0 Shares 23 Views

“Bad Buzz” : du PAF aux multiplexes

Bad Buzz

Bad Buzz

De Stéphane Kazandjian

Avec Eric Metzger, Quentin Margot, Razane Jammal

Durée : 1h30

Sortie le 21 juin 2017

Bad BuzzSortie le 21 juin 2017

Transfuges du Petit Journal version Yann Barthès, puis de sa nouvelle émission Quotidien, Eric (Metzger) et Quentin (Margot) se lancent dans le grand bain avec un long-métrage dont ils sont les héros. Ils ne sont pas les seuls à être passés des plateaux TV aux écrans de cinéma, avec des réussites diverses…

Le souvenir le plus douloureux d’un passage du petit au grand écran ? Sans doute celui des Quiches, bande de petits foufous ayant tenté (en vain) de prolonger l’esprit Canal+ au gré de leurs prestations télévisuelles, pour aller ensuite commettre Foon, comédie pastichant Grease de façon totalement insupportable puisque le film créait son propre langage (une sorte de franglais dégoulinant) avec un sens aigu du pas drôle.

D’autres comiques made in Canal ont également tenté leur chance au cinéma : ça a plutôt bien marché pour Philippe Lachaud, le leader de la bande à Fifi, dont personne n’aurait pu se douter qu’il multiplierait les succès ciné. Après Babysitting et sa suite, c’est Alibi.com qui a cartonné cette année en réunissant environ 3,5 millions de spectateurs en salles. Son ancienne acolyte Reem Kherici a elle aussi réalisé plusieurs films, Paris à tout prix et Jour J, qui n’ont hélas pas attiré autant de monde.

Pour Michael Youn, les choses ont plutôt bien marché : des 11 commandements à La Beuze, ses films ont attiré un public compact dans les salles, et son Fatal, en plus d’avoir plutôt fonctionné, est une vraie réussite artistique qui n’a rien à envier aux comédies à l’américaine. On ne peut hélas pas en dire autant de Bienvenue en France, sa dernière réalisation, qui copiait sans génie les films de Sacha Baron Cohen…

Les exemples sont nombreux et pas toujours reluisants. Karl Zéro et son Tronc (film bizarroïde et assez raté), Lagaf et son Baltringue (même si l’animateur fut d’abord comédien de one man show). On peut pourtant venir de la télé et réussir sa carrière ciné, comme le prouve Virginie Efira à chaque nouveau rôle.

Pour l’anecdote, les stars du petit écran n’ont pas attendu ce siècle pour passer à la mise en scène. Saviez-vous que Guy Lux avait réalisé Drôle de zèbre et que Jacques Martin avait réalisé Na ! ? Deux expériences sans lendemain qui prouvent si besoin que le cinéma, c’est un métier…

Lucile Bellan

[Image 2017 © EuropaCorp Distribution]

Articles liés

6e Dimension : Humour, contes et hip hop
Spectacle
142 vues
Spectacle
142 vues

6e Dimension : Humour, contes et hip hop

La Villette présente, pour une série conséquente, la nouvelle création de Séverine Bidaud : « Dis à quoi tu danses ? » La Petite fille aux allumettes, Le Petit chaperon rouge et Le Vilain Petit Canard sont les invités surprise d’un spectacle plein d’humour et de finesse. Voilà la question de la saison des fêtes : On joue ? On conte ? […]

UMA, le musée universel en ligne
Art
236 vues
Art
236 vues

UMA, le musée universel en ligne

Le projet unique que représente UMA (Universal Museum of Art) vient de voir le jour sous l’œil attentionné de ses fondateurs. Cette réalisation en réalité virtuelle a pour but le partage et la transmission de l’art au plus grand nombre. Une nouvelle révolution. Un projet monumental  UMA, qui signifie « ce qui nous lie », en arabe, […]

« Actrice » de Rambert, la vie sans fin
Spectacle
203 vues
Spectacle
203 vues

« Actrice » de Rambert, la vie sans fin

La dernière pièce de Pascal Rambert se déroule autour du lit où se meurt une actrice au sommet de la gloire. Dans cette zone ultime, l’auteur laisse s’engouffrer poétiquement la famille, les amis, l’art, la cruauté, la beauté et la foi en la vie. Alors qu’initialement la pièce a été écrite pour le Théâtre d’Art […]