0 Shares 1213 Views

‘Fauves Hongrois – La Leçon de Matisse’ au musée des beaux-arts de Dijon

24 mai 2009
1213 Vues
fauves_hongrois_expo_dijon

‘La Leçon de Matisse’ présente un scénario quelque peu différent : les oeuvres des Fauves hongrois, Rippl-Rónai, Czóbel, Berény, Perlrott Csaba,… sont ici présentées dans un jeu de confrontations thématiques et plastiques avec celles des principaux protagonistes du fauvisme français, Matisse bien sûr, et aussi Derain, Vlaminck, Marquet, Manguin, Dufy ou encore Van Dongen. A côté des genres picturaux traditionnels, tels que le paysage, la nature morte, le nu et le portrait, avec une prédilection particulière pour l’autoportrait et le portrait d’artiste, sont évoqués des thèmes caractéristiques de l’époque, comme l’exotisme, illustré en Hongrie par le motif des tziganes, emprunté autant à la culture populaire magyare qu’à la thématique de la gitane, si chère à Matisse et à Van Dongen.

Ce projet a pris forme en 2006, lorsque la Galerie nationale hongroise a demandé au musée des beaux-arts de Dijon de reprendre l’exposition. Les échanges entre les deux villes ont commencé à l’occasion de l’exposition ‘Budapest 1869-1914. Modernité hongroise et peinture européenne’ présentée à Dijon en 1995. Ils se sont renforcés avec l’exposition Monet et ses amis présentée au musée des beaux-arts de Budapest, en 2003.

Du 14 mars au 15 juin 2009

De 4 à 7 euros
Tous les jours sauf le mardi, de 10h à 17h

Musée des beaux-arts de Dijon

Palais des Ducs et des Etats de bourgogne
21033 Dijon

Articles liés

Aiste Stancikaite : “Je dessine des humains, pas des ethnicités”
Art
7 vues

Aiste Stancikaite : “Je dessine des humains, pas des ethnicités”

D’origine lituanienne mais résidant aujourd’hui à Berlin, Aiste Stancikaite travaille, au crayon de couleur, la vie sous toutes ses formes. Traits d’une rare précision et couleur(s) vibrante(s) : rencontre avec la dessinatrice qui voit la vie en rouge. Dans...

Festival Paradisio, l’humain au service du patrimoine cinématographique
Cinéma
37 vues

Festival Paradisio, l’humain au service du patrimoine cinématographique

Créé en 2017 à Flagy, en Seine-et-Marne, le festival Paradisio s’intéresse au cinéma de patrimoine. Depuis trois ans, 70 bénévoles travaillent chaque année pour faire découvrir le cinéma des années 1900 à 1960 à travers divers événements. L’édition 2020...

Matrice – Une résidence de création autour de formes artistiques hybrides, numériques et physiques
Agenda
74 vues

Matrice – Une résidence de création autour de formes artistiques hybrides, numériques et physiques

En 2020, Matrice inaugure une résidence de création, pour soutenir des artistes qui explorent des formes mobilisant les médias numériques et les technologies contemporaines.  L’objectif de cette résidence est d’aider à concevoir et réaliser des créations hybrides, ayant une...