0 Shares 1851 Views

« Narcose » de choc au Tarmac

Thomas Hahn 17 novembre 2017
1851 Vues

Narcose est un spectacle de danse qui raconte une histoire de pression et contre-pression, de déflagration et d’ondes de choc – un pas de trois qui éclate et perd la tête, comme le monde semble perdre pied. Narcose investit le lien entre l’intime et le politique. Narcose semble vouloir nous réveiller, nous secouer pour nous dire qu’il faut désormais regarder les choses en face.

Aïcha M’Barek et Hafiz Dhaou sont le couple emblématique de la révolution chorégraphique tunisienne. Du pur jasmin dansé, sous un orage permanent. Leur premier duo, Zenzena (le cachot), créé avant la révolution, était reflet de la pression sociétale dans la Tunisie de Ben Ali. En 2015 ils ont fait de la révolution tunisienne le sujet même d’une pièce très engagée, Sacré Printemps!

Et maintenant, Narcose où les enjeux sont aussi importants qu’ils l’ont toujours été dans les créations de Hafiz Dhaou et Aïcha M’Barek. Narcose pointe la perte de réel, l’indifférence croissante vis-à-vis de la souffrance des autres, le dérèglement des comportements individuels. Sans être un manifeste politique, Narcose creuse l’endroit où se rejoignent la vie intime et la transformation du monde.

© Blandine Soulage

Happé et stupéfait

Pression sur le sternum, personnages qui perdent l’emprise sur leurs émotions et leurs actes. Tourbillon de violence sourdine exercée sur les corps. Il est rarissime d’être à ce point happé, de vivre une telle stupeur, en voyant des danseurs entrer en scène. Ici ils se courbent comme des matières semi-liquides sur lesquelles s’exercerait une pression déformatrice.

Aussi contraints soient-ils, ces corps revendiquent la fête! Dans l’espoir de retrouver la liberté, on bouge à tout jeter dehors, par une danse flirtant avec l’électro. Aux flexions surréelles et à l’élasticité contrainte du buste s’ajoutent des sauts décalés et des éclairs cinétiques secouant les bras. Mais l’énergie débordante rencontre une résistance presque répressive. Forcément, cette cocotte-minute doit exploser.

© Blandine Soulage

Apnée et vertiges

Sous les pieds du trio, le sol se dissout dans le scintillement d’un stroboscope tamisé. Et ce n’est pas le dernier effet d’illusion dans Narcose. L’ambiance bascule, le trio semble plonger en apnée, dans une accélération soudaine et vertigineuse. Désir et violence s’exercent directement de personne à personne, comme dans un accélérateur à fantasmes.

Le monde ne tourne pas rond, mais il tourne à grande vitesse: Séduction, gifles, fête, violences conjugales, mariage, paillettes et coups de feu. Jusqu’à ce qu’on aperçoive un couple couvert de poussière, comme s’il sortait des décombres de sa maison, dans une rue d’Aleppo, après un bombardement.

Chatha, la compagnie de Dhaou et Aïcha M’Barek, continue d’interpeller son public avec une écriture forte et bouleversante, en prise directe avec l’état du monde. Narcose, spectacle créé en début d’année à Bonlieu, scène nationale d’Annecy, ne changera pas le monde, mais peut produire un choc salutaire. De quoi donner des vertiges à plus d’un.

Thomas Hahn

 

 

Articles liés

6e Dimension : Humour, contes et hip hop
Spectacle
138 vues
Spectacle
138 vues

6e Dimension : Humour, contes et hip hop

La Villette présente, pour une série conséquente, la nouvelle création de Séverine Bidaud : « Dis à quoi tu danses ? » La Petite fille aux allumettes, Le Petit chaperon rouge et Le Vilain Petit Canard sont les invités surprise d’un spectacle plein d’humour et de finesse. Voilà la question de la saison des fêtes : On joue ? On conte ? […]

UMA, le musée universel en ligne
Art
229 vues
Art
229 vues

UMA, le musée universel en ligne

Le projet unique que représente UMA (Universal Museum of Art) vient de voir le jour sous l’œil attentionné de ses fondateurs. Cette réalisation en réalité virtuelle a pour but le partage et la transmission de l’art au plus grand nombre. Une nouvelle révolution. Un projet monumental  UMA, qui signifie « ce qui nous lie », en arabe, […]

« Actrice » de Rambert, la vie sans fin
Spectacle
194 vues
Spectacle
194 vues

« Actrice » de Rambert, la vie sans fin

La dernière pièce de Pascal Rambert se déroule autour du lit où se meurt une actrice au sommet de la gloire. Dans cette zone ultime, l’auteur laisse s’engouffrer poétiquement la famille, les amis, l’art, la cruauté, la beauté et la foi en la vie. Alors qu’initialement la pièce a été écrite pour le Théâtre d’Art […]