0 Shares 46 Views

Les Incandescences 2017 – festival des émergences chorégraphiques en Ile-de-France

10 février 2017
46 Vues
Festival Incanescenses 2017

Les Incandescences 2017

Du 3 au 30 mars 2017

www.dansedense.com

Lieux :

Point Ephémère
200 quai de Vlamy
75010 Paris
M° Louis Blanc ou Jaurès
www.pointephemere.org


Studio Le Regard du Cygne
210 Rue de Belleville
75020 Paris
M° Jourdain
www.leregarducygne.com


Théâtre du fil de l’eau
20 Rue Delizy
93500 Pantin
M° Eglise de Pantin


Théâtre Berthelot
6 Rue Marcelin Berthelot
93100 Montreuil
M° Croix de Chavaux


Le Colombier
20 rue Marie-Anne Colombier
93170 Bagnolet
M° Gallieni
www.lecolombier-langaja.com


Mains d’Oeuvres
1 rue Charles Garnier
93400 Saint-Ouen
M° Porte de Clignancourt
www.mainsdoeuvres.org

Du 3 au 30 mars 2017

Un mois pour un festival dédié entièrement aux jeunes auteurs chorégraphiques. Les Incandescences, c’est le moment où l’on privilégie la diversité des styles, la bousculade d’univers, le chahut dans les gradins, les humeurs loufoques, les paroles engagées, les arts mêlés : un éclairage sur la danse qui se fabrique aujourd’hui. Une danse bien vivante, de tous les sens et à partager avec un public attendu et curieux !


Programmation

Vendredi 3 mars
Point Ephémère à 20h

Wendy CornuWendy Cornu et Julie Alamelle – Effacée(s)

Installation performance s’inspirant de l’oeuvre de Camille Claudel, composée de cycles allant de 30 minutes à 3 heures d’un solo répété.

Une femme mise en état d’exposition se transforme progressivement d’un corps esthétique en un corps déstructuré, malmené entre écartèlement et déséquilibre. Le spectateur, invité à choisir sa place autour de la cage elliptique dans laquelle évolue l’interprète, devient témoin exclusif d’une écriture répétitive soutenue par une mise en lumière hypnotique.

Nicolas Maloufi – emb(ar)rasser

Christophe rencontre Nicolas il y a 20 ans
Nicolas rencontre Christophe il y a 20 ans aussi
Il débute alors, comme une évidence, ce qui est devenu un désir de danse
Lui également
Ils se retrouvent aujourd’hui.

Julien Grosvalet – La première vague

Avec La première vague, Julien Grosvalet nous plonge dans un univers de vagues humaines et lumineuses, dans lequel il explore l’étourdissement par la traversée de différents états de corps : le corps heureux, marchant, tourbillonnant, étourdi, le corps tourmenté, perdu…


Jeudi 9 et vendredi 10 mars
Studio Le Regard du Cygne à 19h30 et 21h

soi-même19h30
Eva Assayas et Ariane Derain – Obscur à soi-même

Obscur à soi-même, titre tiré de l’ultime chapitre du Premier Homme, roman inachevé d’Albert Camus dont s’est inspiré ce travail, est un duo qui s’articule autour de la volonté de se « re » construire une identité à partir des traces, furtives mais prégnantes, laissées par le premier corps. Il évoque la lutte silencieuse d’un corps qui se cherche, perdu dans l’obscurité de lui-même.

Raphaël Soleilhavoup – Soliloque

SOLILOQUE n’est pas un monologue, c’est avant tout une réflexion de soi à soi, et c’est une conversation avec des fantômes bien présents.
La musique, la lumière, le corps, les fantasmes sont autant d’interlocuteurs. Au lieu d’en faire des dialogues, Raphaël Soleilhavoup a cherché la confrontation, la confusion et le désœuvrement.

21h
Christina Towle et Djino Alolo Sabin – Debout – Se Relever

Debout – Se Relever revisite un moment : Mohammed Ali, et son match mythique le « Rumble in the Jungle ». Se revendiquant lui-même comme danseur, Ali fait de ce match un véritable spectacle chorégraphique. Inspiré par cette force mentale et physique, la pièce met en scène trois interprètes qui cherchent des stratégies pour ensemble faire face aux forces qui les opposent.


Mercredi 15 mars
Théâtre du fil de l’eau, Pantin à 20h30

bruisseMariam Faquir – Bruisse

Nous ne sommes pas spectaculaires.
Nos corps s’obstinent à voix basse. Nous effleurons l’abandon. Nous nous accrochons au temps. Nous nous agrippons à l’air. Nous résistons à la chute. Nous retenons la musique.
Comme des actes de résistance.
Bruisse, pièce pour 3 danseuses, donne à voir
des insurrections intimes.

Louis Barreau – BOLERO, BOLERO, BOLERO pour 3 performeurs

A partir du Boléro de Maurice Ravel, rencontre entre trois corps faisant jouer les écarts qui se tissent entre eux, trois corps autonomes et interdépendants qui s’associent et se dissocient, s’enveloppent et se développent.


Vendredi 17 mars
Théâtre du fil de l’eau, Pantin à 20h30

Lea RaultLéa Rault ettt Alina Bilokon – TYJ

Les deux divas loufoques errent de-ci de-là, chacune perdue dans sa mélancolie, déversant leur rage, leur sagesse et leur folie dans leur chansons. Dans une énergie qui ne s’épuise jamais, elles nous encouragent à porter le regard vers ces régions imaginaires où l’espoir est encore permis.


