0 Shares 61 Views

Rétrospective des films d’Alain Tanner

15 janvier 2009
61 Vues
tanner

Du 14 janvier au 15 février

Chef de file de la Nouvelle Vague suisse, son deuxième film, La Salamandre, peinture d’une jeune femme libre, allait inaugurer une oeuvre qui interroge, au-delà de la simple psychologie, les utopies et modes de vie engendrés par les bouleversements de la société dans les années 1960.

Prix des places : 6 €, réduit : 5€

Evénements :

Sam 17 janvier 14h30 « TANNER PAR TANNER », UNE LEÇON DE CINÉMA

« Le désir est une nécessité absolue pour faire du cinéma. Ce métier demande du temps, de la patience, de l’énergie. Sans un désir très fort, les choses partent en quenouille. Il faut, pour travailler le cinéma, être travaillé par lui. Il ne faut pas vouloir faire des films, mais faire du cinéma, ce qui est très différent. Ce désir doit être comme un poing fermé, qu’on laisse au fond de sa poche pendant le travail du film. (…) Je sais parfaitement pourquoi on rate un film, ou une partie de film, ça m’est arrivé, bien sûr. C’est parce que le poing fermé du désir s’est ouvert et que les doigts de la main partent dans toutes les directions. »

Alain Tanner, Ciné-mélanges

Leçon de cinéma d’Alain Tanner animée par Serge Toubiana et Frédéric Bas, précédée de la projection du documentaire de Pierre Maillard, Alain Tanner, pas comme si, comme ça (56’).

Frédéric Bas enseigne l’histoire et la géographie, écrit pour le magazine culturel web Chronic’art et, depuis peu, pour Médiapart. Il a aussi écrit « Tanner ou l’Optimisme », postface à Ciné-mélanges (Seuil, 2007).

Entrée libre / Places délivrées à partir de 13h30

Ven 16 janvier 19h30 

Dialogue entre Alain Tanner et Paulo Branco, à la suite de la projection de Dans la ville blanche.

Paulo Branco est producteur, il a fondé la société de production et de distribution Gemini Films en 1996. Vivant entre Lisbonne et Paris, il a produit Manoel de Oliveira, Joao Cesar Monteiro et Pedro Costa pour le Portugal, mais aussi Raoul Ruiz, Chantal Akerman, Philippe Garrel, Jean-Claude Biette, Werner Schroeter, Lucas Belvaux, Luc Moullet, Alain Tanner…

Sam 24 janvier 20h00

Dialogue avec Myriam Mézières, à la suite de la projection d’Une flamme dans mon cœur.

Chanteuse, danseuse, comédienne, scénariste, Myriam Mézières débute au cinéma avec Alain Tanner qu’elle rencontre en 1976, à 19 ans, sur le tournage de Jonas qui aura 25 ans en l’an 2000.

Elle travaille aussi avec des cinéastes comme Jean-Pierre Mocky, Andrzej Zulawski, Paul Vecchiali, Claude Lelouch, Yves Boisset ou Claude Berri mais c’est avec Alain Tanner qu’elle expérimente le plus : No Man’s Land (1985), Une flamme dans mon cœur (1987) qu’elle coécrit, Le Journal de Lady M. (1993) et Fleurs de sang (2001) dont elle écrit le scénario et qu’elle coréalise, pour le dernier, avec le cinéaste.

Dim 15 février 14h30 

Dialogue entre Alain Tanner, Bernard Comment et, sous réserve, Antonio Tabucchi, à la suite de la projection de Requiem.

Bernard Comment est essayiste et romancier (L’Ombre de mémoire, 1990 ; Allées et venues, 1992 ; Florence, retours, 1994 ; Même les oiseaux, 1998 ; Le Colloque des bustes, 2000 ; Un Poisson hors de l’eau, 2004), traducteur, notamment de l’écrivain Antonio Tabucchi, et éditeur. Il dirige la collection « Fiction & Cie » au Seuil dans laquelle il a publié le livre Ciné-mélanges d’Alain Tanner.

Il a aussi coécrit avec le cinéaste le scénario des films Fourbi (1996), Requiem (1998) Jonas et Lila, à demain (1999) et Paul s’en va (2004).

Romancier et essayiste, spécialiste de la littérature portugaise qu’il enseigne à Sienne, et notamment de Fernando Pessoa dont il a traduit toute l’œuvre en Italien, Antonio Tabucchi est aussi un citoyen engagé, chroniqueur pour le Corriere della Sera et en Espagne pour El Paìs, membre fondateur du Parlement international des écrivains et voyageur infatigable. Écrivain particulièrement cinéphile, il a en retour souvent été adapté au cinéma, en particulier Requiem (Alain Tanner, 1998).

Libre Pass : accès sur réservation à partir du mercredi 11 février à 15h au 01 71 19 32 39 ou libre-pass@cinematheque.fr

Dim 15 février 17h30

LES RENDEZ-VOUS DE LA LIBRAIRIE

À la suite du Dialogue, Alain Tanner, Bernard Comment et Antonio Tabucchi signeront leurs ouvrages à la librairie de la Cinémathèque.

PRÉSENTATIONS DE SÉANCES

Jeudi 15 janvier 20h00 

Présentation de Paul s’en va par Alain Tanner.

Vendredi 23 janvier 19h00

Présentation de Charles mort ou vif par Bernard Comment.

Cinémathèque française

51 rue de Bercy

75012 Paris

Métro Bercy

Articles liés

Yabon : « Créer, c’est comme le sport. Un défi à chaque fois. »
Musique
526 vues
Musique
526 vues

Yabon : « Créer, c’est comme le sport. Un défi à chaque fois. »

Nass2meetyou et Thibal de Médicis forment le groupe Yabon. Ils feront la première partie de Caballero et Jean Jass le 19 janvier 2018, à la Chapelle Argence de Troyes. Rencontre avec ces deux jeunes rappeurs qui nous ont livré leurs ressentis, à partir de leurs expériences dans un monde où il est compliqué de se faire un nom. Pourriez-vous […]

Mécénat Caisse d’Épargne Île de France X Comédie Française
Agenda
25 vues
Agenda
25 vues

Mécénat Caisse d’Épargne Île de France X Comédie Française

Grâce au mécénat de la Caisse d’Épargne Île-de-france, la Comédie-française étend le dispositif de gratuité à destination des jeunes de moins de 28 ans. À compter du 15 janvier 2018, la centaine de places du petit bureau est accessible gratuitement chaque lundi pour les moins de 28 ans. A l’occasion de son bicentenaire, la Caisse […]

Agnès Bouquet interview Madame – Global TV Saint-Tropez
Agenda
18 vues
Agenda
18 vues

Agnès Bouquet interview Madame – Global TV Saint-Tropez

Dans sa chronique “Les Rendez-vous du Hibou”, la journaliste Agnès Bouquet accueil Madame pour un interview pertinent et percutant. De ses débuts dans le monde du théâtre à son amour pour les mots en passant par ses tatouages et sa philosophie “rabelesque”, Madame se livre à Agnès Bouquet. Elle évoque aussi son travail dans la […]