0 Shares 58 Views

Les Chaises d’Eugène Ionesco – La Critique

9 février 2009
58 Vues
les_chaises

Du 29 janvier au 8 mars 2009

Tout à fait représentative du style d’Eugène Ionesco, Les Chaises pose les questions profondes de la communication entre les êtres, de la solitude existentielle de l’humanité au travers de scènes et de dialogues absurdes. Quand le tragique devient comique, ou l’inverse…

Deux vieux, âgés de 94 et 95 ans, vivent isolés dans une maison située sur une île battue par les flots. Pour égayer leur solitude et leur amour désuet, ils remâchent inlassablement les mêmes histoires. Mais le vieil homme, auteur et penseur, détient un message universel qu’il souhaite révéler à l’humanité. Il a réuni pour ce grand jour d’éminentes personnalités du monde entier. Un orateur, spécialiste…

 

La critique

 

Les deux vieillards de cette pièce de Ionesco semblent seuls au monde. Le rideau se lève sur ces deux personnages prisonniers d’une pièce exigüe. Ils ressassent ensemble de vieux souvenirs, des vestiges de leur jeunesse passée ou bien des plaisanteries qu’ils se répètent chaque soir depuis des dizaines d’années. Attendrissants et pathétiques à la fois, ils tentent de combler le vide existentiel qui les entoure en se réinventant un univers peuplé de personnages du passé. Ils sont seuls sur scène et dialoguent avec des invités imaginaires qui ont un jour existé et semblent étrangement vivre sous nos yeux. Cette situation absurde, même si elle fait parfois sourire, crée un malaise pesant car il s’agit véritablement de la solitude de l’homme et de son incapacité à communiquer.

Au fur et à mesure que les invités imaginaires arrivent chez les vieillards, ceux-ci accumulent les chaises pour les accueillir et sont très vite submergés par un flot de chaises multicolores, à franges, en velours, en soie, droites, courbées, tabourets de bar…etc qui les éloignent petit à petit l’un de l’autre, chacun étant occupé à parler à son voisin qui n’existe que dans sa pensée. Selon le metteur en scène Jean Dautremay, « Les chaises ne sont pas des choses, mais des entités énigmatiques et un peu inquiétantes qui nous assiègent ». En effet, les chaises semblent être des personnages à part entière, comme si ces objets apportaient une présence permettant de combler le mortel ennui qui règne dans la vie des deux personnages isolés. La pièce pose également la question du réel, ou plutôt la question de notre perception de ce qu’est le réel. Les multiples personnes à qui parlent les vieux n’existent pas physiquement, mais ils semblent pourtant présents à travers leurs paroles et leur dialogue fictif. Michel Robin et Clotilde de Bayser, tous deux sociétaires de la Comédie Française, incarnent ce couple désoeuvré. La jeunesse de la comédienne perturbe quelque peu au premier abord mais le spectateur se laisse très vite prendre par son jeu très convaincant de vieille femme tour à tour hystérique, mutine, attendrissante, angoissée et nostalgique…

Malgré quelques longueurs par moments, cette pièce est tout à fait représentative du génie de Ionesco, chef de file du théâtre de l’absurde au côté de Beckett et de Pinter. Entre tragédie et comédie, absurde et réalité, le drame devient cocasse et n’en est que plus bouleversant.

 

Audrey Laroque

 

Avec Michel Robin et Clotilde de Bayser

Mise en scène de Jean Dautremay

Guénolé Azerthiope (Scénographe) , Anne-Marie Burle (Assistant(e) à la mise en scène) , Stéphanie Daniel (Lumières) , Jean-Luc Ristord (Création son) Guénolé Azerthiope (Costumes)

N° Résa : (0)825 10 16 80

Tarifs : de 8 € à 17 €

Du 29 janvier au 8 mars 2009 à 18h30


Studio-théâtre de la Comédie Française
Galerie du Carrousel du Louvre
99 rue de Rivoli
75001 Paris
Métro : Palais Royal – Musée du Louvre

Articles liés

Festival des Photaumnales aux couleurs de la Caraïbe
Art
25 vues
Art
25 vues

Festival des Photaumnales aux couleurs de la Caraïbe

Pour sa 14e édition, le Festival des Photaumnales de Beauvais ouvre ses portes jusqu’au 31 décembre 2017. À partir d’archives et de collections privées, des photographes contemporains mettent en avant les territoires de la Martinique et de la Guadeloupe. Avec leur regard attentionné, les 36 photographes invités nous plongent d’emblée dans diverses époques et milieux. Issus […]

Sulki et Sulku nouveaux héros de Jean Michel Ribes
Spectacle
32 vues
Spectacle
32 vues

Sulki et Sulku nouveaux héros de Jean Michel Ribes

Echappés de « Musée Haut, Musée Bas » où ils figuraient en tant qu’oeuvres d’art, Sulki et Sulku sont les nouveaux héros de Jean-Michel Ribes incarnés par de jeunes comédiens épatants, Roman Cottard et Damien Zanoly. Des Bouvard et Pécuchet coincés dans une installation muséale contemporaine high tech qui n’arrêtent pas de jaqueter comme des coqs mondains. […]

Jeanne – Théâtre du petit Saint-Martin
Agenda
36 vues
Agenda
36 vues

Jeanne – Théâtre du petit Saint-Martin

C’est pas parce qu’elle est vieille et seule qu’on doit lui sourire bêtement. Entre comédie et drame, la pièce décrit le fossé parfois profond entre les solitudes et les politiques sociales plus électoralistes que sincères. Jeanne est une fonctionnaire à la retraite. Demoiselle, elle vit seule dans son appartement parisien en haut d’une tour. Son […]