0 Shares 867 Views

Nouveau record de vente pour Léonard de Vinci

Morgane Lusetti 28 novembre 2017
867 Vues

Nous sommes le mercredi 15 novembre 2017 au Christie’s de New York, aux États-Unis, lorsque le commissaire priseur adjuge la vente du Salvador Mundi (Le Sauveur du Monde) de Léonard de Vinci à 450,30 millions de dollars. Autrement dit la peinture la plus chère au monde !

 

Une huile sur toile voyageuse

Peint il y’a environ 500 ans, ce tableau représentant le Christ sauveur du monde a fait un long voyage, puisqu’il a appartenu à la Cour d’Angleterre puis à la Cour de France, avant de disparaître.

En 1958, il est acheté pour la modique somme de 45 £ (soit 126 dollars ou 105 € de l’époque) par la Cook Collection de Richmond. Puis, plus de nouvelles jusqu’en 2005, lorsque deux collectionneurs New-Yorkais, pensant qu’il s’agissait d’une œuvre de l’un des disciples de Léonard de Vinci, en font l’acquisition pour 10 000 €.

Or, le tableau est enfin identifié comme un vrai de Vinci. Estimé en 2011 au prix de 110 millions d’euros, Il intègre alors le Leonardo da Vinci : Painter at the Court of Milan à la National Gallery de Londres. Il est ensuite acheté lors d’une vente privée, en 2013, par le milliardaire russe Dmitry Rybolovlev pour la coquette somme de 127,50 millions de dollars.

©Wikipédia

Un cauchemar russe

Mais suite à de nombreux problèmes, Rybolovlev se voit contraint, en 2015, à vendre, à perte, une grosse partie de sa collection. En effet, la plupart de ces œuvres ont été surestimées à l’achat, comme le marbre de L’ Éternel Printemps de Rodin vendu 20,40 millions de dollars en 2016 chez Sotheby’s, ce qui a un déficit d’environ 18 millions de dollars pour l’homme d’affaires.

Le Sauveur du Monde aurait d’ailleurs pu être l’une de ses plus grandes pertes monétaire. En effet, lorsque Rybolovlev le met en vente chez Christie’s, le tableau lui est estimé à « seulement » 85 millions de dollars. Soit une perte de 42,50 millions de dollars, pour le 166homme le plus riche au monde !

© Julie Jacobson / AP / SIPA

Un évènement au Christie’s

Tous les tableaux du maître italien se trouvent dans divers musées. Le Christie’s de New York peut donc se vanter d’avoir effectué cette transaction exceptionnelle du dernier de Vinci. Mais n’est-elle pas une des plus grosses maisons de ventes du monde ?

En effet, depuis 1909, Salvador Mundi est la première découverte d’une peinture de Léonard de Vinci. Et quelle découverte ! Ce menu détail aura fait monter les enchères pendant environ 19 minutes, ce mercredi 15 novembre 2017, avec 52 surenchères quand, enfin, le dernier coup de marteau a retenti sur la somme de 400 millions de dollars (450,30 en comptant les frais). La tension était à son comble. Un moment historique.

L’acheteur de ce tableau hors normes est anonyme, puisqu’il a acheté l’œuvre par téléphone. De plus, les responsables de la brand New-Yorkaise refusent de dévoiler plus de détails sur l’acquisiteur. Ils précisent juste qu’il s’agit d’un acheteur international, donc pas nécessairement américain. Mais qui a pu pulvériser l’ancienne œuvre la plus chère, achetée à 300 millions de dollars par le Qatar en 2015, à savoir Quand te maries-tu ? de Paul Gauguin ? Qui donc ?

 

Morgane Lusetti

Articles liés

6e Dimension : Humour, contes et hip hop
Spectacle
122 vues
Spectacle
122 vues

6e Dimension : Humour, contes et hip hop

La Villette présente, pour une série conséquente, la nouvelle création de Séverine Bidaud : « Dis à quoi tu danses ? » La Petite fille aux allumettes, Le Petit chaperon rouge et Le Vilain Petit Canard sont les invités surprise d’un spectacle plein d’humour et de finesse. Voilà la question de la saison des fêtes : On joue ? On conte ? […]

UMA, le musée universel en ligne
Art
200 vues
Art
200 vues

UMA, le musée universel en ligne

Le projet unique que représente UMA (Universal Museum of Art) vient de voir le jour sous l’œil attentionné de ses fondateurs. Cette réalisation en réalité virtuelle a pour but le partage et la transmission de l’art au plus grand nombre. Une nouvelle révolution. Un projet monumental  UMA, qui signifie « ce qui nous lie », en arabe, […]

« Actrice » de Rambert, la vie sans fin
Spectacle
170 vues
Spectacle
170 vues

« Actrice » de Rambert, la vie sans fin

La dernière pièce de Pascal Rambert se déroule autour du lit où se meurt une actrice au sommet de la gloire. Dans cette zone ultime, l’auteur laisse s’engouffrer poétiquement la famille, les amis, l’art, la cruauté, la beauté et la foi en la vie. Alors qu’initialement la pièce a été écrite pour le Théâtre d’Art […]