0 Shares 1 Views

Luc Moullet sous toutes ses coutures

cin-lucmoullet

 

De Luc Moullet, on connaissait très peu il y a à peine un mois, quelques films tout au plus chez les plus fins connaisseurs (Brigitte et Brigitte, Génèse d’un repas entre autres) et les louanges d’un Jean-Luc Godard qui refuse tout bonnement d’en parler à son professeur de tennis.

 

On ne mélange pas les torchons et les serviettes, les sportifs et les artistes. Pas aussi réducteur, Luc Moullet n’en a que faire. Il dirait « rien à foutre ». Critique aux Cahiers du Cinéma malgré ceci – le court-métrage le steak trop cuit, où les pages des Cahiers font un très bon papier toilette :

{dmotion}x8b0qz{/dmotion}

 

Le critique

 

Luc Moullet discute cinéma d’art comme d’un match de football. Il rend possible l’impossible, vulgarise la cinéphilie, se joue de l’intellectualisme à la française et laisse pantois, ravi ou perturbé son lecteur en deux trois passements de jambes. Malgré ses apparences de clandestins et son insatiable drôlerie, sa légèreté d’écriture révèle une étonnante profonde pour des papiers qui font leurs effets. Une sélection de ses meilleurs articles (zéro coquille), ainsi que quelques inédits (il dégomme Almodovar comme on joue aux fléchettes autour d’une fondue savoyarde et se ressert à la louche) sont publiés aux Editions Capricci. L’éditeur fait coup double avec Notre Alpin Quotidien, une interview réalisée par Jean Narboni et Emmanuel Burdeau.

 

 

luc-moullet

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le cinéaste

 

Ni vu ni connu, je t’embrouille, le critique faisait de l’équipe  des Cahiers du Cinéma ses compagnons de jeu, il poursuit en tout bien tout honneur une carrière de réalisateur. Il quitte l’histoire, les grands noms du cinéma classique hollywoodien adulés par la revue et leurs conseils (Lubitsch disait : « pour savoir filmer les acteurs, il faut d’abord savoir filmer les montagnes ») pour s’intéresser à la géographie.

 

1966, premier long-métrage et premier exemple de ce que ce travail tout en relief sur la psychologie des personnages. Brigitte et Brigitte sort sur les écrans français. C’est l’histoire de Brigitte, jeune étudiante pyrénéenne un peu neuneu qui débarque à Paris et rencontre une autre Brigitte, jeune étudiante alpine neuneu mais un peu moins. Les provinciales se découvrent, elles découvrent aussi les joies de Paris, le béton armé et…son invisible colline. Nom d’une pipe en bois, on y est : Luc Moullet est né dans les roubines rocailleuses en Alpes du Sud et le 0/10 que les demoiselles des Montagnes infligent au Sacré-cœur, c’est comme tout le reste, un humour haut perché qui stigmatise en toute humanité les travers de la société. Et ça vaut le détour !

 

Détour par Paris pas nécessaire

 

Subversif à souhait, ce provocateur pour les uns, plaisantin pour les autres n’hésite pas. Il s’attaque à l’industrie agroalimentaire sous le format documentaire militant (Génèse d’un repas), déborde d’érotisme avec Anatomie d’un rapport. Il touche au western, c’est Une aventure de Billy the kid, avec Jean-Pierre Léaud, le reflet face caméra de Truffaut dans Les 400 coups ou La Nuit américaine, impose son style burlesque au road-movie ou à l’aventure (Les Contrebandières) pour toujours revenir à cette question de géographie : c’est Foix ou La cabale des oursins.

 

Ceux qui ont la chance d’habiter la région parisienne, ces facéties cinématographiques sont visibles sur grand écran à l’occasion d’une rétrospective au Centre Pompidou (Beaubourg) jusqu’au 30 Mai 2009.

{dmotion}x8pco0{/dmotion}

 

Mais sortent aussi 3 DVD : Prestige de la mort et Les naufragés de la D17 (aux éditions Blaqout) et Moullet en shorts (courts-métrages aux Editions Chalet Pointu).

 

En short, en costume ou en pantalon, le phénomène Moullet se développe sous toutes les coutures. Alors si en ce moment il y a bien un virus à attraper… !

 

 

Florent Boucheron

 

Rétrospective Luc Moullet – Le Comique en Contrebande

Du 17 Avril au 30 Mai, voir le programme détaillé sur le site http://WWW.centrepompidou.fr

Tarif normal : 6 Euros, Tarif réduit : 4 Euros, Gratuit avec le laissez-passer dans la limite des place réservées aux adhérents (sinon tarif réduit).

01 44 78 12 33

Centre Pompidou

75191 CEDEX Paris 4

Métro : Rambuteau, Chatelet, Hotel de ville

 

Notre Alpin Quotidien

122 x 190 mm, 130 pages, 13,50€
Capricci éditions/ éditions du Centre Pompidou
Disponible en librairie le 15 avril

 

Piges Choisies

122 x 190 mm, 372 pages, 20 €
Capricci éditions/ éditions du Centre Pompidou
Disponible en librairie le 15 avril

 

Articles liés

Claquettes Jazz
Agenda
18 vues
Agenda
18 vues

Claquettes Jazz

Claquettiste de renommée internationale, Fabien Ruiz est le coach et chorégraphe du film aux 5 Oscars « The Artist ». Fabien Ruiz est l’un des très rares claquettistes au monde à être considéré comme un véritable instrumentiste. Sa musicalité et son sens de l’improvisation lui ont permis d’être invité aux côtés de musiciens prestigieux tels que Yehudi […]

Cantate pour Lou Von Salomé
Agenda
20 vues
Agenda
20 vues

Cantate pour Lou Von Salomé

Écrivain et première femme psychanalyste : Lou suscita les passions. Nietzsche, Paul Rée, Frida Von Bulow et R M Rilke… 15 personnages renaissent ! Tout en elle était exceptionnel : beauté, intelligence, amour de la vie. L’attraction qu’elle exerçait, révélait les êtres à eux-mêmes et suscitait les passions : Nietzsche, Paul Rée, Frida von Bulow… […]

El Baile : Buenos Aires, sans fard
Spectacle
113 vues
Spectacle
113 vues

El Baile : Buenos Aires, sans fard

A Chaillot, une plongée dans l’histoire récente de l’Argentine, dans un social club très authentique. Sur une collection de musiques des années 1970 à aujourd’hui on danse, on se dispute, on se séduit. On a peur, on se passionne, et on danse encore. Dehors, les bouleversements de l’histoire : La dictature, la crise économique, le foot, […]