0 Shares 8 Views

Public Enemies – film de Michael Mann

1679872421

Michael Mann est est certainement le réalisateur américain qui sait le mieux filmer la ville. Dans Collatéral et Miami Vice, il avait su rendre comme personne auparavant l’atmosphère des boîtes de nuit de la Sun Belt; dans Heatil a su filmer à la perfection les grands espaces vides des villes joignant intelligence et précision à des blockbusters devenus cultes.

John Dillinger, incarné par Johnny Depp, est un braqueur, « L’ennemi public numéro 1 ». L’action se déroule dans les années 30 et l’Amérique est en plein bouleversement. Hoover aux manettes, pilote la nouvelle machine policière américaine : le FBI. Johnny Depp, l’acteur fétiche de Tim Burton que l’on retrouvera bientôt dans Alice au pays des merveilles, campe dans Public Enemies un braqueur au sang froid, le « Robin des bois » du XXème siècle. Le film met en scène la traque de John Dillinger par son ennemi déclaré l’agent Melvin Purvis qu’interprète Christian Bale (L’empire du Soleil et American Psycho). Cette chasse à l’homme orchestrée par J.E. Hoover amènera les deux hommes dans leurs derniers retranchements, réduisant ainsi la limite entre le bien et le mal. Marion Cotillard est aussi au générique de ce film et interprète le rôle de Billie Frechette, la compagne du célèbre gangster.

Michael Mann a fait le choix d’utiliser des caméras HD pour la quasi-totalité des scènes : « Cela nous a permis d’être très proche des visages des acteurs tout en travaillant avec de longues focales. Le spectateur a le sentiment d’assister en direct à la scène, éclairée de façon réaliste et généralement filmée sous deux axes opposés pour capter simultanément en gros plan le protagoniste et ses comparses ».

public_enemies02Malheureusement l’utilisation de ces nouvelles caméras déssert le film et son propos, rendant l’intrigue peu crédible, pas suffisamment ancrée dans cette Amérique en pleine crise. Le directeur de la photographie (Dante Spinotti nominé plusieurs fois aux Oscars) n’a pas réussi à saisir la lumière caractéristique des années 30.. De plus Michael Mann n’a pas su tirer de ses acteurs le meilleur. Johnny Depp livre une interprétation bancale mais honorable, Christian Bale, lui, ne propose qu’un jeu fade et terne restant mono-expressif durant tout le film. Seule Marion Cotillard apporte un léger souffle de fraîcheur et de talent.

En outre la réalisation ainsi que le montage sont d’une qualité médiocre, certaines scènes de ralentis ajoutent à la lourdeur de la narration, cassant le rythme du film et plongeant le spectateur dans l’ennui. En bref, Public Enemies est un film plein de promesses qui n’ont pas été tenues.  Comment est-il possible d’ennuyer le spectateur avec une intrigue mêlant suspense et action, avec des acteurs aussi brillants et des moyens financiers et humains colossaux? Pour le savoir, il suffit d’aller voir ce film.

François Slama

Public Enemies 

De Michael Mann

Avec Johnny Depp, Christian Bale, Marion Cotillard, Billy Crudup, Stephen Dorff et Stephen Lang

Durée : 2h10

Sortie le 8 juillet 2009 

www.publicenemies.net
 

Articles liés

Festival des Photaumnales aux couleurs de la Caraïbe
Art
52 vues
Art
52 vues

Festival des Photaumnales aux couleurs de la Caraïbe

Pour sa 14e édition, le Festival des Photaumnales de Beauvais ouvre ses portes jusqu’au 31 décembre 2017. À partir d’archives et de collections privées, des photographes contemporains mettent en avant les territoires de la Martinique et de la Guadeloupe. Avec leur regard attentionné, les 36 photographes invités nous plongent d’emblée dans diverses époques et milieux. Issus […]

Sulki et Sulku nouveaux héros de Jean Michel Ribes
Spectacle
66 vues
Spectacle
66 vues

Sulki et Sulku nouveaux héros de Jean Michel Ribes

Echappés de « Musée Haut, Musée Bas » où ils figuraient en tant qu’oeuvres d’art, Sulki et Sulku sont les nouveaux héros de Jean-Michel Ribes incarnés par de jeunes comédiens épatants, Roman Cottard et Damien Zanoly. Des Bouvard et Pécuchet coincés dans une installation muséale contemporaine high tech qui n’arrêtent pas de jaqueter comme des coqs mondains. […]

Jeanne – Théâtre du petit Saint-Martin
Agenda
40 vues
Agenda
40 vues

Jeanne – Théâtre du petit Saint-Martin

C’est pas parce qu’elle est vieille et seule qu’on doit lui sourire bêtement. Entre comédie et drame, la pièce décrit le fossé parfois profond entre les solitudes et les politiques sociales plus électoralistes que sincères. Jeanne est une fonctionnaire à la retraite. Demoiselle, elle vit seule dans son appartement parisien en haut d’une tour. Son […]