0 Shares 107 Views

La Balade de Babouchka

7 décembre 2012
107 Vues
La Balade de Babouchka - film d'animation

Un oiseau aussi aimé soit-il peut-il être heureux dans sa cage, fusse-t-elle en or ? Qui va gagner la partie entre un gamin qui croque des morceaux de maison en fromage et crêpe et les trois biquettes qui y vivent et que cela rend complètement chèvres ? Quelle influence un ours a-t-il bien pu avoir dans l’apparence physique d’un écureuil, d’une carpe et d’un oiseau ? Zhiharka va-t-elle comprendre à temps que jouer avec la renarde quand ses parents sont partis au marché risque de la faire tomber pour toujours dans la gueule du loup ?

Quatre questions qui semblent aussi saugrenus qu’existentielles, la frontière entre les deux n’étant pas si épaisse que ça. C’est le programme que proposent quatre mini-films d’animation tout droit sortis des studios Pilot à Moscou, qui ont déjà produits des dizaines de courts, dont certains ont fait les beaux jours de prestigieux festivals sans en revenir bredouilles.

Précédée d’une très courte présentation de certains éléments du folklore russe, chaque film, véritable camaïeu de couleurs, de poésie et d’originalité, bénéficie de surcroit d’un scénario très travaillé. Nous ne sommes pas simplement dans la contemplation de ce graphisme diablement original qui navigue entre réalisme et fantaisie, mais bien dans les réflexions que cela peut faire naître. Le débat avec les jeunes spectateurs est ouvert car ces petites perles laissent évader des myriades de questionnements. Loin de la parfois trop parfaite qualité esthétique et de la quête de réalisme des productions américaines, « La Balade de Babouchka », titre générique de ces quatre courts métrages, assume sa douce folie, son humour un peu potache et rend un bel hommage à ces traditions millénaires qui sont le terreau de la culture russe.

C’est un peu le fécond mélange de tous les arts dont les Russes demeurent de solides connaisseurs que proposent ces mini films parfaitement adaptés à la capacité d’attention des plus petits (ils sont conseillés pour gamins à partir de 3 ans). Le studio Pilot connaissant aujourd’hui de graves difficultés à cause d’une chute préjudiciable des subventions du gouvernement, le soutenir en allant voir le travail formidable de ses dizaines d’employés (ce 5 décembre et en février 2013) est presque une nécessité.

Franck Bortelle

La Balade de Babouchka 

De Mihkail Aldashin, Eduard Nazarov et Marina Karpova

Durée : 52 min.

A partir de 2 ans

Sortie le 5 décembre 2012

A découvrir sur Artistik Rezo :
– les films à voir en 2012

Articles liés

MÉMO: Immersion dans la culture hip hop
Art
503 vues
Art
503 vues

MÉMO: Immersion dans la culture hip hop

Du 2 février au 31 mars 2018, la culture hip hop investit le Pavillon Baudouin à Paris. L’occasion de revenir sur ce mouvement qui fêtera bientôt ses cinquante ans. Aujourd’hui, on ne compte plus le nombre de lieux dédiés à la culture urbaine (le 104, l’Aérosol, l’association Hip Hop citoyen, ou encore plus récemment le centre […]

Par nos chemins noirs – Cie Musique en perspective – Mairie du 3éme
Agenda
36 vues
Agenda
36 vues

Par nos chemins noirs – Cie Musique en perspective – Mairie du 3éme

La compagnie “Musique en perspective” soutient la création d’évènements artistiques: concerts, opéras de chambre, spectcles muicaux qui relient la musique à d’autres formes d’art comme la littérature, la poésie, les arts plastiques, la vidéo. La compagnie existe depuis le début des années 1990 et a donné ses spectacles en région Île de france, Bretagne et […]

Trois Sacres – Théâtre du 13éme art
Agenda
80 vues
Agenda
80 vues

Trois Sacres – Théâtre du 13éme art

Vous la connaissez comédienne, découvrez-là danseuse. Pour ce spectacle, Bérénice Bejo s’associe au chorégraphe Sylvain Groud. À la faveur d’un renversement, le corps masculin est présenté au regard d’une femme. Trois Sacres éprouve les mécanismes d’attraction, donne la parole au désir féminin. Servi par la force d’un triptyque: la musique tellurique du Sacre du Printemps, […]