièces sert le dessin, son esprit, sa rigueur – sert son avenir.

Une exposition à Pékin à la galerie Hadrien de Montferrand pour le lauréat du prix FID 2010.

Le lauréat du Prix de la Foire Internationale : Dessins du 21e siècle, sélectionné parmi 55 étudiants par un jury de professionnels du monde de l’art, sera invité à exposer ses travaux à la galerie Hadrien de Montferrand à Pékin. La remise du Prix au Lauréat aura lieu vendredi 26 mars à 19h.

La galerie Hadrien de Montferrand, première galerie en Chine consacrée exclusivement aux oeuvres sur papier, se situe en plein coeur de l’Art District à Pékin. La galerie a été créée fin 2009 par Hadrien de Montferrand, ancien directeur marketing d’Artcurial, et avec le soutien de Laurent Dassault, président du Comité d’Etude et de Développement d’Artcurial.

Le jury, présidé par le directeur de la FID Serghei Litvin, est composé des personnalités suivantes :

Camilla Adami – peintre
Christian Depardieu – directeur de la galerie Depardieu
Pierre Durieu – librairie Mazarine (art moderne et contemporain)
Pantelis Makkas – vidéaste
Hadrien de Montferrand – directeur de la galerie Hadrien de Montferrand
Charles Penwarden – écrivain et collectionneur d’art contemporain
Alice Pfeiffer – journaliste d’art
Vladimir Velickovic – membre de l’Académie des Arts

 

Invitations pour deux personnes pour les membres du Club Artistik Rezo. Réservation indispensable au 01 44 56 00 13.

 


Foire Internationale : Dessins du 21e siècle

 

26, 27 et 28 mars

Vendredi 26 mars de 11h à 19h – Nocturne Professionnels de 19h à 21h
Samedi 27 mars de 11h à 19h
Dimanche 28 mars de 11h à 19h

Tarifs : entrée : 5€ ; réduit : 3€


Loft Marquardt
10 rue de turenne

75004 Paris

Métro Saint-Paul (ligne 1), Bastille (ligne 1, 5 et 8) ou Sully Morland (L7)


http://foireinternationaledudessin.com


Articles liés

« La maladie de la mort » : Marguerite Duras vue par Katie Mitchell
Spectacle
157 vues
Spectacle
157 vues

« La maladie de la mort » : Marguerite Duras vue par Katie Mitchell

Voici peut-être le texte le plus énigmatique, le plus dérangeant de Marguerite Duras, une exploration de l’amour, du sexe, de la vie et de la mort entre un homme et une femme. Metteur en scène mondialement connue, Katie Mitchell monte le texte avec des caméras qui fouillent l’intimité, Irène Jacob en narratrice et Laetitia Dosch […]

Le Grand Prix du Festival d’humour de Paris – Bobino
Agenda
36 vues
Agenda
36 vues

Le Grand Prix du Festival d’humour de Paris – Bobino

Pour clôturer sa troisième édition, le festival d’humour de Paris vous offre la crème de la crème des humoristes de demain sur la scène de Bobino. Venez assister à l’éclosion des plus grands talents de demain, et participer à une aventure humoristique unique ! Après avoir parcouru les Festivals, les Comedy club, Avignon et les scènes […]

Nourritures – Café de la Danse
Agenda
33 vues
Agenda
33 vues

Nourritures – Café de la Danse

Après son succès au Tarmac le 9 décembre dernier, NOURRITURES de la chorégraphe Marie Perruchet (Cie Body Double) sera joué 2 soirs au Café de la Danse les 26 et 27 janvier 2018. Les Nourritures Terrestres est un oeuvre de jeunesse d’André Gide publiée en 1887. Œuvre hybride, il s’agit d’un roman-poème qui mêle souvenirs des voyages méditerranéens, récits d’expériences […]