0 Shares 180 Views

Allez-y de notre part : Numéro Une

30 septembre 2017
180 Vues
Numéro Une

Numéro Une

De Tonie Marshall

Avec Emmanuelle Devos, Suzanne Clément, Richard Berry

Durée : 1h50

Sortie le 11 octobre 2017

Sortie le 11 octobre 2017

Comme chaque semaine, la rédaction d’Artistik Rezo sélectionne pour vous LE film à ne pas rater. Cette semaine : Numéro Une, de Tonie Marshall.

Le pitch. Emmanuelle Blachey est une ingénieure brillante et volontaire, qui a gravi les échelons de son entreprise, le géant français de l’énergie, jusqu’au comité exécutif. Un jour, un réseau de femmes d’influence lui propose de l’aider à prendre la tête d’une entreprise du CAC 40. Elle serait la première femme à occuper une telle fonction. Mais dans des sphères encore largement dominées par les hommes, les obstacles d’ordre professionnel et intime se multiplient. La conquête s’annonçait exaltante, mais c’est d’une guerre qu’il s’agit.

Allez-y de notre part. C’est peu de dire que Tonie Marshall a levé le pied ces dernières années, tant au niveau de son rendement que sur le plan de l’attractivité de ses films. Au plus près du paradis, France Boutique, Passe-passe, Tu veux ou tu veux pas : quatre films depuis le début du siècle, et aucun réellement convaincant en termes de satisfaction ou de box-office. Mais c’est bel et bien la succulente réalisatrice de Pas très catholique, Enfants de salaud et Vénus beauté (institut) que l’on retrouve dans ce film moins fantaisiste que d’habitude mais au moins aussi mordant.

Numéro Une est un témoignage militant que ne renieraient pas Katia Lewkowicz (Tiens-toi droite) ou Isabelle Czajka (La Vie domestique), réalisatrices féministes phares mais méconnues de notre cinéma français. On y voit comment l’ascension d’une self made woman est ralentie par un système patriarcal favorisant les hommes (consciemment ou pas), et alimentant sans cesse l’idée selon laquelle les femmes font d’excellentes assistantes mais pas forcément des cheffes efficaces. Il fallait bien une réaliatrice comme Toniue Marshall pour foncer dans le tas et remettre les choses à leur place : évidemment que les femmes sont aussi faites que les hommes pour diriger, et évidemment qu’elles ont plus de mérite à y parvenir étant donné qu’on ne cesse de leur mettre des bâtons dans les roues.

Porté par une Emmanuelle Devos comme toujours impériale, Numéro Une orchestre un petit théâtre de manipulations, de traîtrises et de médiocrités de façon on ne peut plus réaliste, comme un appel desiné à toutes ses spectatrices afin de les enjoindre à s’imposer, professionnellement et ailleurs, pour grimper les barreaux de l’échelle avant même d’y avoir été invitées.

Lucile Bellan

[Image 2017 © Pyramide Distribution]

Articles liés

Ami-Ami – comédie de Victor Saint Macary
Agenda
5 vues
Agenda
5 vues

Ami-Ami – comédie de Victor Saint Macary

Quoi de mieux pour ne plus jamais souffrir en amour que de tourner le dos à la vie de couple et de s’installer en coloc’ avec son meilleur ami ? C’est en tout cas ce qu’a décidé Vincent, ravagé par sa dernière rupture ! À un détail près : son meilleur ami est une meilleure […]

L’intime et le Monde – Centre Wallonie-Bruxelles à Paris
Agenda
6 vues
Agenda
6 vues

L’intime et le Monde – Centre Wallonie-Bruxelles à Paris

L’Intime & Le Monde met en lumière une sélection d’oeuvres de trois plasticiens contemporains bruxellois : une installatrice, Marianne Berenhaut, et deux peintres, Sarah Kaliski et Arié Mandelbaum. Par-delà leurs singularités, ils partagent des traits communs manifestes dans leur rapport au monde, leur imaginaire, leur biographie et leur quête respective. Ils jouent tous trois des […]

93/75 Jump Street – Espace Beaurepaire
Agenda
45 vues
Agenda
45 vues

93/75 Jump Street – Espace Beaurepaire

Créée en 2014 par Roxane Stroobant, STREET POPPIES est une association d’intérêt général qui favorise la rencontre entre les artistes professionnels et les publics amateurs. Et plus particulièrement, à destination de publics défavorisés rencontrant des difficultés d’ordre familial, social, identitaire, voire en situation d’exclusion et éloignés de la culture. En vue de réaliser un projet […]