0 Shares 1494 Views

Exposition Murmures de sous la surface – Silvère Jarrosson – galerie Hors-Champs

27 février 2017
1494 Vues
Exposition Murmures de sous la surface - Silvère Jarrosson - galerie Hors-Champs

Exposition Murmures de sous la surface

Œuvres de Silvère Jarrosson

Du 14 mars au 14 mai 2017
Du mardi au samedi de 11h à 19h

Vernissage le vendredi 17 mars 2017, de 18h à 21h

Entrée libre

Galerie Hors-Champs
13 Rue de Thorigny
75003 Paris
M° Saint Sébastien- Froissart

www.galerie-hors-champs.com

Du 14 mars au 14 mai 2017

La troisième exposition de Silvère Jarrosson à la Galerie Hors-Champs présente les nouvelles recherches picturales nées de son univers déjà bien affirmé. Les formes abstraites, minérales et reptiliennes, célestes et granuleuses, poursuivent leur évolution par une multitude de variations, de nuances, qui se révèlent comme un prolongement de ses dernières séries, comme un même corps en devenir.

On ne saurait dire si ce corps « grandit », puisqu’il se refuse toujours à nommer ce qu’il pourrait figurer : il mute, en tout cas. La technique est la même : avant le dripping, Silvère Jarrosson prépare sa peinture selon un procédé qu’il rapproche de la subduction : en déployant une pression suffisante, il glisse une couche de peinture blanche sous une couche de peinture colorée, ce qui va la déformer à la manière d’une plaque tectonique. De cette confrontation des matières, mélangées sans fusionner, il tire un potentiel de textures qu’il lui faudra apprivoiser sur la toile.

Silvère Jarrosson est un artiste plasticien, né à Paris en 1993. Diplômé de danse classique à l’Opéra de Paris, il est contraint d’arrêter la danse en 2011 suite à une blessure. Il part alors pour de longues marches solitaires dans les déserts (le Gobi, l’Atacama) et les forêts (Amazonie, Célèbes) avant d’entreprendre un master en biologie. En peignant, il adopte un style pictural inspiré par la danse, le monde vivant et ce qui les relie.

Son travail abstrait à l’acrylique a donc pour principale inspiration la danse, les mouvements présents dans la nature et la façon dont on peut les inculquer à la peinture pour en faire un matériau vivant (technique proche du ‘dripping’, de l’action painting’). Ses travaux de recherche scientifiques sur l’apparition des formes dans le monde animal influencent également son travail.

A partir de 2014, Silvère Jarrosson expose en France et à l’international. En 2015, il investit de nouveaux champs comme celui de la vidéo. En 2017, invité par Alisa Phommahaxay et l’institut français au Laos, il est conférencier aux beaux arts de Vientiane, où il montre ses techniques en vue d’une exposition collaborative à l’institut français au Laos.

A découvrir sur Artistik Rezo :
– Vernissages – Paris – Mars 2017

[© Extrait du texte de Hannibal Volkoff / communiqué de presse]

Articles liés

Léa David, directrice de salle de cinéma : “La phase de colère est passée, je suis juste déçue”
Cinéma
50 vues

Léa David, directrice de salle de cinéma : “La phase de colère est passée, je suis juste déçue”

Gérante d’une salle de cinéma à Clermont dans l’Oise, Léa DAVID a 24 ans et nous explique aujourd’hui les tenants et aboutissants d’un métier qui a du mal à survivre au COVID19.  Bonjour Léa, peux-tu nous expliquer ton parcours...

Marine Laclotte : « L’animation prend tout son sens lorsqu’elle sert le réel »
Cinéma
51 vues

Marine Laclotte : « L’animation prend tout son sens lorsqu’elle sert le réel »

Rencontre avec la lauréate du Prix du Jury de la compétition internationale « Les Regards de l’ICART ». Marine Laclotte, jeune réalisatrice, revient sur son film « Folie Douce, Folie Dure », un documentaire animé qui nous plonge dans le quotidien d’un hôpital...

Rencontre avec Paul et Mus, le duo du groupe Fantomes pour leur nouvel album IT’S OK
Musique
60 vues

Rencontre avec Paul et Mus, le duo du groupe Fantomes pour leur nouvel album IT’S OK

Fantomes, c’est un duo qui naît autour de l’amour des vieux amplis et des riffs de guitare bien gras, un duo qui se fiche des tendances musicales, qui joue surtout pour se sentir vivant. Après un premier EP éponyme...