0 Shares 9 Views

Miss.Tic – « Go Homme »

miss.tic_gohomme

 

Fraîcheur du dessin et légèreté poétique du verbe. Les créations de Miss.Tic transpirent la liberté. Un art urbain, sans limites, qui allie modernité et romantisme. Planche de bois, tôles usagées ou simple brique rouge, le talent de Miss.Tic ne connaît pas de frontières matérielles. L’exposition «Go Homme» raconte les grandeurs et les décadences de la relation homme/femme. Amour, sexe, passion, doutes et lassitude, les œuvres de cette artiste nous plongent dans l’océan tourmenté des sentiments.

 

«Aimer un homme et perdre le souvenir de tous les autres ». Dans une première série de toiles réalisées sur de simples palissades en bois, Miss.Tic nous raconte la valse a mille temps de l’amour. Rencontre, déclaration, bonheur puis reproche et incompréhension. Comme l’écrit l’artiste avec cette poésie simple mais criante de vérité, au fur et à mesure que la relation avance, «l’émoi passe». Des dessins noirs et blancs, dont la sobriété des traits laissent transparaître la pureté des ressentis amoureux et n’accorde que plus d’importance aux jeux de mots emprunts de lyrisme escortant chaque toile de Miss.Tic.

 

miss.tic_soffrir«S’offrir quand tout se vend». L’artiste nous offre également des œuvres plus osées où les couleurs rougeâtres et les corps dénudés illustrent l’érotisme inhérent à toute relation amoureuse. L’alchimie des corps et le besoin de sentir l’autre sont retranscrits avec force et précision. Sensualité et volupté émanent de ces toiles dont le caractère lascif interpelle autant qu’il enthousiasme.

«Est-ce que l’homme descend du songe ?» Cette question est adressée à l’un des plus grands chantres de la chanson française, Léo Ferré. Sur la peinture sur tôle qui lui est consacrée, on peut voir un singe à l’attitude étrangement humaine en train de penser ; Léo Ferré est lui en train de faire des singeries, arborant un sourire éclatant. Une rêverie paradoxale qu’aurait sans nul doute apprécié l’auteur de «Paname» et des «Anarchistes».
Une toile est également dédiée à Alain Bashung, représenté dans sa jeunesse avec cette inscription «A la vie, a l’amor». Il est vrai qu’avec cette exposition, l’artiste nous dépeint à sa façon les vertiges de l’amour autrefois chantés par Bashung.
Deux membres éminents du cercle des poètes disparus auxquels Miss.Tic, véritable poétesse des temps modernes, rend hommage dans cette exposition qui nous entraîne aux confins des sentiments amoureux.

 

Une exposition délicieuse où la poésie légère propre à Miss.Tic nous fait sourire, réfléchir, et nous interpelle sur les relations amoureusement complexes au sein du couple.

 

Julien Brossard

 

Miss.Tic « Go Homme »

Jusqu’au 11 juillet 2009

La galerie est ouverte du mardi au samedi de 13h à 19h
Galerie Lélia Mordoch

50 rue Mazarine 75006 Paris

01 53 10 88 52
www.galerieleliamordoch.com

Métro Odéon (ligne 10)

Articles liés

Magnum Photos au Bon Marché Rive Gauche
Agenda
1 vues
Agenda
1 vues

Magnum Photos au Bon Marché Rive Gauche

A l’occasion de son 70ème anniversaire, Magnum Photos installe un espace éphémère au Bon Marché Rive Gauche en collaboration avec Actes-Sud (éditeur) et Plinth (producteur d’objets d’artistes). Magnum Photos rejoint ainsi le « Gang de Noël » dans sa volonté de proposer des cadeaux surprenants et inédits autour des photographies de ce collectif mythique. Venez […]

« Bestiaire Moderne » de Mosko – Gca Gallery de Nice
Agenda
8 vues
Agenda
8 vues

« Bestiaire Moderne » de Mosko – Gca Gallery de Nice

Quand l’exotisme estampe le monde urbain. Comment rendre vivant ce qui ne l’était plus ? Gérard Laux (né en 1953), de son nom d’artiste Mosko, tente de résoudre cette problématique depuis la fin des années 80 en posant ses pochoirs bestiaires sur les murs de la ville. Ainsi, l’ambition de Mosko est de rendre les […]

Festival des Photaumnales aux couleurs de la Caraïbe
Art
204 vues
Art
204 vues

Festival des Photaumnales aux couleurs de la Caraïbe

Pour sa 14e édition, le Festival des Photaumnales de Beauvais ouvre ses portes jusqu’au 31 décembre 2017. À partir d’archives et de collections privées, des photographes contemporains mettent en avant les territoires de la Martinique et de la Guadeloupe. Avec leur regard attentionné, les 36 photographes invités nous plongent d’emblée dans diverses époques et milieux. Issus […]