0 Shares 979 Views

L.A. to the Moon Tour : Lana Del Rey et sa grande tournée mondiale

Antoine Ruiz 8 décembre 2017
979 Vues

© commons.wikimedia.org

Mettant de côté sa moue lancinante légendaire, Lana Del Rey est revenue cet été avec son nouvel album Lust For Life, grand sourire aux lèvres. Après avoir enchaîné de nombreux festivals, la chanteuse propose une tournée mondiale, « depuis Los Angeles jusqu’à la lune ».

La muse américaine, qui avait essuyé de nombreuses critiques à ses débuts, a largement gagné en confiance depuis et s’impose dans l’industrie musicale, notamment sur la scène où elle se dandine gracieusement et envoûte son public par sa voix désormais maîtrisée. Après de nombreuses prestations l’été dernier dans toute l’Europe, dont une à la première édition du Lollapalooza parisien en juillet, Lana Del Rey s’engage dans une tournée mondiale qui démarrera dès le 5 janvier 2018.

Accompagnée de Jhené Aiko et Kali Uchis, la diva aux allures vintage débutera sa tournée par les États-Unis, de Minneapolis jusqu’à Honolulu, puis passera par l’Amérique latine, l’Océanie et terminera par l’Europe. Au total, 37 dates ont été annoncées, mettant cependant de côté la France qui, a son tour, fait la moue. En effet, pour sa tournée européenne, seulement six concerts auront lieu en avril : le 11 avril à Milan, le 13 avril à Rome, le 16 avril à Berlin, le 17 avril à Anvers, le 19 avril à Barcelone et le 20 avril à Madrid.

Niveau visuel et scénographie, miss Del Rey souhaite créer une ambiance rétro et cool, avec des projections visuelles de plage et des éléments de décor mobiles tels que des palmiers et autres plantes arborescentes, qui dominaient déjà la scène lors de sa précédente tournée mondiale en 2013. Même si sa musique évolue vers des ondes positives, la chanteuse tient néanmoins à préserver son image de starlette hippie hollywoodienne des années 60 qui l’a rendu célèbre.

 

Une « rage de vivre » et des performances captivantes

Il va de soi que Lana Del Rey est désormais plus à l’aise sur scène et s’autorise davantage de liberté, comparée à ses premiers live, notamment lors de la sortie de son premier album Born To Die. Souhaitant oublier sa fameuse prestation au Saturday Night Live, qui avait fait le buzz et suscité de nombreuses critiques négatives, elle se permet dorénavant quelques pas de danses qui vont même jusqu’à la dévergonder. Elle est d’ailleurs accompagnée de danseuses sur scène, avec qui elle entreprend des chorégraphies sensuelles, notamment sur la chanson « Cherry ».

D’autre part, désireuse d’en finir avec son habituel spleen sentimental, Lana Del Rey a choisi de modifier certaines de ses chansons en live. Elle a affirmé qu’elle ne voulait plus chanter la partie « He hit me and it felt like a kiss » dans sa chanson « Ultraviolence ». Par ailleurs, suite au scandale qui a éclaté autour du réalisateur Harvey Weinstein, la chanteuse a décidé de ne plus chanter son titre « Cola », dans lequel elle y faisait référence.

En dehors de sa tournée à venir, Lana Del Rey a récemment mentionné la possibilité de sortir un album de 25 titres, à partir des morceaux qui ont fuité sur Internet ces dernières années. Quant à la promotion de son dernier album, elle compte s’engager elle-même dans la direction et la réalisation de ses clips, avec le soutien de sa sœur Chuck Grant, puisque ses idées ont été rejetées par plusieurs producteurs. Aux dernières nouvelles, le prochain clip vidéo serait celui de la chanson « Cherry ».

 

Antoine Ruiz

Articles liés

« La maladie de la mort » : Marguerite Duras vue par Katie Mitchell
Spectacle
33 vues
Spectacle
33 vues

« La maladie de la mort » : Marguerite Duras vue par Katie Mitchell

Voici peut-être le texte le plus énigmatique, le plus dérangeant de Marguerite Duras, une exploration de l’amour, du sexe, de la vie et de la mort entre un homme et une femme. Metteur en scène mondialement connue, Katie Mitchell monte le texte avec des caméras qui fouillent l’intimité, Irène Jacob en narratrice et Laetitia Dosch […]

Le Grand Prix du Festival d’humour de Paris – Bobino
Agenda
17 vues
Agenda
17 vues

Le Grand Prix du Festival d’humour de Paris – Bobino

Pour clôturer sa troisième édition, le festival d’humour de Paris vous offre la crème de la crème des humoristes de demain sur la scène de Bobino. Venez assister à l’éclosion des plus grands talents de demain, et participer à une aventure humoristique unique ! Après avoir parcouru les Festivals, les Comedy club, Avignon et les scènes […]

Nourritures – Café de la Danse
Agenda
19 vues
Agenda
19 vues

Nourritures – Café de la Danse

Après son succès au Tarmac le 9 décembre dernier, NOURRITURES de la chorégraphe Marie Perruchet (Cie Body Double) sera joué 2 soirs au Café de la Danse les 26 et 27 janvier 2018. Les Nourritures Terrestres est un oeuvre de jeunesse d’André Gide publiée en 1887. Œuvre hybride, il s’agit d’un roman-poème qui mêle souvenirs des voyages méditerranéens, récits d’expériences […]