0 Shares 909 Views

Les plus belles expositions de 2018 – France métropolitaine

Solène Chaillat 24 janvier 2018
909 Vues
dossier plus belles expositions france metropolitaine artistikrezo paris 2018

L’année 2018 commence et de magnifiques expositions sont au programme. Découvrez notre sélection des plus beaux rendez-vous de l’année à venir en France métropolitaine !

« Nicolas de Staël en Provence »
Hôtel de Caumont centre d’art
3 Rue Joseph Cabassol – 13100 Aix-en-Provence
Du 04/05 au 23/09

Cette exposition se concentre sur le développement de l’oeuvre de Nicolas de Staël peinte en Provence de juillet 1953 à octobre 1954. Elle présente environ 80 peintures et dessins. Cette année marque un tournant dans la vie et l’oeuvre du peintre : découverte de la lumière du midi, expérience intense delà solitude, et rythme d’un tableau à l’autre dans l’urgence d’une conscience sous l’autorité d’une vision du monde à accomplir.



L’empire des roses – Chefs-d’oeuvre de l’art persan du XIXe siècle 

Louvre-Lens
99 Rue Paul Bert – 62300 Lens
Du 28/03 au 22/07

Originale et surprenante, la création artistique de cette époque est particulièrement riche et foisonnante, stimulée par une production de cour extrêmement virtuose. C’est ce que l’exposition met en lumière, à travers plus de 400 œuvres issues de très nombreuses collections privées et de grandes institutions européennes, nord-américaines et moyen-orientales, dont une grande part est présentée en exclusivité mondiale. Synthèse inédite et complète de l’art qajar, elle rassemble peintures, dessins, bijoux, émaux, tapis, costumes, photographies ou encore armes d’apparat, dans une scénographie immersive et colorée imaginée par M. Christian Lacroix.

[ © Césarine Davin Portrait d’Asker-Khan, ambassadeur d’Iran 1808 ]



« Couples modernes »

Centre Pompidou
1 Parvis des Droits de l’Homme – 57020 Metz
Du 26/04 au 20/08

L’exposition explore le processus créatif générés par les des relations amoureuses, passionnées, complexes parfois subversives, qui unissent les artistes avant-gardistes de la fin du xixe à la première moitié du XXe siècle. Qu’ils soient officiels, clandestins, exclusifs ou libres, ces couples mythiques formés par des artistes tels que Jean Arp et Sophie Taeuber-Arp, Man Ray et Lee Miller, Eileen Gray et Jean Badovici, unissent non seulement les peintres, sculpteurs, photographes, architectes, designers, poètes, écrivains, mais aussi des musiciens, danseurs, performeurs et mécènes. Ils constituent à eux seuls des zones fertiles d’échanges, de confrontations et d’influences où fructifient les œuvres, les concepts et les mouvements.

[© John Katnetzis, Dorothea Tanning et Max Ernst posant avec le “Capricorne” en ciment, 1947-1948]



« L’or des Pharaons, 2500 ans d’orfèvrerie dans l’Égypte ancienne »

Grimaldi Forum
10 Avenue Princesse Grace – 98000 Monaco
Du 07/07 au 09/09


Pour sa grande exposition estivale 2018, le Grimaldi Forum Monaco renoue avec une thématique égyptienne qu’il avait déjà abordée avec succès en 2008 avec l’exposition « Reines d’Egypte ». L’exposition L’OR DES PHARAONS réunira plus de 150 chefs-d’œuvre du musée du Caire et présentera une série d’ensembles prestigieux découverts dans les tombes royales et princières de l’Egypte pharaonique.

[ © Egyptian Museum, Le Caire ]



« Au diapason » de Nicolas Schöffer
LaM
1 Allée du Musée – 59650 Villeneuve-d’Ascq
Du 23/02 au 20/05

Cette exposition, consacrée au travail de Nicolas Schöffer, artiste français d’origine hongroise (1912-1992), est plus «prospective» que «rétrospective»: l’approche visionnaire de l’artiste est emblématique d’un état d’esprit centré sur le continuum. recherche, en phase avec et même en avance sur la culture scientifique et l’environnement technologique de son époque. L’époque que Nicolas Schöffer incarne est celle de la Reconstruction et des Trente Glorieuses, les trente années qui suivirent la fin de la Seconde Guerre mondiale où la société entière imaginait son avenir comme le fruit d’un progrès exponentiel et de la croissance de connaissances toujours plus partagées.

[ ©Musée LaM]



« Plus de lumière » de Lee Bae 

Fondation Maeght
623, chemin des Gardettes – 06570 Saint-Paul-de-Vence
Du 24/03 au 17/06

Sous le commissariat du critique d’art Henri-François Debailleux, cette exposition met en lumière une œuvre construite autour de mélanges très subtils hérités d’un art abstrait occidental comme de l’arte povera, avec les codes et les pratiques artistiques traditionnels de la culture coréenne. Ainsi chez Lee Bae, l’idée de nature est présente à la fois grâce au feu, au charbon de bois mais également grâce à la symbolique et à l’immatériel du noir. L’artiste aime rappeler que les bois brûlés, le charbon dont il se sert, naissent de la main de l’homme et de sa capacité à transformer cette matière naturelle.

