0 Shares 195 Views

Superposition présente l’exposition Spraying Board à la galerie des Terreaux à Lyon

20h, un terrain vague, tu escalades une clôture de 3 mètres pour échapper à un agent de sécurité. Sur ton dos, un sac rempli de bombes de peinture…

Dans le spin-off de l’histoire, c’est une planche de skate que tu balances de l’autre côté de la barrière. Cette situation est commune à deux pratiques marginalisées : le street art et le skateboard. Car c’est dans la rue que ces arts se rencontrent et convergent. Quand l’un dégrade le mur, l’autre abîme le mobilier urbain. Pour ces raisons, ils sont souvent considérés comme des activités illégales et rebelles.

Bambi © Lionel Rault

Dès leurs débuts, les deux mouvements sont étroitement liés. Le skateur dessine sur sa planche puis sur le mur, tandis que le street artist rentre d’une session painting en skate et le customise. Pour preuve, dès 1986 Keith Haring vend dans son Pop Shop des skateboards qu’il agrémente de ses petits personnages. À la même époque, Shepard Fairey (connu pour son portrait ‘Hope’ de Barack Obama), alors âgé de 14 ans, devient obsédé par l’art en découvrant qu’il peut dessiner sur ses tee-shirts et ses skates. Aujourd’hui, les collaborations entre marques de skate et street artists voient naître chaque année des œuvres d’art, à skater ou exposer fièrement sur ses murs. À l’image de Kaws x Supreme en 2001, D*Face x Real Skateboards en 2010 ou plus récemment, Tristan Eaton x The Hundreds, pour n’en citer que quelques-unes.

Pour toutes ces raisons, l’acteur majeur du street art lyonnais, Superposition et le skateur passionné d’art, Romain Hurdequint, ont décidé de s’unir à nouveau. Suite au succès de leur précédente exposition, Inking Board qui invitait les tatoueurs lyonnais à encrer des skateboards, ils collaborent à nouveau pour mettre en avant tout le talent des street artists et la créativité dont ils peuvent faire preuve sur ce support original.

Avec Bambi, Bouda, Bebar, Chufy, Combo CK, Le Monstr, Loodz, Mani, Sphinx, Wenc, Yandy Graffer et Yakes.

Bouda © Lionel Rault

Vernissage le jeudi 5 mars de 18h à 23h

Évènement Facebook

[Source : communiqué de presse]

Evénement partenaire du club Artistik Rezo

Articles liés

Coronavirus : peut-on en rire ?
Spectacle
258 vues

Coronavirus : peut-on en rire ?

Le sujet est grave et pourtant la créativité, le scepticisme, voire la colère, s’expriment aussi par le rire. Caricatures, satires, stand-up confinés… Comment certains humoristes traitent-ils de la pandémie ? Avec une liberté d’expression très saine, c’est sûr. Faisons un...

La Vague : « La singularité comme une priorité »
Musique
256 vues

La Vague : « La singularité comme une priorité »

Singulier et mystique, le duo La Vague l’est sûrement. Portés par une pop surprenante, Thérèse et John répondent à nos questions, suite à leur second EP Lemme Be paru en novembre 2019. Vous définissez votre musique comme de la...

Coquette – Le nouvel EP de Hailey Tuck
Agenda
110 vues

Coquette – Le nouvel EP de Hailey Tuck

Un doux flashback dans les années folles avec le nouvel EP de la chanteuse Hailey Tuck.  Après le succès de l’album Junk,  la chanteuse dévoile aujourd’hui six nouveaux titres sur un EP intitulé Coquette. Entre jazz et pop, tristesse et...