0 Shares 5 Views

Garry Winogrand, regards sur la ville

13 novembre 2014
5 Vues
garry_winogrand-jeu_de_paume_

Garry Winogrand

Commissaires :
Leo Rubinfien, Erin O’Toole et Sarah Greenough

Jusqu’au 8 février 2015
Du mercredi au dimanche de 11h à 19h
Le mardi de 11h à 21h
Fermeture tous les lundis

Jeu de Paume
1, place de la Concorde
75008 Paris

M° Concorde
(lignes 1, 8 et 12)

www.jeudepaume.org

Jusqu’au 8 février 2015

Le Jeu de Paume revient sur l’œuvre du photographe américain dans une expo réussie. Clichés en noir et blanc, vidéo-entretien captivante, personnes connues ou non sont proposés au visiteur. Une balade à travers les États-Unis de la deuxième moitié du XXe siècle.

« Parfois, c’est comme si […] le monde entier était une scène sur laquelle j’ai acheté un ticket. Un grand spectacle où rien ne se produirait si je n’étais pas sur place avec mon appareil. » Et il est aussi vaste que beau ce monde que Garry Winogrand (1928-1984) immortalise.

Le spectateur est invité à se balader dans toutes les grandes villes américaines, des années 50 à 80, à voir les gens, qu’ils soient illustres comme le président Kennedy, inconnus comme ces trois couples discutant chacun de leur côté sur le même banc ou bien originaux à l’instar de ce cow-boy. Chaque photo est complexe, demande à être analysée, le noir et blanc renforçant le désir de s’attacher aux personnages, à ce qu’ils regardent, aux conversations qu’on leur attribue, à leur direction.

garry_winogrand-jeu_de_paumeDans un des coins de la première moitié de l’expo, des dizaines de personnes boivent les paroles de Winogrand. Détendu, drôle, il discute de son travail, on rit, on s’étonne, on est impressionné. Cet entretien donné à la Rice University à Houston est longue mais assez vivante pour ne pas imaginer quitter son siège ou son bout de mur avant de l’avoir entendu dire ce qu’il pensait de San Francisco et de sa « drôle d’atmosphère » ou de Los Angeles « qui est tout sauf urbaine ».

Sur toutes ses photos urbaines, on entend la ville, on la sent bouger. New York, Las Vegas, Memphis, Dallas… À chaque fois, il sent la ville et trouve ses personnages parmis ses habitants. Et le photographe américain saisit aussi bien leurs mouvements que leurs regards. Un feu de poubelle est photographié, mais ce qui intrigue, ce sont cet homme obnubilé par les flammes et à côté cette femme les yeux dirigés vers l’objectif.

Ses clichés jouent également sur l’ambiguïté tel ce chauffeur dont on ne sait s’il crie ou bâille ou encore l’humour avec cette chèvre qui regarde l’appareil qui la mitraille, alors que le gosse à ses côtés est perdu dans ses pensées. Le Jeu de Paume donne à voir une exposition riche et diversifiée, destinée à un public aussi bien averti que débutant en photographie. « C’est l’Amérique qu’il étudie », dit-il. Les historiens et sociologues trouveront alors de quoi prendre du plaisir, en plus du plaisir procuré par l’esthétique des clichés.

Damien Dole-Chabourine

[Visuels : Los Angeles, 1980–1983, Garry Winogrand, épreuve gélatino-argentique, Garry Winogrand Archive, Center for Creative Photography, The University of Arizona. © The Estate of Garry Winogrand, courtesy Fraenkel Gallery, San Francisco ; New York, vers 1962, Garry Winogrand, Tirage gélatino-argentique. The Garry Winogrand Archive, Center for Creative Photography, The University of Arizona. © The Estate of Garry Winogrand, courtesy Fraenkel Gallery, San Francisco]

Articles liés

Festival des Photaumnales aux couleurs de la Caraïbe
Art
59 vues
Art
59 vues

Festival des Photaumnales aux couleurs de la Caraïbe

Pour sa 14e édition, le Festival des Photaumnales de Beauvais ouvre ses portes jusqu’au 31 décembre 2017. À partir d’archives et de collections privées, des photographes contemporains mettent en avant les territoires de la Martinique et de la Guadeloupe. Avec leur regard attentionné, les 36 photographes invités nous plongent d’emblée dans diverses époques et milieux. Issus […]

Sulki et Sulku nouveaux héros de Jean Michel Ribes
Spectacle
68 vues
Spectacle
68 vues

Sulki et Sulku nouveaux héros de Jean Michel Ribes

Echappés de « Musée Haut, Musée Bas » où ils figuraient en tant qu’oeuvres d’art, Sulki et Sulku sont les nouveaux héros de Jean-Michel Ribes incarnés par de jeunes comédiens épatants, Roman Cottard et Damien Zanoly. Des Bouvard et Pécuchet coincés dans une installation muséale contemporaine high tech qui n’arrêtent pas de jaqueter comme des coqs mondains. […]

Jeanne – Théâtre du petit Saint-Martin
Agenda
40 vues
Agenda
40 vues

Jeanne – Théâtre du petit Saint-Martin

C’est pas parce qu’elle est vieille et seule qu’on doit lui sourire bêtement. Entre comédie et drame, la pièce décrit le fossé parfois profond entre les solitudes et les politiques sociales plus électoralistes que sincères. Jeanne est une fonctionnaire à la retraite. Demoiselle, elle vit seule dans son appartement parisien en haut d’une tour. Son […]