[ © Lee Bae dans son atelier parisien en 2016. Photo © KIM Mia. / Lee Bae ]



« Nowhere and Everywhere at the same time » n°2 

Les Champs Libres, Musée de la danse
10 Cours des Alliés – 35000 Rennes
Du 23/03 au 06/05

Plus de 150 pendules suspendus au plafond se balancent selon un rythme savamment conçu, dessinant un labyrinthe en mouvement constant. Les visiteurs peuvent observer de l’extérieur ce fascinant ballet, mais peuvent aussi tenter de traverser cet environnement aux évolutions imprévisibles. Très vite, afin d’éviter d’entrer en contact avec les pendules, ils sont contraints à des mouvements d’évitement, à mettre en éveil toutes leurs perceptions, à anticiper leurs déplacements. Une chorégraphie s’esquisse…

[ © Nowhere and everywhere at the same time, No. 2. Dominik Mentzos ]



« Cadrer son temps » de Alfred Latour 

Musée Réattu
10 Rue du Grand Prieuré – 13200 Arles
Du 29/03 au 30/09

L’œuvre photographique d’Alfred Latour fait pour la première fois l’objet d’une exposition institutionnelle au musée Réattu. Dans la préface de la revue Arts et métiers graphiques du 25 août 1931, le poète et critique d’art Philippe Soupault écrivait : “On a voulu à tout prix que la photographie fût un art […]. À part de très rares exceptions, de ces exceptions qui confirment la règle, les photographes cherchèrent à faire de la peinture.”

[© Alfred Latour ; myprovence ]



« Je ne suis qu’une image » d’Alain Fleischer 

Hôtel des arts
236 Boulevard Général Leclerc – 83000 Toulon
Du 05/05 au 24/06

À partir d’une sélection d’œuvres, l’exposition montre divers processus expérimentés par l’artiste pour produire des images au statut singulier : traces d’événements ou de configurations qui n’ont jamais eu lieu, mémoire objective et pourtant mensongère de l’empreinte photographique, images fixes mises en mouvement et images animées soudain fixées, reflets, réflexions, captations, projections, détournements : toute une fabrique des images qui introduit le doute sur leur nature et leur réalité, sur la relation entre ce que les dispositifs donnent à voir et ce qui n’a jamais été visible à l’œil nu.

[ © Alain Fleischer Je ne suis qu’une image ]



FAIL

Musée d’art moderne et contemporain
1 Place Hans-Jean-Arp – 67000 Strasbourg
Week-end du 04/05

FAILE, collectif Street Art basé à Brooklyn, débarque à Strasbourg en mai 2018 à l’invitation du Musée d’Art Moderne et Contemporain de Strasbourg dans le cadre des 20 ans du musée. Un grand évènement vernissage devrait avoir lieu le week-end du 4 mai 2018. Plus d’informations prochainement…

[© FAILE, collectif Street Art basé à Brooklyn ]

Articles liés

Conférences “Dans l’intimité des impressionnistes” – Mairie du 17éme
Agenda
25 vues
Agenda
25 vues

Conférences “Dans l’intimité des impressionnistes” – Mairie du 17éme

Cycles de conférences sur les amies, compagnes et égéries des peintres des Batignolles, animées par Lucien Maillard.  Programme Le tendre et bienveillant univers d’Edouard Manet – 27 février Suzanne Leenhoff, sa femme, Berthe Morisot, sa belle-sœur peintre, Eva Gonzalès, Victorine Meurent et Méry Laurent, ses modèles. La providence des artistes du café Guerbois – 11 […]

Exposition « The party » – Amandine Urruty – Galerie arts factory
Agenda
25 vues
Agenda
25 vues

Exposition « The party » – Amandine Urruty – Galerie arts factory

Après “Bedtime Stories”, son dernier solo show programmé en 2015 dans le cadre de HEY! Acte III au Musée de la Halle Saint Pierre, Amandine Urruty est enfin de retour sur la scène parisienne avec une ébouriffante collection de dessins, fruit de deux longues années de travail. Fascinante immersion dans un univers baroque et singulier, “The Party” – […]

Exposition Delacroix (1798-1863) – Musée du Louvre
Agenda
24 vues
Agenda
24 vues

Exposition Delacroix (1798-1863) – Musée du Louvre

En partenariat avec le Metropolitan Museum of Art de New York, le musée du Louvre présentera, au printemps 2018, une exposition retraçant l’ensemble de la carrière artistique d’Eugène Delacroix. Inédit à Paris depuis l’exposition du centenaire de sa mort en 1963, cet événement rassemblera plus de 180 oeuvres du  maître, dont une forte majorité de […]