0 Shares 108 Views

Kamel Zouaoui – Les pas sages d’un fou

16 février 2010
108 Vues
les_pas_sages_photo_affiche

 

On l’appelle aussi Jeha, Joha, Goha, Sha’h car cette figure célèbre du monde oriental a traversé les siècles et les frontières. Il existe donc plus de 2000 histoires de Nasredine le Hodja. Kamel Zouaoui s’en est inspiré pour écrire Les Pas Sages d’un Fou. Ceux qui connaissaient déjà Nasredine et son âne auront l’occasion de découvrir une galerie de nouveaux personnages : le fils Farouk, un ado « sensible » et intelligent ; Khadija, l’épouse aimante ; le couple de voisin, Latifa-la-jalouse et Mounir son fainéant de mari ; et bien d’autres. Tous ces personnages ont vu le jour sur scène après avoir germé dans l’imaginaire du conteur.


Entre folie et sagesse


Nasrédine est un faux naïf. Ceux qui le considèrent comme l’idiot du village finissent presque toujours par s’en mordre les doigts car  l’originalité de Nasrédine met en lumière leur ignorance. Il décoche ses traits d’esprit au petit bonheur. Avec tendresse quand il s’agit de sa famille, avec un peu plus de férocité dès qu’ il s’adresse à autrui. Il fait preuve d’insolence envers les puissants, remet les fats à leur juste place, avec une jubilation gamine. Entre deux rires le public s’interroge : déséquilibre mental, témérité suicidaire ou simple assurance de philosophe ?


kamel_zouaouiLa frontière entre folie et sagesse s’estompe de fable en fable. Pour un personnage venu tout droit du XII ème siècle, ses réparties et les situations auxquelles il est confronté sont d’une étonnante modernité.



La magie du conte

A des années lumières de l’humour facile, ici, c’est la logique – un peu tordue, parfois, mais imparable – du raisonnement  qui fait naître le rire. Les Pas Sages d’un Fou nous ramène à des vérités élémentaires. Si la magie opère, c’est grâce à l’extravagance du personnage Nasrédine, bien sûr, mais le charisme du conteur Kamel Zouaoui y est aussi pour beaucoup. Sa gestuelle et sa narration d’une grande élégance captivent l’auditoire. Il a également l’intelligence d’intégrer le public dans son spectacle et  il ne doute à aucun moment de son soutien. Cette confiance joue un grand rôle dans la beauté des « Pas Sages d’un Fou ». A tel point qu’ici, les adultes couvrent la voix des plus jeunes pour en réclamer « une petite dernière, pour la route ».

Les Pas Sages d’un Fou est un spectacle plein de fraîcheur et de poésie, une bulle précieuse, hors du temps, qui nous autorise à retrouver la simplicité de l’enfance. Car « ce n’est pas le temps qui passe, c’est nous qui passons », professe Nasredine le Hodja.

Sénami Juraver



Les Pas Sages d’un Fou

Auteur : kamel Zouaoui

Mise en scène : Sonia Aya


Jusqu’au 31 mars 2010.
Les mardi et mercredi à 20h.

Locations : 01 42 46 79 79

Entrées : 14€


Petit Gymnase
38, bd. Bonne Nouvelle 75010 Paris
Métro 8 Bonne Nouvelle, Métro 9 Bonne Nouvelle, Bus 20 , Bus 39

Articles liés

CZECH IN FILM FESTIVAL – 5e édition
Agenda
35 vues
Agenda
35 vues

CZECH IN FILM FESTIVAL – 5e édition

La 5 ème édition du festival du cinéma tchèque et slovaque rappellera cette année les dates anniversaires ayant constitué l’histoire de la Tchécoslovaquie et lui rendra hommage à sa manière : à travers les films. Le festival s’ouvrira avec le film historique Masaryk qui traite de la vie de Jan Masaryk, diplomate et ministre des […]

« Olympic Stadium » – Exposition à la galerie du Patio Opéra
Agenda
34 vues
Agenda
34 vues

« Olympic Stadium » – Exposition à la galerie du Patio Opéra

Inauguré en 1964, le Stade Olympique de Phnom Penh, conçu par l’architecte Vann Molyvann, est devenu un emblème de l’histoire et des mémoires du pays. Aujourd’hui, il est surtout l’un des espaces publics privilégiés des habitants de la capitale – lieu d’expression et d’appropriation unique. Derrière sa façade monumentale se dévoile un « micromonde » sur lequel […]

« Le ciel est orange, la mer est orange » – Exposition au Centre culturel Bulgare
Agenda
28 vues
Agenda
28 vues

« Le ciel est orange, la mer est orange » – Exposition au Centre culturel Bulgare

Inspiré du refrain d’une chanson populaire de la Bulgarie communiste des années 80, le titre de l’exposition de Rada Tzankova est une invitation à la rêverie. L’artiste dessine, tisse et trame des univers picturaux aux couleurs douces pour nous rappeler que nous sommes « libres en pinceaux ». L’histoire d’une jeune fille qui voulait peindre […]