0 Shares 14 Views

Vangelo ou le récit d’un amour christique par Pippo Delbono

8 janvier 2017
14 Vues
Unknown

Vangelo

De et avec Pippo Delbono

Avec Dolly Albertin, Gianluca Ballare, Bobò, Margherita Clemente, Ilaria Distante, Simone Goggiano, Mario Ontruglio, Nelson Lariccia, Giani Parenti, Pepe Robledo, Grazia Spinella, Nina Violic, Safi Zakria et Mirta Zecevic

Du mardi au samedi à 21h, dimanche à 15h

Relâche le mardi 10 janvier

Tarifs : de 12 à 38 €

Réservation en ligne
ou au 01 44 95 98 21

Durée : 1h50

Théâtre du Rond-Point 
2 bis, av. Franklin D. Roosevelt
75008 Paris

M° Franklin D. Roosevelt
(lignes 1 et 9)

www.theatredurondpoint.fr

Unknown copieJusqu’au 21 janvier 2017 puis tournée jusqu’en mars 2017

Vangelo est le récit d’un amour, qui exprime aussi la haine de l’intolérance et de l’exclusion. L’amour de Pippo Delbono pour le Christ, enseigné tout petit par sa mère, puis transformé en amour de l’humanité via une révolte adolescente sacrément diabolique, irradie avec frénésie et rage ce spectacle. C’est de tout cela, de Dieu, du Diable et des réfugiés aujourd’hui, dont nous parle l’artiste italien dans un opéra rock composite et généreux, débordant de sentiments, aux images fortes et à la révolte non contenue.

Unknown-2 copiePourquoi ne rentres-tu plus dans les églises ?

C’est la question que lui posait sa mère, tout juste avant qu’elle ne disparaisse. Pippo Delbono, artiste de la scène et du cinéma, metteur en scène et acteur, écrivain en italien et en français, mène depuis une trentaine d’années une série d’expériences théâtrales singulières, couronnées de prix, menées en collaboration avec son compagnon de route Bobò, sourd et muet, interné durant 45 ans dans l’hôpital psychiatrique d’Aversa. Entouré de comédiens et de danseurs, mais aussi de non-professionnels d’univers variés, l’artiste et son collectif nomade créent des spectacles souvent poétiques, débridés mais toujours attachants qui racontent notre monde non pas par le milieu, mais par la marge de l’humanité. 

Unknown-4Saint Augustin comme fil conducteur

Le spectacle débute en forme de messe colorée, avec un fond musical omniprésent. Les personnages s’assoient face public, le regard chargé de compassion et de souffrance. Leurs regards, leurs corps portent la misère humaine, mais aussi l’amour que Pippo nous raconte, micro en main, inspiré par son maître saint Augustin. Il y a quelque chose de profondément sincère, autobiographique dans ce spectacle qui nous fait remonter aux origines de l’enfance. La montagne, saint Augustin qui déclare son amour à Dieu, les animaux de la genèse, mais aussi les prédictions, Judas, le Christ en croix. C’est un véritable catéchisme qui nous est conté ici, dynamité à intervalles réguliers par des transgressions lucifériennes et révoltées, nourries d’enfance et de spontanéité. 

Unknown-1 copieLe Diable est une femme

Aller-retour perpétuel entre le Bien et le Mal, le Diable et le Bon Dieu, le féminin fantaisiste et le masculin guerrier, le voyage de Pippo nous entraîne vers les rives du désir, du sexe, de la comédie musicale Jésus Christ superstar. C’est alors une danse débridée version années 70, sono hurlante et projecteurs tous azimuts, pour crier un amour trahi par la guerre, l’exclusion et la déviation politique. Les images, souvent très belles, se laissent aussi déborder par une logorrhée de texte, un flot de paroles que Pippo ne parvient pas à tarir. Des vidéos de réfugiés dans un centre d’accueil italien soulignent le propos de manière appuyée mais touchante. Bien sûr, nous sommes d’accord avec ce cri d’amour pour l’humanité en danger, exilée et blessée, avec cette difficulté de se sentir abandonnés, trahis par les divinités censées nous guider. La troupe de Pippo Delbono, personnages sublimes et déchirants, qui danse sur une bande-son aux multiples couleurs, nous aura tendrement charmés à la lumière d’un plateau, colorée par les costumes et contrastée comme la vie. Un patchwork à la gloire de l’existence, en somme.

Hélène Kuttner

[Photos © Luca del Pia]

Articles liés

Jacky Terrasson Trio – Sunside – jazz
Agenda
7 vues
Agenda
7 vues

Jacky Terrasson Trio – Sunside – jazz

“Un pianiste du bonheur jubilatoire, capable de transporter son public vers l’euphorie” Télérama Le New York Times magazine considère Jacky Terrasson comme “l’un des trente artistes susceptibles de changer la culture américaine dans les trente prochaines années”, Télérama, le décrit comme “le plus voyageur des pianistes de jazz, “un pianiste du bonheur jubilatoire, capable de […]

“Shadows, Songs of Nat King Cole”, Hugh Coltman – Sunside – jazz, pop folk
Agenda
8 vues
Agenda
8 vues

“Shadows, Songs of Nat King Cole”, Hugh Coltman – Sunside – jazz, pop folk

hugh coltman Avec son nouveau projet en hommage à Nat King Cole, l’englishman n’en finit plus de nous séduire. Victoire de la musique 2017 Voix de l’année ! Un événement pour notre club. Après avoir écumé les plus grandes scènes avec son groupe de Blues The Hoax, le songwriter anglais a prolongé une brillante carrière […]

« Elysian »  Duncan Hopkins, Thierry Peala, Nikki Iles – Sunside – jazz vocal
Agenda
7 vues
Agenda
7 vues

« Elysian » Duncan Hopkins, Thierry Peala, Nikki Iles – Sunside – jazz vocal

Le compositeur et contrebassiste canadien Duncan Hopkins a collaboré pour ce nouveau projet avec deux musiciens qui lui sont chers en Europe: le chanteur Thierry Peala de Paris, France et le pianiste Nikki Iles de Londres, Royaume-Uni. Pendant son séjour en Europe, il a composé pour cet enregistrement neuf nouvelles compositions , paroles (sauf une […]