Samedi 18 mars
Théâtre Berthelot, Montreuil à 19h et 21h

cine-danse19h
Ciné-danse – Les danses venues d’ailleurs

Il y a LA danse, celle que l’on connaît, que l’on pratique, que l’on voit et puis il y a toutes les autres : des danses venues d’ailleurs. Elles nous ouvrent de nouveaux horizons, nous étonnent, nous font rêver…
Une invitation au voyage !

21h
Vania Vaneau et Anna Massoni – Ornement

Ornement est une recherche d’écriture chorégraphique où l’expressivité des corps est une matière modulable qui se cristallise et se dilue en continu, passant de l’organique au
narratif, dans un paysage sensoriel en perpétuelle formation.


Vendredi 24 mars
Théâtre Berthelot, Montreuil – 19h et 21h

navarre19h
Claire Laureau et Nicolas Chaigneau – Les Déclinaisons de la Navarre

La pièce prend comme point de départ, une séquence extraite d’un film retraçant la vie de Henri de Navarre. Cette scène au charme désuet et au fort potentiel comique évoque la rencontre entre Henri et la future reine. Elle devient la partition de jeu sur laquelle les protagonistes vont évoluer autour d’une multitude de versions appelées « Déclinaisons ».
Détournement, caricature, réécriture des dialogues, playbacks ou passages chorégraphiés rythment la création. Entre humour absurde et folie légère, l’univers des Monty Pythons n’est vraiment pas loin.

21h
Nans Martin – D’OEil et d’oubli

Avec D’oeil et d’oubli, pièce pour six interprètes, s’est imposée la nécessité de puiser dans les événements récents de mon histoire intime et d’en extraire la matière pour une nouvelle écriture
chorégraphique. Y surgissent des images qu’il me faut dessiner, des moments qu’il me faut partager. Un corps a jamais disparu dont je ne peux exprimer l’absence qu’en lui donnant à être pour toujours.


Mardi 28 mars
Le Colombier, Bagnolet à 20h30

punkEloïse Deschemin – Fluxus Distracion, volet 1 Punk is DADA

Imprégnées de pensées PunkDADAïsantes, Diane & Eloïse ne scandent pas NO FUTURE MAIS le futur est dans la suite. Entre do it yourself & révolution du langage, elles oscillent entre l’homme mécanique et la femme contemporaine avec quelques principes de jeu en poche. Punk is DADA ou je suis ode à la LIBERTÉ.

Jean Magnard – Discours/variations

« DISCOURS » est une forme d’exploration chorégraphique des gestes qui accompagnent la prise de parole. C’est une création s’intéressant aux rapports entre la parole dite, la parole jouée et rejouée, le geste joué et rejoué, l’émotion jouée et rejouée également.


Jeudi 30 mars
Mains d’Oeuvres à 19h30 et 21h

enfant phare19h30
Marion Uguen – L’enfant phare

L’enfant phare est un récit initiatique composé de tableaux dansés-chantés à entrées multiples : adulte ou enfant chacun y trouve son conte. Du baume au cœur, beau mot cœur, beau moqueur, l’enfant phare fait des boucles et rond et rond petits pas tapant le rythme de ce chant. En route, suivons l’odyssée de l’enfant assoiffé de vie à la recherche de l’eau, de l’autre.

21h
Sandra Abouav – À bouche que veux-tu

Une exploration du bâillement jusque dans ses moindres paradoxes. Nous enquêterons donc par le corps, la voix, l’humour et la danse les enjeux micro
politiques du bâillement contemporain en puisant dans l’histoire, l’art, la science et la philosophie, les éléments susceptibles de conférer au bâillement ses lettres de noblesse ou d’abjection.

[Source texte et visuels : © Danse Dense]

Articles liés

Yabon : « Créer, c’est comme le sport. Un défi à chaque fois. »
Musique
526 vues
Musique
526 vues

Yabon : « Créer, c’est comme le sport. Un défi à chaque fois. »

Nass2meetyou et Thibal de Médicis forment le groupe Yabon. Ils feront la première partie de Caballero et Jean Jass le 19 janvier 2018, à la Chapelle Argence de Troyes. Rencontre avec ces deux jeunes rappeurs qui nous ont livré leurs ressentis, à partir de leurs expériences dans un monde où il est compliqué de se faire un nom. Pourriez-vous […]

Mécénat Caisse d’Épargne Île de France X Comédie Française
Agenda
25 vues
Agenda
25 vues

Mécénat Caisse d’Épargne Île de France X Comédie Française

Grâce au mécénat de la Caisse d’Épargne Île-de-france, la Comédie-française étend le dispositif de gratuité à destination des jeunes de moins de 28 ans. À compter du 15 janvier 2018, la centaine de places du petit bureau est accessible gratuitement chaque lundi pour les moins de 28 ans. A l’occasion de son bicentenaire, la Caisse […]

Agnès Bouquet interview Madame – Global TV Saint-Tropez
Agenda
18 vues
Agenda
18 vues

Agnès Bouquet interview Madame – Global TV Saint-Tropez

Dans sa chronique “Les Rendez-vous du Hibou”, la journaliste Agnès Bouquet accueil Madame pour un interview pertinent et percutant. De ses débuts dans le monde du théâtre à son amour pour les mots en passant par ses tatouages et sa philosophie “rabelesque”, Madame se livre à Agnès Bouquet. Elle évoque aussi son travail dans la […]