0 Shares 522 Views

Lauréats du Prix Icart / Artistik Rezo 2018

Agathe Louis 9 février 2018
522 Vues
Prix icart artistik rezo paris janvier

L’équipe du Prix Icart Artistik Rezo est heureuse d’annoncer ses lauréats 2018 : Étienne Pottier, Prix du Jury et Kévin Bideaux, Prix du Public. Parmi les récompenses du Prix du Jury : 3.000 € de dotation et la possibilité d’exposer à Éléphant Paname en automne 2018.

Ce vendredi 26 janvier, une affluence compacte et animée s’est pressée à Éléphant Paname pour la remise du Prix du Jury et du Prix du Public 2018. En attendant l’issue des délibérations du Jury, composé d’acteurs influents du monde de l’art, le public a pu découvrir l’exposition collective avec des œuvres de Mathieu Andrieux, Kévin Bideaux, Dayoung Jeong, Roxane Kiesel, Léonard Martin, Camille Oarda, Matthias Pasquet, Étienne Pottier, Camille Sauer, Katarzyna Wiesiolek.

Parmi les nombreux visiteurs au rendez- vous, beaucoup ont participé au vote du Prix du Public, dans une ambiance festive grâce aux animations proposées, dont la machine à gifs du Studio Josepho. Les visiteurs ont aussi pu profiter d’un excellent buffet après la cérémonie de remise des prix.

Une édition 2018 exceptionnelle

Pour cette 10e édition exceptionnelle, le Prix Icart Artistik Rezo s’est déroulé dans un nouveau lieu partenaire, Éléphant Paname, lieu pluridisciplinaire, atypique, qui accueille des expositions, concerts, des spectacles, idéalement situé, entre Opéra et Place Vendôme. C’est aussi dans ce cadre somptueux qu’Étienne Pottier aura l’opportunité, en automne 2018, d’exposer une sélection de ses œuvres, dont Totem, une installation de huit masques, céramique et bois, qui a retenu toute l’attention du jury.

 

©Alain François

Étienne Pottier, lauréat du Prix du Jury

Né en 1983, il est diplômé de l’ENSAD. Il travaille entre Paris et Saint- Denis. Après avoir commencé dans le milieu du roman graphique indépendant, Étienne Pottier se lance dans la photographie, délaissant le dessin quelques années. Il y revient malgré tout en montant un atelier de gravure, puis découvre la céramique qu’il pratique rageusement depuis.

Influencé, tant par les gravures apocalyptiques de Dürer, que par les peintures acidulées de Peter Doig, Étienne Pottier crée un univers sombre et fantasque à travers des dessins, des photographies, des sculptures, des vidéos et des installations. On décèle chez l’artiste une aspiration à traiter les sujets prosaïques d’une manière spirituelle, à conférer une dimension presque sacrée à des thèmes quotidiens, sans pour autant y déceler une portée religieuse. Selon lui, dans l’image, il n’y a ni violence, ni souffrance, ni provocation, mais l’évocation d’un rituel mystérieux et intemporel.

Étienne Pottier s’est démarqué auprès du Jury grâce à un travail novateur, sa parfaite maîtrise technique et l’immédiateté de ses œuvres, qui touchent d’emblée les visiteurs. Les récompenses du Prix du Jury : une dotation de 3.000 €, offerte par l’Icart et Artistik Rezo, la possibilité d’exposer à Éléphant Paname en automne 2018, une campagne promotion offerte par Artistik Rezo, 8 catalogues d’artistes offerts par Nombre 7 éditions, une double page dans Point Contemporain.

 

©Kévin Bideaux

Kévin Bideaux, lauréat du Prix du Public

Doctorant de 29 ans à l’Université de Vincennes, suite à un Master d’Art de l’image et du vivant à Paris 1, il travaille avec toutes les nuances de rose, essayant d’aller au-delà de l’expérience physio-psychologique de la couleur et de l’étendre à des considérations symboliques, politiques, ésotériques ou techniques. Son rose évoque autant le rapport à la chair, que la féminité ou certaines formes de masculinités non hégémoniques. Ses recherches académiques sur la couleur rose — ses implications symboliques et ses applications idéologiques des relations de genre — font écho à son art.

