0 Shares 83 Views

64e édition du Salon de Montrouge, tremplin historique pour la scène artistique contemporaine émergente

Pour cette 64e édition, 52 artistes originaires de 12 pays différents se partageront les 1500 m2 du Beffroi. Parmi eux, 31 femmes, soit 60% de la totalité des artistes, un chiffre symbolique pour toute l’équipe du Salon, qui a toujours été attentive à la question de la parité. 

4 grands chapitres découperont les espaces d’expositions aménagés par le scénographe Vincent Le Bourdon. Le grand public pourra y découvrir en accès libre une multiplicité de propositions artistiques : photographies, peintures, sculptures, dessins, vidéos, performances et installations…

Créé en 1955, le Salon de Montrouge révèle, encourage et accompagne chaque année la scène artistique contemporaine émergente, toutes disciplines confondues. Il vise à offrir aux jeunes talents une plateforme d’exposition, de rencontre et de visibilité auprès des professionnels de l’art contemporain et du grand public.

Organisé et financé par Montrouge, ville d’accueil pour l’art contemporain, le Salon a révélé de nombreux artistes, tels que Felice Varini, Hans Bouman, Valérie Favre, Georges Rousse, Hervé Di Rosa, et, plus récemment, les nouveaux talents du monde de l’art, comme Théo Mercier, Pauline Bastard, Marion Bataillard, Clément Cogitore (Prix Marcel Duchamp 2018)…

Depuis 2016, la direction artistique du Salon est confiée à Ami Barak et Marie Gautier. Ils renouvellent l’expérience, cette année encore, accompagnés d’un comité de sélection composé de personnalités professionnelles du monde de l’art contemporain.

LE PARCOURS

Le visiteur est invité à déambuler librement à travers les 4 chapitres qui, ensemble, composent un parcours d’exposition collectif et narratif. Cette scénographie fluide a été pensée et conçue par Vincent Le Bourdon

1-Ce que nous sommes ensemble et ce que les autres ne sont pas

Les artistes de cette partie s’intéressent à des questions sociales et sociétales, par le prisme sociologique et anthropologique mais aussi historique et fictionnel. Ils interrogent les notions de groupe, de vivre en communauté ainsi que celles de minorité et/ou de diversité. Il est ici question d’explorer ce qui relève de l’humain, de ses identités – individuelle, collective, rêvée ou fantasmée, conditionnée ou stigmatisée – de ses comportements et de son existence. Acteurs ou témoins, ils rendent compte des interactions à l’œuvre et des codes qui définissent nos relations dans le monde contemporain.

Les artistes : Maria Alcaide / Sabrina Belouaar / Aïda Bruyère / Pauline Lecerf / Ioanna Neophytou / Camila Salame / Chloé Serre / Mathilde Supe / Oussama Tabti / Camille Varenne

2-Le laboratoire des contre-pouvoirs

Ici les artistes sont des expérimentateurs. Ils testent, accommodent, fabriquent par assemblage. Ils poussent toujours plus loin les limites du faisable. Leur atelier est un laboratoire où tout peut devenir sujet à expérience. Les matières s’accumulent, se modifient, suintent, migrent d’un support à l’autre. Ils créent des machines célibataires, questionnent les notions de finalité, détournent les objets du quotidien pour leur donner un nouvel élan. Certains endossent la figure du vieux sage ou du conteur et nous invitent à expérimenter le monde, à le déconstruire et le parfaire. Ici tout s’invente, tout se permute, tout se transforme.

Les artistes : Flora Bouteille / François Dufeil / Camille Juthier / Raphaëlle Kerbrat / Charlotte Khouri / Quentin Blomet et Louise Mervelet / Aline Morvan / Antoine Palmier-Reynaud / Nefeli / Papadimouli / Francis Raynaud / Alexandra Riss / Camille Sauer / Maxime Verdier / Zohreh Zavareh

3-La forme contenue ou le contenu impliqué

L’un des buts recherchés de la création est la conception de nouvelles formes. De tout temps, les artistes ont adopté des techniques actuelles, dans une quête perpétuelle afin d’enrichir le vocabulaire existant. Celle-ci génère des potentialités formelles inédites. Entre tradition et innovation, les artistes demeurent chercheurs dans leur propre champ. Ils questionnent les matières, renouvellent, recyclent et expérimentent. L’art se ressource ainsi et propose une constante régénération des partis pris formels et conceptuels

Les artistes : Traian Chereches / Pauline Cordier / Eléonore Deshayes / François-Noé Fabre / Amandine Guruceaga / Arthur Hoffner / ALEX HOUSSET – WORD / Ellande Jaureguiberry / Emmanuel Le Cerf / Rosanna Lefeuvre / Jean-Julien Ney / Madeleine / Roger-Lacan / Maxime Testu / Floryan Varennes

4-La réalité rattrapée par le réel

Les artistes réunis dans ce chapitre s’intéressent au réel. Certains puisent dans le répertoire d’éléments issus du quotidien, qu’ils fantasment, détournent et transforment. D’autres prélèvent des souvenirs ou des échantillons d’une géographie imaginaire. Ils donnent à voir les contours du réel par l’intermédiaire du documentaire, de la satire ou du rêve. Mais les limites qui en découlent ne sont pas nécessairement celles de notre planète, l’espace deviendrait ainsi la projection d’un réel, objet d’étude et d’observation, extensible au-delà du quotidien. Et là où tout ce qui s’observe, se raconte et se détourne, devient tangible.

Elsa Abderhamani / Charlie Aubry / Thomas Benard / Elvire Caillon / Rémi Duprat / Marie Glaize / Guillaume Mazauric / Eva Medin / Chrystèle Nicot / Han Ren / Yawen Shih / Adrien van Melle / Marine Wallon / Radouan Zeghidour

[Source : communiqué de presse]

Articles liés

Un tramway à Jérusalem – Le nouveau film d’Amos Gitaï sort en salles le 24 avril
Agenda
13 vues
Agenda
13 vues

Un tramway à Jérusalem – Le nouveau film d’Amos Gitaï sort en salles le 24 avril

À Jérusalem, le tramway relie plusieurs quartiers, d’est en ouest, en enregistrant leur variété et leurs différences… Cette comédie regarde avec humour des moments de la vie quotidienne de quelques passagers, de brèves rencontres qui se produisent au fil...

l’adieu à la nuit – Un film de André Téchiné avec Catherine Deneuve en salle le 24 avril
Agenda
18 vues
Agenda
18 vues

l’adieu à la nuit – Un film de André Téchiné avec Catherine Deneuve en salle le 24 avril

Muriel est folle de joie de voir Alex, son petit-fils, qui vient passer quelques jours chez elle avant de partir vivre au Canada.  Intriguée par son comportement, elle découvre bientôt qu’il lui a menti. Alex se prépare à une...

Mais vous êtes fous – Un film avec Pio Marmaï au cinéma le 24 avril
Agenda
20 vues
Agenda
20 vues

Mais vous êtes fous – Un film avec Pio Marmaï au cinéma le 24 avril

Roman aime Camille, autant qu’il aime ses deux filles. Mais il cache à tous un grave problème d’addiction, qui pourrait mettre en péril ce qu’il a de plus cher. L’amour a-t-il une chance quand la confiance est rompue? [Source...