0 Shares 40 Views

L’Inversion de la courbe – Théâtre de Belleville

28 septembre 2017
40 Vues
LInversion de la courbe - Théâtre de Belleville 1

L’Inversion de la courbe

Écriture et Mise en scène de Samuel Valensi

Collaboration Artistique : Brice Borg

Avec Michel Derville, Paul-Eloi Forget, Alexandre Molitor et Maxime Vervonck

Jusqu’au 3 octobre 2017

Les lundis et mardis à 21h15

Les dimanches à 20h30

Plein tarif : 25€
Tarif réduit : 15€
– de 26 ans : 10€
Réservation en ligne ou par tél. 01 48 06 72 34

Durée : 1h40

Théâtre de Belleville
94 Rue du Faubourg du Temple
75011 Paris
M° Belleville

www.theatredebelleville.com

Jusqu’au 3 octobre 2017

Partout où il passe, les chiffres le disent, Paul-Eloi est au sommet. Lorsqu’il se fixe des objectifs, c’est pour les atteindre et les dépasser.

Tout dans sa vie est en pleine croissance, autant qu’une célèbre courbe qui commence à l’inquiéter…

L’Inversion de la courbe est une comédie satirique qui aborde l’omniprésence de la productivité dans notre quotidien et le traitement réservé à ceux qui auraient oublié de faire mieux aujourd’hui qu’hier.

La presse en parle :

« Une pièce vertueuse, moderne et jeune qui honore le lieu. » Toute la culture.com
« L’idée géniale de cette pièce offre un fil conducteur riche et passionnant » La Critiquerie
« une satire politico-sociale qui témoigne, confronte, questionne le spectateur. » Le Théâtre Côté Coeur

LInversion de la courbe - Théâtre de Belleville 2Notes d’intention de Samuel Valensi, auteur

« Le déclassement social est un sujet tabou. Il indique que personne n’est à l’abri quand tous les discours, à sens inverse, disent qu’il suffit de vouloir pour pouvoir.

Plutôt que de vouloir raconter le déclassement, j’ai voulu comprendre les raisons de son silence. Toutes les personnes accompagnées par les Petits Frères des Pauvres que nous avons rencontrées pour récolter leurs témoignages, toutes, m’ont demandé le respect de leur anonymat. C’est bien qu’il y a là quelque chose d’ineffable.

Je me suis donc interrogé sur notre rapport à la productivité et sur les raisons pour lesquelles nous taisons, avec grande application, notre faillite du rebond, notre capacité à produire du déclassement. Puis je me suis demandé : n’y-a-t-il pas, dans un monde qui passe son temps à tout mesurer, une propension accrue au burn-out, au dérapage ? Nous comptons tous et tout le temps : nos objectifs au travail, notre nombre de pas, notre rythme cardiaque, la vitesse moyenne de notre footing dominical. Les notions de repos et d’inutilité tendent à disparaître ou, du moins, nous nous efforçons de les faire disparaître, le tout à grand renfort de i-téléphones, i-applications et i-objets. Quelle place l’improductivité peut-elle avoir dans un tel quotidien?

Pour aborder le parcours tragique et classique de celui qui a tout et se retrouve dépossédé, il fallait que l’inversion de la courbe dont on nous parle tant soit à la fois proche et lointaine pour celui qui ne s’en est jamais soucié sous prétexte que ça n’arrive qu’aux autres.»

[Source texte et visuels : © communiqué de presse]

Articles liés

6e Dimension : Humour, contes et hip hop
Spectacle
122 vues
Spectacle
122 vues

6e Dimension : Humour, contes et hip hop

La Villette présente, pour une série conséquente, la nouvelle création de Séverine Bidaud : « Dis à quoi tu danses ? » La Petite fille aux allumettes, Le Petit chaperon rouge et Le Vilain Petit Canard sont les invités surprise d’un spectacle plein d’humour et de finesse. Voilà la question de la saison des fêtes : On joue ? On conte ? […]

UMA, le musée universel en ligne
Art
200 vues
Art
200 vues

UMA, le musée universel en ligne

Le projet unique que représente UMA (Universal Museum of Art) vient de voir le jour sous l’œil attentionné de ses fondateurs. Cette réalisation en réalité virtuelle a pour but le partage et la transmission de l’art au plus grand nombre. Une nouvelle révolution. Un projet monumental  UMA, qui signifie « ce qui nous lie », en arabe, […]

« Actrice » de Rambert, la vie sans fin
Spectacle
170 vues
Spectacle
170 vues

« Actrice » de Rambert, la vie sans fin

La dernière pièce de Pascal Rambert se déroule autour du lit où se meurt une actrice au sommet de la gloire. Dans cette zone ultime, l’auteur laisse s’engouffrer poétiquement la famille, les amis, l’art, la cruauté, la beauté et la foi en la vie. Alors qu’initialement la pièce a été écrite pour le Théâtre d’Art […]