0 Shares 2889 Views

Exposition « Out of his cage » – Youssef Boubekeur – Galerie Art &Craft

youssef boubekeur out of his cage galerie art & craft exposition artistikrezo paris

« A l’extérieur de sa cage »
« L’homme est un animal enfermé à l’extérieur de sa cage ». La citation de Paul Valéry interpelle. Dérange. Elle interroge profondément la condiEon humaine et sa part animale ; ce que peut avoir de pesant et d’aliénant l’infinie liberté à laquelle nous aspirons pourtant.

Youssef Boubekeur se joue de ces questionnements à travers son « bestiaire » : une galerie de portraits animaux transfigurés, saisis soudain dans leur humanité. A travers un regard, une expression, Youssef Boubekeur cherche à faire apparaître les troublants points de contact entre l’homme et l’animal. Le travail sur le regard est essentiel, presque obsessionnel. L’animal exprime-t-il la tendresse, le doute, l’envie ? L’amour ? Ou est-ce l’homme qui parfois exprime la plus parfaite sauvagerie ?

L’homme qui danse est-il l’expression d’une sophistication avancée et civilisée, ou au contraire celle d’une pulsion instinctive, physique et bestiale ? A travers l’exercice bourgeois du portrait, dont le genre éminemment classique se voit détourné, Youssef Boubekeur offre à ses personnages un visage unique, une sauvagerie aristocrate, explorant les rapports paradoxaux que la civilisation – voire le dandysme –  entretient avec l’animalité et la violence. Instaurant un curieux face à face, Youssef Boubekeur semble tendre à celui qui contemple ses œuvres un étrange miroir. Une rencontre – un regard croisé – qui vient interroger le sentiment d’altérité et les frontières de l’humanité.

Youssef Boubekeur, l’artiste au stylo-bille bleu
Le stylo Bic est devenu un instrument de prédilection pour Youssef Boubekeur qui l’utilise de manière quasi-exclusive. Le trait du stylo bille est à la fois précis… et indélébile. Il oblige l’artiste à construire avec et sur ses erreurs qu’il intègre ainsi pleinement son processus de création. Son art est un art de la précision, mais pas un art du regret. Le  stylo bille le contraint toujours à aller de l’avant, travaillant ses dessins comme on sculpterait de la matière.

[ Source : communiqué de presse ]


Retrouvez ici notre dossier sur tous les vernissages du mois de Mars

Articles liés

Les Swinging Poules au Théâtre de l’Archipel
Agenda
173 vues

Les Swinging Poules au Théâtre de l’Archipel

Les Swinging Poules revisitent les chansons populaires avec humour et un grain de folie ! Accompagnées de leur pianiste aux doigts d’or, elles font swinguer des chansons des années 50 et 60, mais aussi quelques tubes plus récents, et...

La chanteuse belge Heeka nous dévoile son premier EP : “Black Dust”
Agenda
131 vues

La chanteuse belge Heeka nous dévoile son premier EP : “Black Dust”

Ce vendredi 27 novembre, l’ancienne voltigeuse Heeka nous dévoile son premier EP Black Dust en version numérique, sur le label Koala Records, ainsi qu’en version physique, en distribution indépendante. L’univers d’Heeka oscille entre une folk très intimiste et un...

“Tous à table”, le nouveau titre de Leys
Agenda
148 vues

“Tous à table”, le nouveau titre de Leys

Après avoir obtenu le prix du jury des Inouïs du Printemps de Bourges 2020, la rappeuse aux 1001 freestyles dévoile son nouveau son “Tous à table” en attendant de livrer son premier EP. Maîtrisant flow et textes avec un...