0 Shares 17 Views

Captain Fantastic : vivons heureux, vivons coupés ?

10 janvier 2017
17 Vues
captain-fantastic

Captain Fantastic

De Matt Ross

Avec Viggo Mortensen, George Mackay, Frank Langella…

Durée : 118 min

Sortie le 12 octobre 2016

Sortie le 12 octobre 2016

Comment réapprendre à vivre ? Matt Ross présente son premier long-métrage, Captain Fantastic. Poétique, léger mais grave, le réalisateur réussit son premier coup d’essai.

 

Depuis plusieurs années, Ben vit isolé dans les bois, entouré de ses six enfants. S’occupant de leur éducation aussi bien physique qu’intellectuelle, cette famille vit en autarcie, coupée du monde, dans leur petit bout de paradis qui n’appartient qu’à eux. Jusqu’au jour où un événement grave va obliger tout ce petit monde à se confronter au monde extérieur et Ben à remettre en cause sa pédagogie peu orthodoxe… 

Comment préserver l’innocence de ses enfants ? Faut-il les couper du monde pour mieux les protéger ? L’innocence s’est-elle perdue en notre bas monde ? Peut-on la retrouver isolée de la civilisation moderne ? Autant de questions auquel le cinéaste ne répond pas.

 

Loin du conte moraliste, le réalisateur nous livre un petit bijou de feel good movie. En effet, Matt Ross, pour qui c’est le premier long métrage, réalise ici une jolie fable sur la société actuelle. Si sa mise en scène est académique, elle dégage par ses images une infinie poésie et un propos moins naïf que l’on ne pourrait penser.

Le cinéaste n’a pas son pareil pour filmer les visages, régulièrement en plan rapproché, pour faire parler les non-dits, les joies ou les peines qui accompagnent les protagonistes tout au long du film. Les couleurs vives donnent un naturalisme paradisiaque à leur monde. Sans tape-à-l’œil, mais avec virtuosité, Matt Ross et son directeur photo subliment le quotidien de cette famille atypique et donnent vie à leur vrai royaume. Un royaume éphémère, illusoire, dont les membres veulent repousser les limites. 

566547

Une famille plus vraie que nature 

Viggo Mortensen y est impressionnant dans ce rôle du père tiraillé entre ses convictions profondes et la réalité du monde réel. Un charisme brut, sauvage… Une justesse de jeu qui risque d’en émouvoir plus d’un. Autour de lui, les enfants sont irrésistibles et forment une symbiose parfaite. Outre la performance géniale de Mortensen, c’est l’unité parfaite des enfants qui fait mouche. Chacun semble être un électron libre, affranchi des règles du monde moderne et n’existe que par rapport au reste de sa famille.

Voir ces Robinsons Crusoé en herbe se confronter à un monde qu’ils n’ont jamais connu donne lieu à des scènes parfois hilarantes et souvent touchantes. Enfin, porté par la superbe musique d’Alex Somers, le film est aussi remarquable grâce à la bande-son qui est pour beaucoup dans l’émotion de certaines séquences.

 

Si le film reste dans le registre de la comédie légère, Captain Fantastic soulève ainsi d’importantes questions de société : comment bien éduquer ses enfants ? Quelle alternative au monde consumériste ? Refuser de s’y soumettre relève-t-il de l’utopie ? Et une autre des qualités du film : il n’émet aucun jugement. Libre à chacun de choisir sa voie.

Un film parfait, donc, pour s’évader en famille !


Alexis Vielle

[Crédits Distributeur : Mars Film ]

[Crédits Photos : DR]

Articles liés

6e Dimension : Humour, contes et hip hop
Spectacle
127 vues
Spectacle
127 vues

6e Dimension : Humour, contes et hip hop

La Villette présente, pour une série conséquente, la nouvelle création de Séverine Bidaud : « Dis à quoi tu danses ? » La Petite fille aux allumettes, Le Petit chaperon rouge et Le Vilain Petit Canard sont les invités surprise d’un spectacle plein d’humour et de finesse. Voilà la question de la saison des fêtes : On joue ? On conte ? […]

UMA, le musée universel en ligne
Art
205 vues
Art
205 vues

UMA, le musée universel en ligne

Le projet unique que représente UMA (Universal Museum of Art) vient de voir le jour sous l’œil attentionné de ses fondateurs. Cette réalisation en réalité virtuelle a pour but le partage et la transmission de l’art au plus grand nombre. Une nouvelle révolution. Un projet monumental  UMA, qui signifie « ce qui nous lie », en arabe, […]

« Actrice » de Rambert, la vie sans fin
Spectacle
176 vues
Spectacle
176 vues

« Actrice » de Rambert, la vie sans fin

La dernière pièce de Pascal Rambert se déroule autour du lit où se meurt une actrice au sommet de la gloire. Dans cette zone ultime, l’auteur laisse s’engouffrer poétiquement la famille, les amis, l’art, la cruauté, la beauté et la foi en la vie. Alors qu’initialement la pièce a été écrite pour le Théâtre d’Art […]