0 Shares 517 Views

ABCD Honoré – 100 séances imaginées par Christophe Honoré

27 septembre 2021
517 Vues

Le Forum des Images a proposé à Christophe Honoré de s’emparer de sa programmation, pour explorer, sous une autre forme, son geste artistique. Ce programme, conçu comme un abécédaire, s’inscrit dans sa veine autobiographique tout en inventant une sorte d’épistémologie romantique, examinant avec passion les raisons du cœur et les déraisons du corps. 

A comme… Amour

Christophe Honoré fut un jeune homme épris de cinéma. Il plonge ici dans sa mémoire pour retrouver l’état amoureux qui prévalait lors de la découverte de ces films, pour lesquels il a écrit une notice biographique projetée avant chaque séance. Aussi, il provoque cet amour en célébrant l’union de deux cinéastes (« séances Platon », à travers lesquelles il rapproche par exemple Jarmusch et Akerman) et en cristallisant son désir d’un film imaginaire (« Cristal Stendhal », une séance où il rassemble sa troupe et imagine avec elle un film parfait qu’ils·elles ne feront jamais).

B comme… Bretagne

La Bretagne coule dans les veines et dans les rêves d’Honoré. On retrouve ces paysages dans des films tournés là-bas ou dans ces Bretagnes imaginaires qui couvrent de Breizh d’autres films (on retrouve ainsi des morceaux de Bretagne dans Sleepy Hollow ou dans le Macbeth de Justin Kurzel). Honoré a également souhaité que l’on recrée les doubles programmes du Ciné-Breiz de Rostrenen, son village, où il a appris à aimer le cinéma et à être aimé par lui.

C comme… Critique

Honoré a été marqué par certains critiques de cinéma, tel Serge Daney. D’autres textes lui ont plu, qu’il a souhaité rassembler ici, ainsi que ceux qui les ont écrits. Dans les années 1990, il collabora aux Cahiers du cinéma : quelques-uns des films dont il parlait alors sont programmés. Le métier de critique est évoqué avec une table ronde, et celui d’attaché·e de presse à travers une conversation inédite.

D comme… Désir

Le désir est peut-être la seule chose qui compte quand on parle de cinéma, quand on le fait. On désire des films comme on désire des êtres, à travers un écheveau de fantasmes et de rencontres. Honoré recollecte ces obscurs objets, et invente des dispositifs qui jouent avec le désir des spectateur·rices : des séances inachevées qui frustrent et attisent notre appétit ; des séances au noir, où l’on retrouve la totale obscurité de la salle obscure, au simple contact des voix.

La programmation complète à retrouver ici.

Événement partenaire du Club Artistik Rezo

[Source : communiqué de presse]

Articles liés

Vernissages des galeries street art – Novembre 2021
Agenda
87 vues

Vernissages des galeries street art – Novembre 2021

Découvrez les vernissages qui auront lieu au cours du prochain mois dans les différentes galeries de street art à Paris Jeudi 28 octobre  Exposition collective – Hors Champ Du 28 octobre au 13 novembre Pdp Gallery 7 rue Froissart...

Vernissages des galeries parisiennes – Novembre 2021
Agenda
98 vues

Vernissages des galeries parisiennes – Novembre 2021

L’automne s’est déjà bien installé, un nouveau mois débute et les vernissages sont bel et bien au rendez-vous ! Découvrez les différentes dates de vernissages des galeries d’art parisiennes. Jeudi 28 Octobre Antoine d’Agata – Mexico, 1986-2021 Vernissage de 18h...

Marie s’infiltre au Studio des Champs-Elysées
Agenda
83 vues

Marie s’infiltre au Studio des Champs-Elysées

Tentez de devenir plus culotté que moi pendant une heure et demie ! Un seul mot d’ordre : l’audace en toute chose et sans limite. Voici le spectacle où tout est permis, vous n’êtes plus un simple spectateur… Je...