0 Shares 1749 Views

Exposition de Nour Awada – Galerie Artistik Rezo

29 septembre 2015
1749 Vues
nourawada

Exposition de Nour Awada – D’entre les brèches jaillit l’écume

Du 21 octobre au 17 décembre 2015
Du lundi au vendredi de 10h à 19h

Galerie Artistik Rezo
14, rue Alexandre Dumas
75011 Paris
M°Rue des Boulets

www.galerieartistikrezo.com

nourawada copieArtistik Rezo, l’équipe du Prix Icart-Artistik Rezo 2015 et ses partenaires présente l’exposition personnelle de Nour Awada, lauréate du Prix Icart-Artistik Rezo 2015. Elle présentera ses derniers travaux ainsi qu’une œuvre vidéo réalisée avec Jacques Girault.

D’entre les brèches jaillit l’écume

La naissance d’Aphrodite dans la Théogonie d’Hésiode est ainsi évoquée : « Tout autour, une blanche écume sortait du membre divin. De cette écume naquit une jeune déesse ». Nées de l’écume, les œuvres de Nour Awada pourraient bien l’être, ou en tout cas ses personnages. La frêle silhouette et son fantôme du triptyque Noire, Blanche et Bleue, coréalisé avec Jacques Girault, l’est assurément. Une de ses premières vidéos de performance faisait ainsi le tableau mouvant d’une jeune femme convulsant sous un déluge d’eau, pieds nus dans la terre. Tout était déjà là, comme lors de la première séance d’une psychanalyse : le soin a beau durer 20 ans, ses clés sont contenues dans la première rencontre avec l’analyste.

Dans le travail en volume de Nour Awada, on est frappé par une texture si proche de la peau, par des formes pleines et sensuelles mais striées de cicatrices. Ses sculptures semblent au bord de l’explosion, ou au contraire en phase de guérison, et évoquent une autre naissance, celle de Dionysos, sorti de la cuisse de Zeus. L’enfantement, et son corollaire, la création laissent des traces sur des corps tantôt caressés, tantôt malmenés. 

Nour Awada détourne des mythes, des fragments de lieux de culte ou de mémoire pour en faire des terrains de jeu où secrets cachés, répulsion ou toucher deviennent des enjeux. D’histoires millénaires, elle élabore ses pièces. Elle invente en fait sa propre mythologie. En découlent des objets de culte, faits pour susciter de nouveaux rites, pour être caressés par des fidèles. Entre attraction et répulsion, le spectateur est mis au défi de ces formes charnelles fascinantes et déroutantes.

Nour Awada et Jacques Girault se sont rencontrés en 2010 sur le tournage de la vidéo d’art Improvisation n°I. Leur collaboration a continué pour Les Ruisselantes, vidéo qui a obtenu le Prix Talents Contemporains 2012 de la Fondation François Schneider.

En 2014, Zadig Productions et Arte Productions les contactent pour réaliser Blanche, vidéo d’art créée dans le cadre de l’exposition Hokusai aux Galeries Nationales du Grand Palais à Paris.

[ Crédit photo : © Nour Awada // Texte écrit par Jeanne Barral]

Articles liés

Brigitte de Thélin, sa rencontre avec la culture Navajos : “Your art is your heart”
Art
152 vues

Brigitte de Thélin, sa rencontre avec la culture Navajos : “Your art is your heart”

Rencontre avec l’artiste française Brigitte de Thélin, qui nous immerge le temps d’une interview dans l’histoire émouvante de l’art traditionnel Navajos et des peintures de sables médicinales. Bonjour Brigitte, avant de plonger dans l’univers des Navajos, pourriez-vous vous présenter,...

La galerie Kamel Mennour lance sa première vente NFT avec le collectif Obvious
Agenda
150 vues

La galerie Kamel Mennour lance sa première vente NFT avec le collectif Obvious

Kamel Mennour s’associe au collectif Obvious pour présenter son premier projet sous forme de NFT. Le collectif Obvious, composé de trois jeunes artistes français, fut parmi les pionniers de la création avec l’intelligence artificielle, à la frontière de l’art,...

Rencontre avec Marion Louisa, à l’initiative d’un tour de France des savoir-faire
Art
233 vues

Rencontre avec Marion Louisa, à l’initiative d’un tour de France des savoir-faire

Marion Louisa est une créative dans l’âme avec une passion communicative du vêtement et de la mode. Elle est attachée à rapprocher la création à la transmission et au partage. Marion s’est appropriée le média vidéo à merveille pour...