bandeau3-bigbang


A Friendly Takeover

Œuvres de Boris Tellegen

Jusqu'au 28 mai 2017

Tarifs : de 5€ à 9,5€

MIMA
39-41 quai du Hainaut
1080 Bruxelles, Belgique

www.mimamuseum.eu

Jusqu'au 28 mai 2017

spraymium-deltamima03Pour sa seconde exposition, le MIMA présente la première rétrospective de Boris "Delta" Tellegen. L'artiste néerlandais s'est approprié le lieu pour le transformer en une immense oeuvre à visiter. Sur trois étages, il déploie en collaboration avec le curateur Daniel Hofstede une installation monumentale qui met en scène les différentes périodes de son riche parcours. Visite guidée.


spraymium-deltamima04Dès la première salle du musée, le ton est donné. Boris Tellegen nous invite pour mieux observer son travail, à y pénétrer. En arpenter les entrailles pour mieux le comprendre et l'apprécier, à l'instar de cette imposante sculpture qui trône au milieu de la pièce. D'un côté on peut lire le mot ego, de l'autre le mot nil, et au milieu du N, une entrée. Mélange de chambre d'adolescent, d'atelier et de cabinet de curiosités, la sculpture renferme tout ce qui fait le parcours de Delta. Collections de jouets, de livres, de sculptures, flipper, oeuvres et croquis préparatoires, on entre dans son univers en commençant par le début. Par l'enfance et le jeu. L'enfance d'un Hollandais de la classe moyenne qui découvre le graffiti au début des années 80 et qui, nourri de mangas et de robots made in Japan, va transcender le genre en y apportant le volume.

spraymium-deltamima09Une vitrine au fond de la pièce retrace cette épopée. De ses premiers lettrages empreints de graffiti new-yorkais jusqu'aux pièces géométriques en 3D qu'il peint encore aujourd'hui sur les trains de marchandises, en passant par le standard du style européen des années 80 développé aux côtés de Bando, Shoe, Colt, Mode 2 ou Cat 22. Trente ans de graffiti sont ici résumés en une quarantaine de dessins exhumés de ses mythiques blackbooks.

spraymium-deltamima12À l'étage, il ne s'agit plus de graffiti, mais de l'après-graffiti. Dans les années 90, le Post-Graffiti n'est pas encore le bienvenu en galerie. Il s'exprime alors par le graphisme. À nouveau, une vitrine vient raconter cette décennie faite de travaux numériques et de collaborations avec diverses marques. On y retrouve d'anciennes publications - livres et fanzines - des t-shirts, des flyers et ses premières sculptures. On parle alors de vinyls-toys, de jouets pour adultes. La sculpture, c'est pour les artistes, les vrais.

spraymium-deltamima15Tout comme son collègue Shoe à la même époque, Delta joue avec l'outil informatique et réalise de nombreuses commandes, notamment dans l'industrie musicale. En témoigne l'impressionnante collection de disques dont il signe les visuels. Rapidement, le travail manuel supplante l'ordinateur. En dessin, en peinture et en collage, Delta impose un univers qui se lit par strates, qui se construit à la main, où le relief et la matière imposent un travail d'atelier plus que celui d'un logiciel. De toute évidence, le graphiste porte en ses gènes l'âme d'un artiste. Une âme qui se révèlera dès la fin de la décennie.

spraymium-deltamima17Au tournant du nouveau millénaire Delta devient Boris Tellegen. Un artiste plasticien dont les oeuvres empreintes d'architecture et de design industriel perturbent l'espace et créent des zones de tension. Des zones de faille. Par jeux de construction, d'accumulation, de déstructuration et de superposition, Boris Tellegen joue avec l'ordre et l'aléatoire jusqu'à créer des points de rupture.

spraymium-deltamima24À partir de matériaux de construction bon marché, ses oeuvres en forme de bas-reliefs s'ouvrent au spectateur et dévoilent leurs structures. C'est là que réside le coeur du travail de l'artiste. Ici, la scénographie judicieusement orchestrée par Boris Tellegen et Daniel Hofstede prend tout son sens. En privant le spectateur de recul et en superposant les différentes pièces, ils nous imposent d'observer les différentes couches de construction. L'oeuvre de Boris Tellegen ne se lit pas de face, elle se contemple de biais. C'est sur les tranches que l'on comprend la dualité de l'artiste : construire, détruire puis reconstruire. Organiser le chaos.

spraymium-deltamima28Au troisième étage du musée, l'immense robot couché dans la pièce révèle les derniers travaux de Boris Tellegen. Flirtant avec l'architecture, l'artiste créé des sculptures à mi-chemin entre mobilier urbain et spot de skate. Des oeuvres que l'on arpente pour les apprécier. Placées au coeur de la ville, elles font écho à l'urbanisation excessive de nos mégalopoles tout en gardant cet esprit ludique et malicieux propre à l'artiste. En témoigne le petit train de marchandise qui roule dans les entrailles du robot géant. Car Boris Tellegen sera toujours Delta, un grand enfant qui n'a jamais cessé de jouer.


Nicolas Gzeley


[Crédits Photo : © Nicolas Gzeley / Spraymium Magazine ]

Agenda

Vernissages - Paris - Octobre 2017

Vernissages - Paris - Octobre 2017

Octobre 2017

Au mois de octobre, de nombreux lieux (galeries, musées, centres d'art...) organisent des vernissages accessibles à tous. De très belles découvertes en perspective !

Sorties ciné - Octobre 2017

Sorties ciné - Octobre 2017

Octobre 2017

Quels sont les films qui sortent en Octobre dans les salles obscures ? De nombreuses bonnes surprises sont à l'affiche ! Des films pour se faire plaisir, se...