0 Shares 237 Views

Kein Licht, l’atome en folie par Jelinek, Manoury et Stemann

18 octobre 2017
237 Vues
8 Kein Licht DR Vincent Pontet

L’Opéra Comique et son directeur Olivier Mantei sortent des sentiers battus en commandant au compositeur Philippe Manoury un « work in progress » en forme de « thinkspiel ». On parle en pensant, on chante en jouant, il y a des musiciens, des chanteurs, des acteurs, une installation électronique et un décor avec vidéos et 3D, de quoi faire respirer en beauté le texte d’Elfriede Jelinek sur l’explosion atomique de Fukushima et les gloires et misère de l’atome. Avec Trump en épilogue !

6 Kein Licht DR Vincent PontetL’Ircam et l’atome

Philippe Manoury est un compositeur poète et mathématicien, qui a développé un système de langage musical informatique en temps réel tout en composant et en enseignant à travers le monde. Le système se met en route avec Miller Puckette MAX-MSP, et continue sans l’aide de personne. C’est l’Autrichienne Elfriede Jelinek qui donne ici la trame ouverte de ce spectacle total, par l’intermédiaire du metteur en scène allemand Nicolas Stemann. Stemann et Manoury vont ainsi tisser la toile d’un spectacle ouvert, auquel on peut adjoindre des réflexions (de Manoury), des scènes écrites par Stemann et Benjamin von Blomberg son dramaturge, qui mêlent la catastrophe nucléaire et humaine de Fukushima en 2011 avec des considérations tragico-drôlatiques sur le nucléaire aujourd’hui, ce que l’on en fait en France et en Allemagne, qui achète aujourd’hui cette électricité « propre » à la France.

10 Kein Licht DR Vincent PontetLe meilleur des mondes

Le spectacle prend donc la forme d’un joyeux délire philosophico-burlesque, bien que la trame textuelle, souvent obscure de Jelinek, n’est pas franchement drôle. C’est justement ce décalage entre les assertions justes mais dramatiques de Jelinek, sur les conséquences tragiques d’une telle catastrophe, le déni du gouvernement japonais concernant toutes ces questions, l’aveuglement nihiliste de l’homme du Nord à gaspiller sans compter l’électricité par tous les moyens, et le jeu joyeux, inventif, créatif des chanteurs et acteurs sur la scène qui en fait la saveur. Dès lors, pas question pour le metteur en scène de plonger la scène dans le noir de l’absurde.

4 Kein Licht DR Vincent PontetPlein soleil

Il allume tous les projecteurs, fait jouer la machinerie comme Molière les machines de l’époque : mini-centrale nucléaire qui dégorge de l’eau verte, atomes géants en forme de suppositoires transparents qui glissent sur l’eau et dans lesquels Caroline Peters et Niels Bormann, acteurs fabuleux, se transportent; chanteurs transformés en sirène, puis en fées électricité jouant au volley avec des bulles d’uranium -Sarah Maria Sun, Olivia Vermeulen, Christina Dalestska et Lionel Peintre sont éblouissants. Ajoutez à cela un scénario catastrophe avec effets de réels -vidéos et photos pixelisées- mixées avec le plus burlesque des scénarios à la Monty Python, adresse au public, jeux de mots et blagues méchantes. Voilà une création terriblement actuelle, qui commence par Fukushima et aboutit à Trump et la Corée du Nord, et dont l’inventivité musicale et dramatique est une réussite totale. Quel bonheur d’intelligence et de fantaisie !

Hélène Kuttner

[Crédits Photos : © Vincent Pontet ]

Articles liés

Magnum Photos au Bon Marché Rive Gauche
Agenda
5 vues
Agenda
5 vues

Magnum Photos au Bon Marché Rive Gauche

A l’occasion de son 70ème anniversaire, Magnum Photos installe un espace éphémère au Bon Marché Rive Gauche en collaboration avec Actes-Sud (éditeur) et Plinth (producteur d’objets d’artistes). Magnum Photos rejoint ainsi le « Gang de Noël » dans sa volonté de proposer des cadeaux surprenants et inédits autour des photographies de ce collectif mythique. Venez […]

« Bestiaire Moderne » de Mosko – Gca Gallery de Nice
Agenda
9 vues
Agenda
9 vues

« Bestiaire Moderne » de Mosko – Gca Gallery de Nice

Quand l’exotisme estampe le monde urbain. Comment rendre vivant ce qui ne l’était plus ? Gérard Laux (né en 1953), de son nom d’artiste Mosko, tente de résoudre cette problématique depuis la fin des années 80 en posant ses pochoirs bestiaires sur les murs de la ville. Ainsi, l’ambition de Mosko est de rendre les […]

Festival des Photaumnales aux couleurs de la Caraïbe
Art
204 vues
Art
204 vues

Festival des Photaumnales aux couleurs de la Caraïbe

Pour sa 14e édition, le Festival des Photaumnales de Beauvais ouvre ses portes jusqu’au 31 décembre 2017. À partir d’archives et de collections privées, des photographes contemporains mettent en avant les territoires de la Martinique et de la Guadeloupe. Avec leur regard attentionné, les 36 photographes invités nous plongent d’emblée dans diverses époques et milieux. Issus […]