0 Shares 13 Views

Je l’appelais Monsieur Cocteau – Théâtre de La Bruyère

7 février 2017
13 Vues
Cocteau copie

Je l’appelais Monsieur Cocteau

De Carole Weissweiller

Mise en scène de Pascal Vitiello

Avec Bérengère Dautun et Guillaume Bienvenu

Du 6 février au 30 mai 2017

Tarifs : 16€ à 28€

Réservation en ligne ou par tél. au 01 48 74 76 99

Durée : 1h10

Théâtre La Bruyère
5 rue La Bruyère,
75009 Paris
M° Saint-Georges

www.theatrelabruyere.com

CocteauDu 6 février au 30 mai 2017

Promenade dans l’univers de Jean Cocteau, qui nous fait revivre les moments les plus importants de ses relations avec Carole Weisweiller.

Carole, de retour d’une soirée, pose son regard, son attention sur un objet créé par la main de Cocteau et par la puissance de l’esprit, le poète est à nouveau parmi nous. S’instaure un dialogue avec Jean Cocteau, toujours présent dans le coeur de Carole Weisweiller.
Un bel hommage au Prince des Poètes.

[Source texte : communiqué de presse]

Articles liés

6e Dimension : Humour, contes et hip hop
Spectacle
127 vues
Spectacle
127 vues

6e Dimension : Humour, contes et hip hop

La Villette présente, pour une série conséquente, la nouvelle création de Séverine Bidaud : « Dis à quoi tu danses ? » La Petite fille aux allumettes, Le Petit chaperon rouge et Le Vilain Petit Canard sont les invités surprise d’un spectacle plein d’humour et de finesse. Voilà la question de la saison des fêtes : On joue ? On conte ? […]

UMA, le musée universel en ligne
Art
206 vues
Art
206 vues

UMA, le musée universel en ligne

Le projet unique que représente UMA (Universal Museum of Art) vient de voir le jour sous l’œil attentionné de ses fondateurs. Cette réalisation en réalité virtuelle a pour but le partage et la transmission de l’art au plus grand nombre. Une nouvelle révolution. Un projet monumental  UMA, qui signifie « ce qui nous lie », en arabe, […]

« Actrice » de Rambert, la vie sans fin
Spectacle
176 vues
Spectacle
176 vues

« Actrice » de Rambert, la vie sans fin

La dernière pièce de Pascal Rambert se déroule autour du lit où se meurt une actrice au sommet de la gloire. Dans cette zone ultime, l’auteur laisse s’engouffrer poétiquement la famille, les amis, l’art, la cruauté, la beauté et la foi en la vie. Alors qu’initialement la pièce a été écrite pour le Théâtre d’Art […]