0 Shares 1029 Views

Cannes 2018 : Cate Blanchett présidente, et ensuite ?

Lucile Bellan 10 janvier 2018
1029 Vues

Dès les premiers jours de janvier, l’actrice australienne Cate Blanchett a été désignée présidente du prochain festival de Cannes. Au même moment, la rédaction d’Artistik Rezo était en train de constituer sa shortlist des personnalités pouvant aspirer à présider un jour le prestigieux jury. L’occasion pour nous de suggérer quelques noms pour 2019.

Le mot “féminisme” vient d’être élu mot de l’année par le prestigieux dictionnaire Merriam-Webster, mais seules trois femmes ont accédé à ce titre sur les vingt dernières éditions (Liv Ullmann, Isabelle Huppert et Jane Campion). C’est donc avec une certaine logique (qu’on espère voir se poursuivre dans les années à venir) que Pierre Lescure et Thierry Frémaux ont effectué un premier pas vers un équilibre qui sera long à atteindre. Actrice reconnue, Cate Blanchett est une présidente cannoise crédible, que l’on a hâte de voir à l’oeuvre.

Quelques jours avant sa nomination, les premiers internautes avaient commencé à dresser leur liste de candidates potentielles, comme ce brillant cinéphile francilien, qui proposait quelques noms pour le moins crédibles. Blanchett n’y figurait pas, mais ses suggestions restent tout à fait valables pour 2019…

Si l’on ne croit guère à l’hypothèse Marion Cotillard, les autres semblent tout à fait sensées. Kathryn Bigelow fut la première femme à recevoir l’oscar de la réalisation (pour le film Démineurs), Meryl Streep a reçu trois statuettes pour un nombre impressionnant de nominations, Juliette Binoche est une habituée du festival (un prix d’interprétation en 2010 pour Copie conforme et une apparition sur l’affiche du film la même année)… Quant à Jodie Foster, son nom circule depuis longtemps, et même si la qualité de ses réalisations laisse souvent à désirer, elle constituerait un choix politique assez fort.

On peut aussi imaginer qu’en 2019, Cannes puisse nommer à sa tête l’un de ses habitués : pourquoi pas piocher du côté des doubles palmés, à savoir Ken Loach, Michael Haneke ou les frères Dardenne, ou chez les cinéastes régulièrement en compétition (Bruno Dumont, Andrea Arnold, Jim Jarmusch, Xavier Dolan, Andrei Zviaguintsev).

Il arrive également que le festival choisisse une réalisateur qui n’a jamais (ou presque jamais) figuré en sélection officielle (ce fut par exemple le cas de George Miller en 2016). Choisir Wes Anderson, Christopher Nolan ou Judd Apatow constituerait une preuve d’ouverture sans pour autant faire baisser le standing du festival.

Mais n’oublions pas que Cannes peut aussi choisir par exemple des acteurs ou des actrices, comme ce fut le cas en 2018 pour Cate Blanchett, qui n’a jamais réalisé de film. Outre Binoche ou Streep, on peut citer Jessica Chastain, Sandrine Bonnaire ou encore Judi Dench. Chez les hommes, on pense à Michael Caine, George Clooney ou encore Tom Hanks. Il serait également envisageable que des artistes d’autres horizons soient distinguées : on pourrait solliciter le compositeur Alexandre Desplat, la romancière Margaret Atwood (auteure du livre dont est tirée la série The Handmaid’s Tale) ou la chanteuse Beyoncé, qui pourraient constituer des choix forts et originaux.

Lucile Bellan

Articles liés

Sorties ciné – Mai 2018
Agenda
86 vues
Agenda
86 vues

Sorties ciné – Mai 2018

Quels sont les films qui sortent en mai dans les salles obscures ? De nombreuses bonnes surprises sont à l’affiche ! Des films pour se faire plaisir, se détendre, passer un bon moment entre amis ou en amoureux … Mercredi 2 mai : Rampage – Hors de contrôle, de Brad Peyton – Avec Dwayne Johnson, […]

Eco-Festival Terres du Son à MONTS – DOMAINE DE CANDÉ
Agenda
36 vues
Agenda
36 vues

Eco-Festival Terres du Son à MONTS – DOMAINE DE CANDÉ

Un laboratoire d’expérimentation pour le développement durable à 3h de Paris.  Depuis près de dix ans, Terres du Son invite petits et grands à vivre l’expérience d’un éco-festival rythmé par des découvertes artistiques, des valeurs partagées et une ambiance conviviale. Véritable laboratoire d’expérimentation pour le développement durable en Région Centre-Val de Loire, Terres du Son […]

Georges Wolinski – Palais de Tokyo
Agenda
42 vues
Agenda
42 vues

Georges Wolinski – Palais de Tokyo

« Il faudrait nationaliser le bonheur ». Georges Wolinski L’hommage rendu à Georges Wolinski, en écho aux thèmes de la saison Discorde, s’intéresse aux discordes intérieures, à ces interrogations, ces voix intimes qui libèrent pensées et désirs contradictoires.L’exposition réunit des oeuvres dépeignant le sort et les sentiments d’un artiste fin observateur des dérèglements et des […]