0 Shares 382 Views

Exposition Starting Point de Valentin Van der Meulen à la galerie Valérie Delaunay

val

Starting Point

Avec Valentin Van der Meulen

Du 25 juin au 1er août 2015

Entrée libre

Galerie Valérie Delaunay
22 rue du Cloître-Saint-Merri
75004 Paris
M°Rambuteau 

www.valeriedelaunay.com

Du 25 juin au 1er août 2015

La Galerie Valérie Delaunay est heureuse de présenter la deuxième exposition personnelle consacrée à Valentin van der Meulen.

Une même quête

L’homme a naturellement recours aux images pour donner sens au monde et à ce qui le dépasse. Mais plus que jamais, elles le tiennent sous sa loi. Poursuivant ses interrogations sur le rapport aux images et leurs discours, Valentin van der Meulen nous emmène, dans cette nouvelle exposition, dans d’autres itinéraires dans lesquels les réflexions et travaux antérieurs continuent d’être présents tout en étant prolongés et transformés.

val2Le détail ouvre sur une autre narration

Dans cette exposition, Valentin van der Meulen nous invite à déchiffrer les images par le détail. En quelque sorte, il continue sa série des effacements puisque ne seront conservés que certains détails d’une même image. Chacun des focus sur ceux-ci, dans leur cadrage asymétrique parfois ou simplement par les éléments particuliers qui composent le dessin, crée un manque et fait s’interroger le spectateur sur ce qui a été effacé.

Surtout, chaque détail qui se trouve ainsi magnifié rend possible une autre narration.

La série “Shot”, présentée dans cette exposition, est constituée de cinq formats identiques qui reprennent cinq détails de taille différente d’une même image. Ramenés au même format, Valentin van der Meulen accorde à ces détails le même poids dans leur lecture pour le spectateur. Ces “petits importants” comme dit Ingres sont une porte ouverte et crée une nouvelle narration. En effet, cette approche de la représentation par le détail fait naître autre chose qui ne pourrait sans cela trouver son expression. Ces dessins sont le point de départ d’une narration qui leur est propre, différente ou indifférente de l’image d’origine. Chaque dessin a son rythme et trouve pour chacun des spectateurs une signification.  Mais l’assemblage de ces cinq dessins, qui se trouvent ainsi liés, fait également apparaître une narration collective, elle aussi différente ou indifférente de celle de chacun des dessins et de l’image d’origine. 

Avec ce travail sur le détail, Valentin van der Meulen force avec encore plus d’acuité notre réflexion sur le discours de l’image et sa capacité ou non à rendre compte de la réalité. 

 

[source du texte et crédit visuel: dossiers de presse]

Articles liés

The Twilight Zone, quand la quatrième dimension s’invite chez Castel
Agenda
119 vues
Agenda
119 vues

The Twilight Zone, quand la quatrième dimension s’invite chez Castel

Une soirée organisé par “la Galerie”. Sous l’impulsion de son directeur artistique Gwenaël Billaud, la Galerie a su depuis imposer un nouveau concept de soirées investies par l’art moderne et contemporain, dans le cadre desquelles participent performeurs, artistes, DJs,...

René Urtreger Trio au Sunset Sunside
Agenda
33 vues
Agenda
33 vues

René Urtreger Trio au Sunset Sunside

Dans le petit monde du jazz, on l’appelle parfois le « roi René ». Comme en écho lointain de ce comte de Provence du XIVe siècle qui préférait les arts florissants des lettres et la compagnie des gens d’esprit...

À Bordeaux, Borondo transfigure le Temple des Chartrons
Art
230 vues
Art
230 vues

À Bordeaux, Borondo transfigure le Temple des Chartrons

Avec Merci au Temple des Chartons à Bordeaux, Borondo prouve à nouveau sa capacité à embrasser un lieu pour y déployer son exceptionnelle profondeur poétique. A voir absolument ! Dans le petit monde de l’art urbain, Borondo est une figure...