0 Shares 90 Views

Douglas Sirk méconnu

16 décembre 2008
90 Vues
douglassirk

All I Desire (1953), Demain est un autre jour (1956), Les Amants de Salzbourg (1957), ou La Ronde de l’aube (1957), sur un scénario de William Faulkner, portent les mêmes destins individuels contrariés par l’échec et la même critique fine et cinglante du rêve américain des années 1950. Le quatrième est peut-être le plus passionnant, alors que les trois autres ont souvent été conspués par la critique (y compris dans les bonus !). Contrairement aux grands classiques du maître du mélo, tous ces films ont été tournés en noir et blanc. Ils n’en sont pas moins sombres et lumineux à la fois. 8 DVD, 70 euros.

Articles liés

Fermeture du théâtre Les Feux de la Rampe
Agenda
41 vues
Agenda
41 vues

Fermeture du théâtre Les Feux de la Rampe

Le 15 avril dernier, notre partenaire le théâtre Les Feux de la Rampe a fermé ses portes de manière définitive. C’est avec regret que nous relayons le communiqué de la Direction du théâtre.  “Cher·e·s ami·e·s du théâtre et du spectacle vivant, Il y a ce genre de nouvelles qui ne sont jamais faciles à annoncer. […]

Le Marin à l’ancre – Théâtre Darius Milaud
Agenda
35 vues
Agenda
35 vues

Le Marin à l’ancre – Théâtre Darius Milaud

Les correspondances de voyage de Bernard Giraudeau à son ami Rolland ; Une histoire d’amitié profonde, une escale unique et sensible… La mer désapprend ce que les ports t’apprennent. » Extrait du marin à l’ancre.  « A chaque escale, tu crois être le seul, l’unique amour. A chaque rencontre, tu crois tenir l’éternité par la taille mais elle […]

Complètement Marjo – Théâtre du Gymnase Marie Bell
Agenda
33 vues
Agenda
33 vues

Complètement Marjo – Théâtre du Gymnase Marie Bell

Marjorie Falusi vous livre un défilé de personnages hauts en couleurs, se transformant tour à tour en madone de la télé-réalité, en mamie “sexe drogue et rock’n roll”. Elle incarne aussi un grand gourou, une vraie fausse voyante, ainsi qu’une psy nymphomane et une pseudo racaille. Passant de l’un à l’autre Marjorie Falusi devient ” […]