0 Shares 30 Views

Le dindon, une version juvénile au Lucernaire

le-dindon copie

Le dindon

D’après Georges Feydeau

Adaptation Philippe Person

Mise en scène Florence Le corre et Philippe Person

Avec le collectif Silenzio Please, première promotion de l’Ecole d’art dramatique du Lucernaire

Jusqu’au 9 juillet à 19h : du mardi au samedi, dimanche à 15h

Puis du 12 juillet au 20 août 2017 à 19h : du mercredi qu samedi, dimanche à 15h

Tarifs :de 11 à 26 euros

Durée : 1h20

Théâtre Le Lucernaire 
53, rue Notre-Dame-des-Champs
75006 Paris
M° Vavin ou Notre-Dame-des Champs

www.lucernaire.fr

din2 copieJusqu’au 20 août

Joué par la toute jeune troupe sortie de l’Ecole du Lucernaire, Le dindon adapté et raccourci adopte un ton modernisé. Au diable quelques maladresses de débutants, la détente et le rire sont assurés.

Toute la mécanique de Georges Feydeau marche ici à forte dose. Sans répit, les uns et les autres, petits bourgeois essentiellement préoccupés par l’adultère, courent, s’évitent, se cherchent, se fuient et se rencontrent quand il ne faut pas. Pour ce énième vaudeville créé en 1896, Georges Feydeau avait pimenté sa pièce en décidant de placer les femmes à la hauteur de leurs maris, c’est à dire de les rendre capables d’être infidèles si leurs maris venaient eux-mêmes à l’être.

C’est donc du donnant-donnant qui débouche sur une course folle et comique.La thématique tellement prisée de ce genre théâtral est resserrée sous l’adaptation de Philippe Person et les comédiens peuvent livrer leur dynamisme sans réserve, d’autant que leur jeune âge permet un emballement physique et textuel savoureux. Ils sont rapides, ils sont souples, ils sont pétillants et généreux, et quoique sans redingote mais plutôt en blouson de cuir, ils permettront aux amoureux de Feydeau pas trop puritains d’y trouver satisfaction. 

dind3Teinté et enrobé de rock and roll, Le dindon manie le classicisme en le revisitant sans rien perdre de sa précision et de ses codes indispensables. Le public a droit aux cris, aux mensonges piailleurs, aux crises de jalousie, aux déclarations tonitruantes et aux désordres foutraques qui finissent par retomber dans les plis de la convention sociale. Bref, on a à la fois les péripéties qui structurent la pièce de Feydeau et des zestes de fantaisie contemporaine.

Cette troupe est mise en avant par Florence Le Corre et Philippe Person avec une volonté de faire ressortir leur frais talent et les spectateurs curieux de découvrir de jeunes comédiens apprécieront ce Dindon décidément intemporel. Il est plutôt réjouissant de voir des débutants tout à leur joie de sortir de cette Ecole d’art dramatique qui a vu le jour en 2015 et qui est conduite par des professionnels aguerris tels que Rémi de Vos, Nathalie Boutefeu, Frédéric Constant et Philippe Calvario.

Emilie Darlier-Bournat

[ Photos :  © Doriane Chapelier]

Articles liés

Fireworks – film d’animation
Agenda
19 vues
Agenda
19 vues

Fireworks – film d’animation

En cette belle journée d’été, Nazuna, discrète collégienne, décide de défier ses deux amis Norimichi et Yusuke lors d’une course de natation. Le vainqueur assistera à ses cotés au feu d’artifice de la soirée. C’est Yusuke qui remporte la course mais entre temps, Norimichi découvre le secret de Nazuna. Obligée de déménager en raison du […]

Ami-Ami – comédie de Victor Saint Macary
Agenda
15 vues
Agenda
15 vues

Ami-Ami – comédie de Victor Saint Macary

Quoi de mieux pour ne plus jamais souffrir en amour que de tourner le dos à la vie de couple et de s’installer en coloc’ avec son meilleur ami ? C’est en tout cas ce qu’a décidé Vincent, ravagé par sa dernière rupture ! À un détail près : son meilleur ami est une meilleure […]

L’intime et le Monde – Centre Wallonie-Bruxelles à Paris
Agenda
17 vues
Agenda
17 vues

L’intime et le Monde – Centre Wallonie-Bruxelles à Paris

L’Intime & Le Monde met en lumière une sélection d’oeuvres de trois plasticiens contemporains bruxellois : une installatrice, Marianne Berenhaut, et deux peintres, Sarah Kaliski et Arié Mandelbaum. Par-delà leurs singularités, ils partagent des traits communs manifestes dans leur rapport au monde, leur imaginaire, leur biographie et leur quête respective. Ils jouent tous trois des […]