0 Shares 44 Views

Qui suis-je ?

19 janvier 2009
44 Vues
autoportrait_arnaud_prinstet_compress-

Véra Amsellem propose du 5 au 31 mars une exposition d’autoportraits d’Arnaud Prinstet dans sa galerie du 48 rue du Roi de Sicile à Paris (4ème). Particulièrement sensible à la forte tension qui se dégage du travail de cet artiste, entre mise en évidence et effacement de lui-même, elle souhaite transmettre la détermination d’Arnaud Prinstet à vouloir se peindre comme « un travail incessant pour saisir l’essentiel ».

Le titre de l’exposition -« Qui suis-je ? »- appelle une réponse pressante. L’exposition elle-même tentera d’y répondre, sous la forme des autoportraits. Dans la première pièce de la galerie, un grand format 130×130 cm et 6 à 8 moyens formats 80×80 cm. Dans la seconde pièce seront accrochés une multitude de petits formats. Un thème unique : l’autoportrait, une gamme de couleurs rayonnantes, solaires, du jaune au rouge en passant par les orangers. Ces couleurs, comme le retour au pinceau, marquent une nouvelle manière, plus aboutie, pour Arnaud Prinstet. Sur la peinture à l’huile quelques touches de fluo électrisent la toile.

L’artiste aborde son propre visage comme un élément inconnu et insaisissable, dans un glissement constant entre objectivité et subjectivité, abstrait et figuratif. Le trait noir qui figure nez, bouche, oreilles et visage est neutralisé par une volonté d’abstraction. Les couleurs fortes et chaudes évoquent la puissance de l’émotion. Finalement l’identité s’affirme dans l’addition des toiles assemblées. Dans cette galerie claire et intime, l’ensemble formé par les autoportraits est tonique et chaleureux, et trouve son intensité dans l’omniprésence de ce regard noir qui interroge son image et le monde.

Arnaud Prinstet est un artiste parfois blagueur, comme le prouve son rire inimitable. Il prépare un affichage « sauvage » en plusieurs vagues de teasing, pour intriguer et accompagner le public jusqu’au vernissage de l’exposition.

Ce soir là –le 5 mars- il réalisera une toile en direct sous le regard des spectateurs. Spectaculaire, comme il sait le faire, avec une gestuelle franche et libérée.

 

 

Galerie Véra Amsellem

48 rue du Roi de Sicile

75004 Paris.

 

La galerie est ouverte du mardi au samedi de 12h à 19h et le matin sur rendez-vous. Ouverture exceptionnelle le dimanche 8 mars.

Du 5 au 31 mars 2009

Vernissage le 5 mars à partir de 18h

Articles liés

« La maladie de la mort » : Marguerite Duras vue par Katie Mitchell
Spectacle
239 vues
Spectacle
239 vues

« La maladie de la mort » : Marguerite Duras vue par Katie Mitchell

Voici peut-être le texte le plus énigmatique, le plus dérangeant de Marguerite Duras, une exploration de l’amour, du sexe, de la vie et de la mort entre un homme et une femme. Metteur en scène mondialement connue, Katie Mitchell monte le texte avec des caméras qui fouillent l’intimité, Irène Jacob en narratrice et Laetitia Dosch […]

Le Grand Prix du Festival d’humour de Paris – Bobino
Agenda
43 vues
Agenda
43 vues

Le Grand Prix du Festival d’humour de Paris – Bobino

Pour clôturer sa troisième édition, le festival d’humour de Paris vous offre la crème de la crème des humoristes de demain sur la scène de Bobino. Venez assister à l’éclosion des plus grands talents de demain, et participer à une aventure humoristique unique ! Après avoir parcouru les Festivals, les Comedy club, Avignon et les scènes […]

Nourritures – Café de la Danse
Agenda
40 vues
Agenda
40 vues

Nourritures – Café de la Danse

Après son succès au Tarmac le 9 décembre dernier, NOURRITURES de la chorégraphe Marie Perruchet (Cie Body Double) sera joué 2 soirs au Café de la Danse les 26 et 27 janvier 2018. Les Nourritures Terrestres est un oeuvre de jeunesse d’André Gide publiée en 1887. Œuvre hybride, il s’agit d’un roman-poème qui mêle souvenirs des voyages méditerranéens, récits d’expériences […]