0 Shares 72 Views

Izia Higelin, une jeune pousse au premier album déchaîné

15 juillet 2009
72 Vues
izia

Izia, 18 ans, rockeuse et survoltée. Voilà qui aura de quoi faire parler d’elle dans les mois et les années à venir car cette petite du nom d’Higelin, véritable phénomène sur scène, a vraiment de qui tenir.

Sans vraiment y prêter gare, elle grandit dans un univers empreint de rythmes et de mélodies, de répétitions et d’improvisations, puis un beau jour s’y met elle aussi.

Ne soyons donc pas médisants, papa est dans le métier, les gènes musicaux sont bien là, mais cela ne fait pas tout. Tombé du berceau, ce jeune oiseau s’avère vite talentueux, créatif et décidé à voler de ses propres ailes. Monter sur scènes, déchaîner les foules, c’est comme cela qu’Izia, petit bout de femme à la coupe sauvageonne, se fait un nom, ou mieux, une sorte de mythe. C’est la ruée vers un rock explosif, déluré, mené à bout de voix.

On est curieux tout d’abord. Cette jeune pousse a de l’énergie pour mille, une voix à toute épreuve vacillant entre grave et aigue, entre puissance et fragilité. Dès la première chanson (Back In Town) on ne s’y trompe pas : oui, c’est bel et bien du rock, et oui c’est bel et bien une femme à la maîtrise vocale impressionnante. Une voix rauque et criarde, mais, décelé soudain, ça et là par petites touches, un charme frêle. Tiens tiens. On continue, on se laisse surprendre par les explosions électriques, les petits « bridges » suaves et tendres entre deux débandades (Life Is Going Down, plein d’émotion), les rythmes saccadés (Lola) et saturés des guitares. On apprécie les variations, les changements, les arrangements de chaque chanson (le titre Blind qui dévie même vers le funk) souvent menés avec fougue, entre colère et douceur. C’est un rock en ébullition qui, avec un peu de bouteille, réserve de belles surprises à l’avenir.

Annabelle Verjus

Articles liés

« La maladie de la mort » : Marguerite Duras vue par Katie Mitchell
Spectacle
158 vues
Spectacle
158 vues

« La maladie de la mort » : Marguerite Duras vue par Katie Mitchell

Voici peut-être le texte le plus énigmatique, le plus dérangeant de Marguerite Duras, une exploration de l’amour, du sexe, de la vie et de la mort entre un homme et une femme. Metteur en scène mondialement connue, Katie Mitchell monte le texte avec des caméras qui fouillent l’intimité, Irène Jacob en narratrice et Laetitia Dosch […]

Le Grand Prix du Festival d’humour de Paris – Bobino
Agenda
36 vues
Agenda
36 vues

Le Grand Prix du Festival d’humour de Paris – Bobino

Pour clôturer sa troisième édition, le festival d’humour de Paris vous offre la crème de la crème des humoristes de demain sur la scène de Bobino. Venez assister à l’éclosion des plus grands talents de demain, et participer à une aventure humoristique unique ! Après avoir parcouru les Festivals, les Comedy club, Avignon et les scènes […]

Nourritures – Café de la Danse
Agenda
33 vues
Agenda
33 vues

Nourritures – Café de la Danse

Après son succès au Tarmac le 9 décembre dernier, NOURRITURES de la chorégraphe Marie Perruchet (Cie Body Double) sera joué 2 soirs au Café de la Danse les 26 et 27 janvier 2018. Les Nourritures Terrestres est un oeuvre de jeunesse d’André Gide publiée en 1887. Œuvre hybride, il s’agit d’un roman-poème qui mêle souvenirs des voyages méditerranéens, récits d’expériences […]