0 Shares 19 Views

Mois de la photo off – Avril 2017

unnamed copie copie copie copie copie copie copie copie copie copie copie

Mois de la photo off – Avril 2017

Du 1 au 30 avril 2017

Parcours au sein de Paris à découvrir ici

moisdelaphoto-off.org

Du 1 au 30 avril 2017

Le premier Mois de la Photo du Grand Paris verra le jour en avril 2017.
Remplaçant les anciennes dates du festival qui se tenait auparavant au mois de novembre les années paires, le festival inclura dans sa programmation des expositions dans la nouvelle métropole parisienne.

Pour notre part, nous avons toujours cherché à inclure des lieux situés en banlieue. En outre, il nous a semblé plus naturel que le « off » suive son grand frère pour fêter la photographie au printemps. Tout d’abord pour offrir encore plus de richesse et de diversité dans nos expositions, mais aussi pour vous permettre de suivre nos parcours les samedis après-midi sous un ciel printanier, et de profiter d’encore un peu de jour après la fermeture de nos galeries.

Pour sa dernière édition, le Mois-OFF de Paris s’est installé à Berlin en créant son homologue le Monat der Fotografie-Off avec ParisBerlin>fotogroup. Nous avons également fêté nos 20 ans en 2014, ce qui atteste non seulement de la longévité du festival, mais aussi de l’intérêt du public pour une autre vision de la photographie, hors des institutions et des grands noms de la discipline.

Fidèle à ses ambitions artistiques et à sa vocation, le Mois de la Photo-OFF a su garder sa verve et son caractère alternatif parmi les festivals de photographie. Cette année encore, le festival sera présent à travers des galeries d’art, mais également des lieux dérobés comme des ateliers, des librairies, des espaces de créations, etc.

Nous vous invitons donc à découvrir nos expositions et à partager avec les photographes, galeristes et commissaires votre vision de la photographie.

©photo : Holly Falconer

unnamed copie copie copie copie copie copie copie copie copie copie copie copieHolly Falconer est née en 1984. Son travail se concentre sur les groupes et sous-cultures au Royaume-Uni, avec un intérêt particulier pour le genre et la sexualité. Elle préfère les projets à long terme axés sur la recherche, assurant ainsi une représentation équilibrée et diversifiée des personnes photographiées. Son travail contribue à déséquilibrer les stéréotypes et les attentes des groupes sociaux qu’elle photographie. Ses autres projets incluent une série de portraits à long terme documentant les asexuels britanniques (« Asexual », 2010-2013) et une série sur les drag queens féminines (« Drag Goddesses », 2014).
Après avoir participé à l’exposition collective ‘Nightclubbling’ au point Éphémère, de février 2016, Holly Falconer revient à Paris, pour sa première exposition personnelle.
Holly Falconer présente sa série “Parade” pour la 1ère fois en France. Lors du weekend d’inauguration du Mois de la Photo Off, le samedi 1er et dimanche 2 avril, de 14h à 21h, rue Androuet, Paris 18e.

[Source texte : communiqué de presse]

Articles liés

6e Dimension : Humour, contes et hip hop
Spectacle
111 vues
Spectacle
111 vues

6e Dimension : Humour, contes et hip hop

La Villette présente, pour une série conséquente, la nouvelle création de Séverine Bidaud : « Dis à quoi tu danses ? » La Petite fille aux allumettes, Le Petit chaperon rouge et Le Vilain Petit Canard sont les invités surprise d’un spectacle plein d’humour et de finesse. Voilà la question de la saison des fêtes : On joue ? On conte ? […]

UMA, le musée universel en ligne
Art
182 vues
Art
182 vues

UMA, le musée universel en ligne

Le projet unique que représente UMA (Universal Museum of Art) vient de voir le jour sous l’œil attentionné de ses fondateurs. Cette réalisation en réalité virtuelle a pour but le partage et la transmission de l’art au plus grand nombre. Une nouvelle révolution. Un projet monumental  UMA, qui signifie « ce qui nous lie », en arabe, […]

« Actrice » de Rambert, la vie sans fin
Spectacle
151 vues
Spectacle
151 vues

« Actrice » de Rambert, la vie sans fin

La dernière pièce de Pascal Rambert se déroule autour du lit où se meurt une actrice au sommet de la gloire. Dans cette zone ultime, l’auteur laisse s’engouffrer poétiquement la famille, les amis, l’art, la cruauté, la beauté et la foi en la vie. Alors qu’initialement la pièce a été écrite pour le Théâtre d’Art […]