0 Shares 1938 Views

Exposition « Hidden Sides » – Théo Lopez – Galerie Art & Craft

18 septembre 2018
1938 Vues

Pour sa première exposition à la galerie Art&Craft, du 21 septembre au 27 octobre 2018, l’artiste Théo Lopez vous présente « Hidden Sides » / « Faces Cachées ». Au travers de son abstraction, le travail de Théo Lopez explore les transparences du réel pour en extraire son essence. « Hidden Sides » nous projette derrière le voile des apparences. 

En mettant en avant la couleur et la forme, l’artiste retranscrit d’une manière abstraite certaines forces qui nous entourent.

Après une immersion dans la Taïga Russe, fotêt de l’Oural, l’artiste arbore un oeil minimaliste, sensible aux énergies qui nous animent.

Theo Lopez, artiste peinture et muraliste, puise son inspiration entre l’expressionnisme allemand, le constructivisme russe, et l’abstraction lyrique européenne.

Il concentre ses recherches dans le domaine de l’abstraction et élabore une poésie dans le travail de la matière, de la ligne et de la couleur. Le processus de création étant au centre de son oeuvre, il marque dans ces sujets la notion de temporalité.

Habitée, la peinture de Théo Lopez, est une oeuvre de l’esprit, les contrastes évoquent des flux d’énergies, des instants isolés des lueurs subconscientes…

A PROPOS DE THEO LOPEZ

Graphiste de formation, Théo Lopez s’est investi très jeune dans une démarche artistique. En 2008, sa rencontre avec le collectif 9ème Concept l’incite à prendre un virage pictural décisif. Entouré d’artistes confirmés et mu par une curiosité grandissante grâce à ses nombreux voyages en Russie, en Israël ou aux Etats-Unis , il étend sa vision au-delà de ses aspirations originelles. A 27 ans, il partage son univers si singulier à travers un œil aiguisé.

Inspiré d’abord par des influences tribales et spirituelles, Théo Lopez bascule aujourd’hui dans l’abstrait. Créant des œuvres chargées de motifs et d’effets d’optiques à ses débuts, sa recherche est aujourd’hui guidée par un besoin de revenir aux fondements, à l’essence même de sa ligne. À l’instar des Constructivistes Russes, de l’Abstraction Lyrique européenne, de l’expressionnisme abstrait américain ou encore de ses contemporains graffuturistes. Il élabore une poésie dans le travail de la matière, de la ligne et de la couleur.

L’expérimentation fait partie intégrante du processus créatif de l’artiste. La création d’une œuvre oscille ainsi constamment entre deux concepts opposés mais complémentaires : réflexion et spontanéité. Son premier travail, spontané et intuitif, se forme d’écritures aléatoires courbes et de gestuelles qu’il structure ensuite avec des lignes droites et des formes géométriques.

Cette opération répétée engendre une transformation. L’artiste ne suit pas de cheminement pré défini, la peinture se construit en temps réel. Découper, casser, tracer, structurer, recouvrir, ajouter, gratter, dissimuler, révéler…Théo Lopez conçoit la peinture comme un sculpteur, jouant avec l’aléatoire et provoquant l’accident pour s’en inspirer.   De la métamorphose émane une poésie hybride. Les différentes couches se fondent, les couleurs dialoguent, les lignes vibrent et se répondent, la peinture accumulée prend du relief. Ces contrastes évoquent des flux d’énergies, des lueurs subconscientes, la toile est habitée. Articulant de cette façon toutes ces contradictions apparentes, il réussit à réveiller entre elles de secrètes harmoniques, qui en définitive vont devenir la signature de son propre style.

[Source : communiqué de presse]

Articles liés

Léo Dorfner : “J’envisage mes aquarelles comme des films ou des poèmes”
Art
145 vues

Léo Dorfner : “J’envisage mes aquarelles comme des films ou des poèmes”

Les aquarelles de Léo Dorfner captivent, fascinent, tant par leur réalisme que par leur beauté. Des gros plans de la peau, des yeux, des mains et de la bouche, interviennent comme capteurs émotionnels et sensoriels que l’artiste met au...

Jacques Weber fait sa Crise de Nerfs
Spectacle
319 vues

Jacques Weber fait sa Crise de Nerfs

A 71 ans, celui qui incarnait Cyrano de Bergerac dans le film de Jean-Paul Rappeneau remonte sur les planches sous la direction du metteur en scène allemand Peter Stein au Théâtre de l’Atelier. Trois courtes pièces de Tchekhov, dont...

“Avalanches”, le nouveau clip de Thelma
Agenda
212 vues

“Avalanches”, le nouveau clip de Thelma

Thelma, deux voix en fusion, brutes et sensuelles, scandent comme un chant de guerre et les humeurs capricieuses des jours. Les rythmes ont le pas lourd, les basses tonnent dans la poitrine et la posture est ambitieuse. Tout commence sur les bancs de l’école...