Conceptuel, pictural ou sculptural, le travail de Kévin Bideaux articule histoire de l’art, linguistique, psychologie, biologie, études de genre et cultures queer. Impliqué et concerné par les luttes féministes et LGBT, son travail explore l’intimité des corps en marge, en relation avec d’autres corps, le corps social ou le sien. En renouant avec les origines de l’histoire ou de la science, il entame le processus de déconstruction nécessaire à l’appréhension critique du monde.

Les récompenses du Prix du Public : 8 catalogues d’artistes offerts par Nombre 7 éditions, des bons cadeaux offerts par le Géant des Beaux-Arts, deux nuits dans la maison d’hôtes Pharamond (Villemur-sur-Tarn).

Un jury 2018 d’exception

Kathy Alliou, responsable du département scientifique et culturel des Beaux-Arts de Paris

Éric Dupont, directeur de la galerie Éric Dupont

Fanny Fiat, co-directrice d’Éléphant Paname

Laurent Fiat, co-directeur d’Éléphant Paname

Raphaël Gatel, directeur de la galerie Perrotin

Marie Hugo, artiste plasticienne

Nicolas Laugero Lasserre, directeur de l’Icart, président fondateur d’Artistik Rezo

Arnaud Oliveux, commissaire-priseur chez Artcurial, spécialiste en art contemporain

Stéphanie Pioda, journaliste et éditrice pour Beaux-Arts Magazine et Beaux-Arts Éditions

Marta Ponsa, responsable des projets artistiques et de l’action culturelle au Jeu de Paume

Fabien Verschaere, artiste plasticien

[Source : Communiqué de presse]

 

Articles liés

« La marche forcée de l’art » – Colloque International aux Beaux Arts de Paris
Agenda
39 vues
Agenda
39 vues

« La marche forcée de l’art » – Colloque International aux Beaux Arts de Paris

« La marche forcée de l’art », 3e édition du colloque international des Beaux Arts de Paris se déroulera du mercredi 6 juin au jeudi 7 juin 2018… Depuis 2016, un colloque international annuel accueille pendant deux jours au printemps, artistes, professionnels et intellectuels du monde entier autour d’un thème synthétisant les enjeux spécifiques aux […]

Une exposition vente pour découvrir la richesse des métiers d’art
Art
172 vues
Art
172 vues

Une exposition vente pour découvrir la richesse des métiers d’art

Ce week-end, Métiers d’art fête ses 30 ans. Près de 150 créateurs exposent à Saint-Leu-La-Forêt, dans le Val d’Oise. En artisans, en artistes, en virtuoses ! « Gestes et matières » : une sortie familiale à programmer avec petits et grands. 30 ans de créations ! Cette manifestation est désormais incontournable dans le secteur des métiers d’art. Saint-Leu Art Expo, qui l’organise, fait partie de […]

Pascale Guthmann : « 30 ans de créations, fruits d’alchimies singulières de gestes et de matières »
Art
173 vues
Art
173 vues

Pascale Guthmann : « 30 ans de créations, fruits d’alchimies singulières de gestes et de matières »

Du 25 au 27 mai, Métiers d’art célèbre ses 30 ans. Près de 150 créateurs exposeront à Saint-Leu-La-Forêt, dans le Val d’Oise. Rencontre avec Pascale Guthmann, présidente de l’association organisatrice Saint-Leu Art Expo. Pouvez-vous nous présenter Saint-Leu Art Expo ? Nous faisons partie des associations engagées en faveur du rayonnement des métiers d’art. Concrètement, cela signifie que nous favorisons la création et les rencontres pour […]