0 Shares 3 Views

Pierrot Men – Chroniques malgaches

21 novembre 2011
3 Vues
PIERROT_MEN_PHOTO11

Ce grand amateur de jeux d’ombre et de lumière, né en 1954 et viscéralement attaché à Fianarantsoa sa ville, creuse inlassablement depuis une trentaine d’années son sillon dans la photographie humaniste, à l’affût des bribes du quotidien des malgaches qui sous son œil, se transforment en pépites de poésie, et dénichant au détour des paysages contrastés de la Grande Ile, sa matière première.

Comment sont nées ces Chroniques malgaches ?

Après avoir fait découvrir mon travail dans diverses expositions, j’ai décidé de rassembler une partie de mes clichés dans un ouvrage. Je n’ai pas choisi les photos qui y figurent suivant un thème particulier, car je ne me situe pas dans une démarche photographique dite classique. Je me sens plutôt comme un chroniqueur de la vie de tous les jours, un observateur des petits riens qui immortalise pêle-mêle, ce qui attire son regard.

La photographie n’était pas d’emblée une vocation, quel a été l’élément déclencheur ?

Je suis un autodidacte de la photo. Au départ, j’étais peintre, et je me servais comme base de travail des photos de paysages et sujets que je prenais moi-même. Après une dizaine d’années à fonctionner de cette manière, sur le conseil de mon entourage proche qui trouvait que je photographiais mieux que je ne peignais, j’ai plongé dans la photographie ! Mais la peinture continue à influencer mon travail de photographe, notamment dans le choix du cadre, de la composition et de la lumière.

Comment travaillez-vous, avez –vous un matériel de prédilection ?

PIERROT_MEN_PHOTO_10J’ai un véritable attachement sentimental au Leica, j’en ai trois dont un Leica M6 que j’utilise régulièrement pour mes photos en noir et blanc. Pour la couleur, j’ai adopté un Nikon numérique. Je ne fais jamais de repérages, je fonctionne au gré de mon inspiration et des rencontres. Et j’aime prendre le temps de chercher. Je revendique une approche artisanale de la photographie. J’ai juste des envies, des désirs de nouvelles rencontres. Par exemple, en ce moment j’aimerais bien photographier le nord de Madagascar.

Vos photos dépeignent pourtant souvent Fianarantsoa…

C’est vrai. On ne photographie bien que ce que l’on connaît le mieux, et pour ma part, c’est Fianarantsoa. J’y vis, j’y travaille (ndlr : dans le Labo Men, son propre studio photo).

Quand on vit à Madagascar, l’un des pays les plus pauvres de la planète, vacillant au gré des crises politiques, témoigner de la situation du peuple malgache est-il une obligation morale? Se sent-on investi d’un rôle d’ambassadeur ?

PIERROT_MEN_PHOTO5Je ne me considère pas comme un photographe de la misère, même si sur un plan personnel, je l’ai connue quand je vivais plus jeune dans la brousse. Mon rôle n’est pas de montrer la pauvreté mais au contraire, d’attirer le regard sur la dignité des malgaches. Ce que j’aime par dessus-tout, c’est de mettre de la lumière et de la poésie là où on l’on ne s’y attend pas.

Et en parlant de misère, vous savez elle est partout. Juste cette semaine, lors de mon passage à Paris, j’ai rencontré et photographié des mendiants rue de Rivoli…


Propos recueillis par Roxane Ghislaine Pierre

Pierrot Men – Chroniques malgaches

Jusqu’au 26 novembre 2011
Du mercredi à dimanche de 14h30 à 19h30

www.pierrotmen.com

Accès libre


Librairie photographique

17, rue de la Villette
75019 Paris
M° Place des fêtes ou Jourdain

[Visuels : photos courtesy Pierrot Men]

Articles liés

Claquettes Jazz
Agenda
22 vues
Agenda
22 vues

Claquettes Jazz

Claquettiste de renommée internationale, Fabien Ruiz est le coach et chorégraphe du film aux 5 Oscars « The Artist ». Fabien Ruiz est l’un des très rares claquettistes au monde à être considéré comme un véritable instrumentiste. Sa musicalité et son sens de l’improvisation lui ont permis d’être invité aux côtés de musiciens prestigieux tels que Yehudi […]

Cantate pour Lou Von Salomé
Agenda
24 vues
Agenda
24 vues

Cantate pour Lou Von Salomé

Écrivain et première femme psychanalyste : Lou suscita les passions. Nietzsche, Paul Rée, Frida Von Bulow et R M Rilke… 15 personnages renaissent ! Tout en elle était exceptionnel : beauté, intelligence, amour de la vie. L’attraction qu’elle exerçait, révélait les êtres à eux-mêmes et suscitait les passions : Nietzsche, Paul Rée, Frida von Bulow… […]

El Baile : Buenos Aires, sans fard
Spectacle
142 vues
Spectacle
142 vues

El Baile : Buenos Aires, sans fard

A Chaillot, une plongée dans l’histoire récente de l’Argentine, dans un social club très authentique. Sur une collection de musiques des années 1970 à aujourd’hui on danse, on se dispute, on se séduit. On a peur, on se passionne, et on danse encore. Dehors, les bouleversements de l’histoire : La dictature, la crise économique, le foot, […]