0 Shares 400 Views

Joël Pommerat, de l’autodidacte précoce à la renommée internationale

Frédéric Ménard 28 novembre 2017
400 Vues

L’ « écrivain du spectacle » Joël Pommerat s’impose, depuis 1990, comme une valeur sûre du théâtre français, par la singularité de sa méthode de travail et l’évidente richesse de son processus créatif.

Joël Pommerat: un esprit précoce multi-facettes

Intégré dans sa première compagnie à 19 ans, et auteur dès 23 ans, Joël Pommerat s’impose tôt dans le paysage théâtral. À 27 ans, il crée la Compagnie Louis Brouillard et commence la mise en scène de ses propres textes. Ainsi, Au Monde marque son premier succès public au Théâtre National de Strasbourg, en 2004, avant la genèse de sa fameuse trilogie (Au Monde, D’une seule main, en 2005, et Les Marchands en 2006). Ce succès sera conforté par les adaptations du Petit Chaperon rouge et de Pinocchio. Voilà de quoi lancer la carrière de Pommerat à l’international !

Touche-à-tout, l’artiste s’associe en 2011 au compositeur Oscar Bianchi pour adapter en opéra Thanks to my eyes, puis reprend sa pièce Pinocchio, en 2017, sous la forme d’un opéra, les deux au Festival d’Aix-en-Provence.

Toutes les institutions se l’arrachent. Artiste associé à l’Odéon, Pommerat rejoint l’association d’artistes de Nanterre-Amandiers en 2014. Il vient même de reprendre une de ses pièces phares au Théâtre de la Porte Saint-Martin. En 2015, il confirme son statut de favori aux Molière 2016 en récoltant quatre statuettes. Et ses spectacles n’en finissent pas de tourner.

© David Balicky

De l’évocation du réalisme historique à la fantaisie du conte

Dans son travail, Joël Pommerat s’entoure toujours de son équipe. Grand représentant de l’écriture de plateau, il s’aide de ses comédiens : « Je crée pour eux, influencés par eux ». Chaque membre participe à l’écriture de la pièce, et influence l’auteur.

Pour parvenir à une telle symbiose, l’auteur s’appuie donc sur une communauté de talents forts qui l’accompagnent depuis la création, en 1990, de la Compagnie Louis Brouillard, dont le travail est soutenue par le Ministère de la culture et la région Ile-de-France. Cette aventure commune, fondée sur un répertoire original, profite à la cohésion artistique d’une équipe qui n’a cessé de grandir au fil des années, et dont les grandes figures originelles, Agnès Berthon, Eric Soyer ou Ruth Olaizola, sont toujours présentes.

Par ailleurs, la carrière de Joël Pommerat démontre un double intérêt pour l’Histoire et le conte. En 2015, l’obtention d’un Molière pour Ça ira (1), fin de Louis récompense sa réécriture de la Révolution française. De même, son goût du conte prend forme avec le Petit Chaperon rouge (2004) ou Cendrillon (2011). Soucieux de lier imaginaire et réalité contemporaine, Pommerat ne considère pas les contes comme une parenthèse acidulée du réel. Au contraire, l’auteur les imprègne « d’une violence et d’un imaginaire tout sauf léger ».

Les spectacles de Pommerat investissent les théâtres

En 2017, plusieurs spectacles du metteur en scène partent en tournée. Ça ira (1), fin de Louis sera d’ailleurs présenté au Théâtre National de Marseille en décembre, puis au Carré Léon Gaumont (Var) en avril 2018. Côté contes, Pinocchio, Cendrillon et Le Petit chaperon rouge seront visibles en avril 2018, respectivement au Théâtre de l’Archipel à Perpignan, à la Salle Jean Renoir de Bois-Colombes (92), et au Théâtre du Blanc-Mesnil (93). En Suisse, le Théâtre de Grütli coproduit en janvier prochain, avec la Compagnie Métamorphoses, La Grande et fabuleuse histoire du commerce, mise en scène par Elidan Arzoni. De quoi apprécier les mises en scènes et les adaptations, montées dorénavant par d’autres, d’œuvres majeures du théâtre français !

Frédéric Ménard

 

À découvrir aussi sur Artistik Rezo :

Pinocchio, Philippe Lumineau, 9 décembre 2015
Ça ira (1) fin de Louis, Hélène Kuttner, 8 novembre 2015
Une année sans été, Emilie Darlier-Bournat, 14 avril 2014
La Grande et Fabuleuse Histoire du commerce, Isabelle Bournat, 5 novembre 2013
Au monde & Les Marchands, Isabelle Bournat, 23 septembre 2013
Portrait de Joël Pommerat, Jeanne Rolland, 25 juin 2013
La Réunification des deux Corées, Marie Torrès, 4 février 2013
Ma chambre froide, Cassandre Bournat, 22 mars 2011
Le Petit chaperon rouge, Marie Torrès, 1 décembre 2010
Cercles/Fictions, Cassandre Bournat, 20 février 2010

 

L’ « écrivain du spectacle » Joël Pommerat s’est imposé depuis 1990 comme une valeur sûre sur théâtre français, par la singularité de sa méthode de travail et l’évidente richesse de son processus créatif. En 2017, il reprend sa pièce Pinocchio sous la forme d’un opéra, avec le compositeur Philippe Boesmans, au Festival d’Aix-en-Provence.

Articles liés

Fireworks – film d’animation
Agenda
19 vues
Agenda
19 vues

Fireworks – film d’animation

En cette belle journée d’été, Nazuna, discrète collégienne, décide de défier ses deux amis Norimichi et Yusuke lors d’une course de natation. Le vainqueur assistera à ses cotés au feu d’artifice de la soirée. C’est Yusuke qui remporte la course mais entre temps, Norimichi découvre le secret de Nazuna. Obligée de déménager en raison du […]

Ami-Ami – comédie de Victor Saint Macary
Agenda
15 vues
Agenda
15 vues

Ami-Ami – comédie de Victor Saint Macary

Quoi de mieux pour ne plus jamais souffrir en amour que de tourner le dos à la vie de couple et de s’installer en coloc’ avec son meilleur ami ? C’est en tout cas ce qu’a décidé Vincent, ravagé par sa dernière rupture ! À un détail près : son meilleur ami est une meilleure […]

L’intime et le Monde – Centre Wallonie-Bruxelles à Paris
Agenda
17 vues
Agenda
17 vues

L’intime et le Monde – Centre Wallonie-Bruxelles à Paris

L’Intime & Le Monde met en lumière une sélection d’oeuvres de trois plasticiens contemporains bruxellois : une installatrice, Marianne Berenhaut, et deux peintres, Sarah Kaliski et Arié Mandelbaum. Par-delà leurs singularités, ils partagent des traits communs manifestes dans leur rapport au monde, leur imaginaire, leur biographie et leur quête respective. Ils jouent tous trois des […]