0 Shares 13 Views

Kóblic, hagiographie nuancée d’un héros argentin

Kóblic

Kóblic

De Sébastien Borensztein

Avec Ricardo Darín, Oscar Martinez, Inma Cuesta

Durée : 1h32

Sortie le 5 juillet 2017

KoblicSortie le 28 juin 2017

Comme chaque semaine, la rédaction d’Artistik Rezo sélectionne pour vous LE film à ne pas rater. Cette semaine : Kóblic, de Sébastien Borensztein.

Le pitch. Argentine 1977. Un ancien pilote et capitaine de la Marine argentine, Tómas Kóblic s’enfuit après avoir désobéi à un ordre de l‘armée soumise à la dictature. Caché dans une petite ville du sud du pays, sa présence attire l’attention du maréchal local d’une autorité abusive et sans scrupules. La conscience n’a nulle endroit pour se cacher…

Allez-y de notre part. Si vous ne connaissez qu’un seul acteur argentin, c’est forcément celui-là. Bouleversant héros de Dans ses yeux (Oscar du meilleur film étranger 2010), arnaqueur de génie dans Les neuf reines, braqueur épileptique dans El Aura, Ricardo Darín est LA grande star du cinéma de son pays, quelque part entre Gérard Depardieu et Philippe Noiret. Avec Kóblic, il retrouve le réalisateur Sebastian Borensztein, réalisateur d’El Chino, comédie sortie en France après être devenur le plus gros succès de l’histoire en Argentine (score dépassé depuis). Le projet est d’un tout autre acabit.

 

Kóblic revient sur une période noire de l’histoire de l’Argentine : les années 70, au cours desquelles la population a subi les affres de la dictature. Disparitions, assassinats, torture : c’est peu de dire que le pays a souffert. Quarante ans après, il continue d’ailleurs à panser ses plaies. Ricardo Darín donne ici un nouveau souffle à une thématique régulièrement employée dans le cinéma argentin post-dictature : l’insoumission. La forme de résistance montrée par le film semble quant à elle quasiment inédite, en tout cas dans le cinéma argentin : il s’agit de s’intéresser à ces militaires qui ont refusé de plier et de suivre aveuglément les ordres de supérieurs soumis à la dictature.

 

L’ensemble donne un film un peu rétro mais très efficace, hagiographie nuancée d’un héros qui décida de prendre le maquis plutôt que de servir un régime auquel il ne souscrivait absolument pas. Darín donne du corps à ce Tómas Kóblic renfrogné mais droit et sincère, permettant de redonner un peu d’éclat à une armée argentine souvent accusée d’avoir commis les pires exactions sans réfléchir ni tenter de résister.

 

Lucile Bellan

[Image 2017 © Bodega Films]

Articles liés

Jacky Terrasson Trio – Sunside – jazz
Agenda
5 vues
Agenda
5 vues

Jacky Terrasson Trio – Sunside – jazz

“Un pianiste du bonheur jubilatoire, capable de transporter son public vers l’euphorie” Télérama Le New York Times magazine considère Jacky Terrasson comme “l’un des trente artistes susceptibles de changer la culture américaine dans les trente prochaines années”, Télérama, le décrit comme “le plus voyageur des pianistes de jazz, “un pianiste du bonheur jubilatoire, capable de […]

“Shadows, Songs of Nat King Cole”, Hugh Coltman – Sunside – jazz, pop folk
Agenda
5 vues
Agenda
5 vues

“Shadows, Songs of Nat King Cole”, Hugh Coltman – Sunside – jazz, pop folk

hugh coltman Avec son nouveau projet en hommage à Nat King Cole, l’englishman n’en finit plus de nous séduire. Victoire de la musique 2017 Voix de l’année ! Un événement pour notre club. Après avoir écumé les plus grandes scènes avec son groupe de Blues The Hoax, le songwriter anglais a prolongé une brillante carrière […]

« Elysian »  Duncan Hopkins, Thierry Peala, Nikki Iles – Sunside – jazz vocal
Agenda
5 vues
Agenda
5 vues

« Elysian » Duncan Hopkins, Thierry Peala, Nikki Iles – Sunside – jazz vocal

Le compositeur et contrebassiste canadien Duncan Hopkins a collaboré pour ce nouveau projet avec deux musiciens qui lui sont chers en Europe: le chanteur Thierry Peala de Paris, France et le pianiste Nikki Iles de Londres, Royaume-Uni. Pendant son séjour en Europe, il a composé pour cet enregistrement neuf nouvelles compositions , paroles (sauf une […]