0 Shares 420 Views

Drôle de Dames – Festival d’humour au féminin au Grand Point Virgule

4 scènes, 3 lieux, 6 soirées exceptionnelles, et plus de 20 artistes ! Véritable clin d’œil à la journée internationale des droits des femmes, le Festival Drôles de Dames, propulsé par l’équipe féminine du Point Virgule présente.. Le 1er Festival sur les Femmes vu par des femmes… ET des hommes ! Venez découvrir les Etoiles montantes de l’Humour féminines dans des sketchs inédits et des soirées plus qu’exceptionne’ELLES ! »

 

PARCE QU’ELLES MERITENT PLUS QU’UNE JOURNEE, ET ILS… LE PROUVENT !
8 mars à 19H30, au Grand Point Virgule, Salle Majuscule

Avec Kallagan, Guillermo Guiz, Djimo, Noman Hosni, JEROME DARAN… Qui mieux que…  pour parler de nous les femmes ? Les hommes bien sûr ! Mères, femmes, amies ou maîtresses, ils savent parler de nous et nous le prouvent.
Derrière chaque grand homme se cache… une GRANDE femme.
Messieurs à vous de jouer !
 

DU WEB A LA SCENEL’humour version 2.0 !
9 mars à 21h30, au Grand Point Virgule, Salle Apostrophe

Avec Laura Calu, Marina Cars, Lola Dubini, Nino Arial..
Leurs visages vous sont forcément familier, qui sont ces humoristes 2.0 pour qui le web n’a aucun secret ?
Laura Calu, Marina Cars ou encore Lola Dubini, on ne les présente plus !
Pour la 1ere fois, rangez vos smartphones, tout se déroule sous vos yeux !
The Show must Go on !

FADILY PARTY
10 mars à 21h30, au Grand Point Virgule, Salle Apostrophe

Avec Fadily Camara, Tania Dutel, Christine Berrou, Cécile Djunga,
Melha Bedia, Lenny M’Bunga
Fadily Camara et ses copines débarquent au Grand Point Virgule !
Tu rêvais d’une soirée en tête à tête avec Fadily ? Oubli, on a encore mieux à te proposer…
Encore mieux que ta dernière soirée pyjama, elle invite le meilleur de ses girls pour une soirée intense en rire et en émotions !
Même tes abdos sont pas prêts…
Celle qui EST et restera…    Encore plus drôle que la plus drôle de tes copines !!
Be fresh and come as you are !

GRAND SHOWTIME invite LA BAJON au Grand Point Virgule
11 mars à 20h, au Grand Point Virgule, Salle Apostrophe

La troupe la plus délurée de Paris, met au défi son invité : LA BAJON
Après avoir joué à guichet fermé au Point Virgule tous les vendredis et samedis mais aussi à Bobino et l’Olympia,
La troupe d’impro la plus délurée de Paris débarque une nouvelle fois au Grand Point Virgule !
Cocktail molotov composé à 100% d’impro et 200% d’humour, Le Grand Showtime est un concentré explosif de bonne humeur qui va te secouer comme dans un grand huit et réchauffer ton p’tit cœur !
La seule soirée où c’est TOI qui décides du destin des comédiens, alors prépare tes thèmes les plus insolites et tes défis les plus loufoques… Ce sera finalement toi qui seras le plus surpris !

[Source texte : communiqué de presse]

Articles liés

Les rencontres d’Arles 2018
Agenda
22 vues
Agenda
22 vues

Les rencontres d’Arles 2018

Avec environ 30 expositions, les Rencontres d’Arles s’affirment comme un observatoire de la création actuelle et des pratiques photographiques. Des rapprochements au sein de la programmation se déclinent comme des séquences. Ils permettent d’identifier des rubriques et favorisent, année après année, un suivi au plus près des évolutions de la photographie… Départ imminent pour la […]

Electric Sideshow – Vice – Cirque Electrique
Agenda
71 vues
Agenda
71 vues

Electric Sideshow – Vice – Cirque Electrique

Concert de Cirque entre l’irrévérence de la contre-culture et l’étrangeté du Sideshow, le Cirque Electrique plonge dans les souterrains des envies indociles… Sous la toile du vieux chapiteau : un monde, un univers, une hétérotopie où douce violence et joyeux désordre se coudoient avec impertinence. Podium central. Public debout. Feulement d’amplis. Crissement de talons. Gestes […]

Trois contes de Borges – En salle le 4 juillet
Agenda
24 vues
Agenda
24 vues

Trois contes de Borges – En salle le 4 juillet

Les Trois contes de Borges adaptent, dans leur langue originale, trois textes du célèbre écrivain argentin Jorge Luis Borges : El otro, El disco et El libro de arena. Trois récits fantastiques où se monnaient les objets de l’éternité qui, à portée de main, mettent en péril nos rapports au temps, à l’image, au langage. […]