0 Shares 32 Views

Allez-y de notre part : Personal affairs

25 février 2017
32 Vues
personalaffair

Personal affairs

De Maha Haj

Avec Hanan Hillo, Amer Hlehel, Ziad Bakri

Durée : 1h28

Sortie le 1er mars 2017

Personal affairsSortie le 1er mars 2017

Comme chaque semaine, la rédaction d’Artistik Rezo sélectionne pour vous LE film à ne pas rater. Cette semaine : Personal affairs, de Maha Haj.

Le pitch. À Nazareth, un vieux couple vit au rythme de la routine quotidienne. De l’autre côté de la frontière, à Ramallah, leur fils Tarek voudrait rester un éternel célibataire, leur fille est sur le point d’accoucher, son mari garagiste décroche un rôle au cinéma, alors que la grand-mère perd le Nord… Entre-temps, en Suède, leur fils aîné Hisham attend leur visite. Chacun vaque à ses occupations, entre moments de plaisir et désaccords, rêves et désillusions. Certains souhaitent partir, d’autres rester, mais tous ont des histoires personnelles à régler…

Allez-y de notre part. Collaboratrice de Ziad Doueri (L’Attentat) et Elia Suleiman (Intervention divine), Maha Haj livre avec Personal affairs son premier long-métrage, présenté à Cannes en mai dernier dans la section Un Certain regard. On sent effectivement poindre l’influence de Suleiman, l’égocentrisme en moins, dans ce qui s’apparente à une chronique familiale chorale à l’humour tellement froid qu’il semblerait presque provenir d’une réalisatrice scandinave. On y croise notamment un vieux couple qui ne s’aime plus, un garagiste un peu bêta à qui on propose soudain un rôle dans un grand film américain, une grand-mère qui perd la boule…

Elégamment mis en scène, Personal affairs ne renâcle pas à aborder des sujets politiques au gré des différents portraits qu’il esquisse. Les interventions hasardeuses de la police ou la nécessité de s’exiler (en Suède, tiens) pour trouver le bonheur font partie des sujets traités avec un ton toujours réjouissant par une réalisatrice chez qui l’on sent véritablement que l’humour est la politesse du désespoir. Accessible et passionnant, Personal affairs constitue une très belle porte d’entrée vers ce cinéma riche (mais parfois trop impressionnant pour les néophytes) qu’Israël et la Palestine sont capables de produire.


Lucile Bellan

[Image 2017 © Sophie Dulac Distribution]

Articles liés

6e Dimension : Humour, contes et hip hop
Spectacle
127 vues
Spectacle
127 vues

6e Dimension : Humour, contes et hip hop

La Villette présente, pour une série conséquente, la nouvelle création de Séverine Bidaud : « Dis à quoi tu danses ? » La Petite fille aux allumettes, Le Petit chaperon rouge et Le Vilain Petit Canard sont les invités surprise d’un spectacle plein d’humour et de finesse. Voilà la question de la saison des fêtes : On joue ? On conte ? […]

UMA, le musée universel en ligne
Art
205 vues
Art
205 vues

UMA, le musée universel en ligne

Le projet unique que représente UMA (Universal Museum of Art) vient de voir le jour sous l’œil attentionné de ses fondateurs. Cette réalisation en réalité virtuelle a pour but le partage et la transmission de l’art au plus grand nombre. Une nouvelle révolution. Un projet monumental  UMA, qui signifie « ce qui nous lie », en arabe, […]

« Actrice » de Rambert, la vie sans fin
Spectacle
175 vues
Spectacle
175 vues

« Actrice » de Rambert, la vie sans fin

La dernière pièce de Pascal Rambert se déroule autour du lit où se meurt une actrice au sommet de la gloire. Dans cette zone ultime, l’auteur laisse s’engouffrer poétiquement la famille, les amis, l’art, la cruauté, la beauté et la foi en la vie. Alors qu’initialement la pièce a été écrite pour le Théâtre d’Art […]