0 Shares 55 Views

Geneviève de toutes les Couleurs – exposition de Robert Combas – Grand-Théâtre de Angers

17 avril 2014
55 Vues
Genevive-de-toutes-les-Couleurs---Robert-Combas---Grand-Thtre-de-Angers

Geneviève de toutes les Couleurs

Œuvre de Robert Combas

Du 26 avril au 25 juillet 2014

Du 26 avril au 25 juillet 2014

Cette exposition présente un ensemble très important d’oeuvres abordant sous toutes les formes la question de « Geneviève », la compagne de Robert Combas qui est également sa muse.

Robert Combas est un peintre qui explore les passions humaines, sa peinture est un théâtre des émotions.

Angers était le lieu tout trouvé 1987_PORTRAIT-DE-GENEVIEVE-MA-FIANCEE_195x230pour recevoir cette exposition inédite d’un des pionniers du mouvement de la figuration libre. En effet, l’histoire d’amour entre Robert et Geneviève a pris son envol à Angers.

La rencontre de Robert, le peintre, et Geneviève, la danseuse, a eu lieu à Paris dans la nuit du 27 au 28 juin 1987. Et quelques mois plus tard, Geneviève s’installe en résidence au Centre National 1989_LES-NUES-SONT-TOUJOURS-LA-MEME_76x885de Danse Contemporaine d’Angers pour une création chorégraphique Le Globe de la compagnie Josette Baïz. La ville d’Angers abrite donc les premiers pas de ce nouvel amour explosif.

L’essentiel des oeuvres présentées appartiennent à l’artiste, à Geneviève et à Laurent Strouk, le marchand d’art de Robert Combas.

1994_FEMME-MELANCOLIQUE_1005x107Au fil de l’exposition, Geneviève affiche de multiples visages, du plus sublime au plus terrible. On y découvre ainsi des portraits inédits, des scènes d’amour, des scènes du quotidien, des scènes de genre, des scènes fantasmées… Geneviève y incarne aussi bien la muse que l’amoureuse, la guerrière, la danseuse, l’animal, le rêve, le cauchemar…

On découvrira aussi sous des vitrines, des oeuvres plus intimes, signes qui retracent 1990_LICONE-OSTENSOIR_1455x1135des  moments de la vie de Geneviève avec l’artiste : de simples croquis, des fragments de lettres, de carnets de dessins, des objets peints des galets dessinés… Comme le dit si justement le texte de Michel Onfray qui a rédigé un très beau texte d’introduction dans le catalogue :

[…]. La vie est la vie, elle est la même pour tout le monde – pourvu qu’on soit vivant… Dès lors, la leur a ressemblé à beaucoup d’autres vies de couple. La peinture témoigne en silence de ces aventures privées : la découverte des corps, la jeunesse de la chair, le rêve de la sexualité, sa réalité la plus immanente, la question de la maternité, les moments 1999_PORTRAIT-DE-GENEVIEVE-PERIODE-BLEUE-LA-BARRACCA-FLAMENCA_1622x130-1-LRdoux et tendres du quotidien, comme le sommeil, une jambe enroulée dans un drap et le pyjama protégeant le corps de l’enfant ou les moments les plus torrides, Robert la main dans le slip de Geneviève, la mélancolie ou la volupté, la majesté dans des architectures de peinture avec arcades ou la simplicité d’une sieste dans la nature. […]

Cette exposition étonnera car elle bouleverse les codes classiques de l’exposition classique. Cette exposition invite à voir, à écouter, à lire, à penser, à méditer, à s’arrêter… L’exposition joue avec les notions de représentation, on navigue entre peinture, dessins, sculpture, musique, poésie, témoignages de vie…

Robert Combas est aussi un poète, chaque tableau il l’accompagne d’un texte, d’un poème. Robert Combas est aussi musicien et il forme avec son ami Lucas Mancione le groupe « les Sans pattes » qui se produira le jour du vernissage pour une performance visuelle et musicale étonnante et certainement détonnante. Dans l’exposition seront d’ailleurs montrées des vidéos musicales réalisées par Robert Combas et Lucas Mancione dans lesquelles Genevieve joue et danse.

Au casque, le visiteur, le spectateur, pourra écouter les chansons d’amour composées par Robert Combas et Lucas Mancione tout en contemplant les oeuvres. L’artiste sait provoquer, apaiser, embarquer, interroger…

Elle se déroule dans un théâtre car la vie est un grand théâtre !

Et, la Ville d’Angers a déroulé le tapis rouge du Grand Théâtre d’Angers pour un voyage dans l’univers protéiforme de Robert Combas.

[Visuels : Robert Combas, Le Globe, Acrylique sur toile, 235 x 235 cm, 1988-2007 ; Robert Combas, Portrait de Geneviève Ma Fiancée, 1987, 195×230 ; Robert Combas, Les Nues sont toujours la même, 1989, 76×885 ;  Robert Combas, Femme mélancolique, 1994, 1005×107 ;  Robert Combas, Licone ostensoir, 1990, 1455×1135 ;  Robert Combas, Portrait de Geneviève période bleue la barracca flamenca, 1999, 1622×130 © Collection Geneviève Boteilla]

Articles liés

6e Dimension : Humour, contes et hip hop
Spectacle
109 vues
Spectacle
109 vues

6e Dimension : Humour, contes et hip hop

La Villette présente, pour une série conséquente, la nouvelle création de Séverine Bidaud : « Dis à quoi tu danses ? » La Petite fille aux allumettes, Le Petit chaperon rouge et Le Vilain Petit Canard sont les invités surprise d’un spectacle plein d’humour et de finesse. Voilà la question de la saison des fêtes : On joue ? On conte ? […]

UMA, le musée universel en ligne
Art
173 vues
Art
173 vues

UMA, le musée universel en ligne

Le projet unique que représente UMA (Universal Museum of Art) vient de voir le jour sous l’œil attentionné de ses fondateurs. Cette réalisation en réalité virtuelle a pour but le partage et la transmission de l’art au plus grand nombre. Une nouvelle révolution. Un projet monumental  UMA, qui signifie « ce qui nous lie », en arabe, […]

« Actrice » de Rambert, la vie sans fin
Spectacle
144 vues
Spectacle
144 vues

« Actrice » de Rambert, la vie sans fin

La dernière pièce de Pascal Rambert se déroule autour du lit où se meurt une actrice au sommet de la gloire. Dans cette zone ultime, l’auteur laisse s’engouffrer poétiquement la famille, les amis, l’art, la cruauté, la beauté et la foi en la vie. Alors qu’initialement la pièce a été écrite pour le Théâtre d’Art […]