0 Shares 50 Views

Pinocchio par la compagnie d’Eos – La critique

24 février 2009
50 Vues
pinocchio_web1

 

Des acteurs présents qui s’impliquent beaucoup mais cela ne prend pas. Les enfants participent et semblent s’amuser, la mienne avait souvent peur tout comme moi mais pour des raisons différentes. En réalité, j’ai eu très vite mal à la tête car tout le monde hurle dans ce tout petit théâtre. Le premier quart d’heure passe cependant la suite est insupportable.

Reprenons depuis le début : un joli décor et une marionnette. Une fée avec une jolie voix rassurante et enchanteresse. Puis Gépetto, crédible qui s’apitoie sur son sort. Jusque-là tout va bien, on est dans le joli conte de Collodi. Mais quand Pinocchio devient humain, la magie disparaît. C’est un homme qui prend une voix de fausset et se tortille sur scène comme le ferait le pire des garnements. C’est vraiment prendre des enfants pour des imbéciles. Comment le metteur en scène peut-il imaginer une seule seconde que cela fonctionne ? Puis cela dégénère, de pire en pire.

Le renard et le chat sont affligeants. Ils chantent une comptine qui résume bien la pièce : « Nous, on fait n’importe quoi, ça fait peur aux parents et ça fait rire les enfants ! » Sauf que le metteur en scène se trompe, ça n’amuse pas les enfants. Ils se demandent légitimement pour quelles raisons les adultes se conduisent ainsi. Certains sont atterrés d’effroi, d’autres, les plus grands, sollicités, répondent et interviennent souvent dans le jeu. Leurs réactions vives et spontanées sont toujours cocasses et rappellent qu’on est au théâtre pour enfants. « Vends ton manteau et achète une trottinette pour rattraper les deux voleurs ! »

D’autre part, les chansons sont interminables. Pour le coup, Pinocchio retrouve sa véritable voix. On préfère nettement celle-là.

Puis survient un homme des cavernes, ce doit être le directeur du cirque qui hurle sur scène et fait réellement peur. Il m’a fait peur ! C’est sidérant ! Si cela n’était qu’un spectacle de marionnettes, ce serait très réussi….

Marie Torrès

Salomé, 3 ans et demi,
N’a rien dit. S’est contentée de gigoter sur sa chaise en signe de réprobation. A levé timidement les mains quand on le lui a demandé et tout doucement appeler la Fée.

 

Dès 4 ans

 

Jusqu’au 5 avril 2009.

Les mercredis, samedis et dimanches à 14h30.
Et tous les jours des vacances scolaires.

Prix : 8 euros, tarif unique

Tél : 01 43 38 74 62

 

Aktéon Théâtre
11 rue du général Blaise

75011 Paris
Métro: Saint-Ambroise, St-Maur, Richard Lenoir ou Père Lachaise

Articles liés

Yabon : « Créer, c’est comme le sport. Un défi à chaque fois. »
Musique
526 vues
Musique
526 vues

Yabon : « Créer, c’est comme le sport. Un défi à chaque fois. »

Nass2meetyou et Thibal de Médicis forment le groupe Yabon. Ils feront la première partie de Caballero et Jean Jass le 19 janvier 2018, à la Chapelle Argence de Troyes. Rencontre avec ces deux jeunes rappeurs qui nous ont livré leurs ressentis, à partir de leurs expériences dans un monde où il est compliqué de se faire un nom. Pourriez-vous […]

Mécénat Caisse d’Épargne Île de France X Comédie Française
Agenda
25 vues
Agenda
25 vues

Mécénat Caisse d’Épargne Île de France X Comédie Française

Grâce au mécénat de la Caisse d’Épargne Île-de-france, la Comédie-française étend le dispositif de gratuité à destination des jeunes de moins de 28 ans. À compter du 15 janvier 2018, la centaine de places du petit bureau est accessible gratuitement chaque lundi pour les moins de 28 ans. A l’occasion de son bicentenaire, la Caisse […]

Agnès Bouquet interview Madame – Global TV Saint-Tropez
Agenda
18 vues
Agenda
18 vues

Agnès Bouquet interview Madame – Global TV Saint-Tropez

Dans sa chronique “Les Rendez-vous du Hibou”, la journaliste Agnès Bouquet accueil Madame pour un interview pertinent et percutant. De ses débuts dans le monde du théâtre à son amour pour les mots en passant par ses tatouages et sa philosophie “rabelesque”, Madame se livre à Agnès Bouquet. Elle évoque aussi son travail dans la […]