0 Shares 378 Views

Première grande rétrospective en France de Shepard Fairey

Solène Chaillat 3 janvier 2018
378 Vues
retrospective shepard fairey obey street art janvier artistikrezo paris

Il est l’un des plus grands noms du street art mondial. Shepard Fairey, alias OBEY, célèbre artiste américain, connu notamment pour l’affiche «HOPE» représentant Barack Obama, sera mis à l’honneur lors d’une exposition remarquable au Domaine départemental pierresives. Cette exposition pensée comme une rétrospective revient sur les 28 dernières années de production de l’artiste.

À une époque où le travail digital n’existait pas, ou personne n’a encore jamais entendu parler de vectorisation dans le monde du graphisme, Shepard Fairey fabrique avec dix ans d’avance la première icône du monde du street art avec la tête d’Andre The Giant. Une quête sans fin commence alors, durant laquelle l’artiste emmagasine idées, détails et modèles qu’il va s’employer à détourner, transformer et compiler de manière à toujours faire passer le message recherché.

Au fil de sa carrière, de ses voyages, de ses projets, les sources d’inspiration de l’artiste vont changer, mais force est de reconnaître que celui-ci a réussi en à peine 30 ans à faire émerger une signature graphique qui lui est propre. Et même sans ces symboles que sont le visage d’André ou les mots OBEY et GIANT, le style Shepard Fairey est bien reconnaissable et fait de lui l’un des plus grands artistes street art de ce 21ème siècle.

L’exposition « Obey, l’art propagande de Shepard Fairey » est conduite sous le commissariat artistique de Jérôme Catz, figure incontestable du street art en France. En présentant plus de 250 prints dont des pièces originales, Jérôme Catz balaye toutes les périodes de l’artiste et ses sujets de prédilection. Engagé et humaniste, Shepard Fairey a toujours développé un intérêt particulier pour la protection de l’environnement et la justice sociale, il milite pour la paix. Influencé par l’expressionisme allemand et l’iconographie communiste, inspiré du mouvement pop art, marqué par le skate et la musique punk, il fait de son art une propagande visuelle qui donnera naissance dans les années 2000 à une marque.

Cette exposition s’annonce comme l’exposition phare de cette rentrée culturelle !

[ Source : communiqué de presse ]

Articles liés

Sorties ciné – Mai 2018
Agenda
65 vues
Agenda
65 vues

Sorties ciné – Mai 2018

Quels sont les films qui sortent en mai dans les salles obscures ? De nombreuses bonnes surprises sont à l’affiche ! Des films pour se faire plaisir, se détendre, passer un bon moment entre amis ou en amoureux … Mercredi 2 mai : Rampage – Hors de contrôle, de Brad Peyton – Avec Dwayne Johnson, […]

Eco-Festival Terres du Son à MONTS – DOMAINE DE CANDÉ
Agenda
30 vues
Agenda
30 vues

Eco-Festival Terres du Son à MONTS – DOMAINE DE CANDÉ

Un laboratoire d’expérimentation pour le développement durable à 3h de Paris.  Depuis près de dix ans, Terres du Son invite petits et grands à vivre l’expérience d’un éco-festival rythmé par des découvertes artistiques, des valeurs partagées et une ambiance conviviale. Véritable laboratoire d’expérimentation pour le développement durable en Région Centre-Val de Loire, Terres du Son […]

Georges Wolinski – Palais de Tokyo
Agenda
29 vues
Agenda
29 vues

Georges Wolinski – Palais de Tokyo

« Il faudrait nationaliser le bonheur ». Georges Wolinski L’hommage rendu à Georges Wolinski, en écho aux thèmes de la saison Discorde, s’intéresse aux discordes intérieures, à ces interrogations, ces voix intimes qui libèrent pensées et désirs contradictoires.L’exposition réunit des oeuvres dépeignant le sort et les sentiments d’un artiste fin observateur des dérèglements et des […]