0 Shares 359 Views

Festival de l’imaginaire 2019 : Les marionnettes fantastiques du maître Liao Wen-Ho

9 novembre 2019
359 Vues

Retrouvez cette 23e édition du Festival de l’imaginaire du 10 octobre au 31 décembre à Paris, en Seine-Saint-Denis, mais aussi à Lyon ou en Bretagne. Le Festival de l’Imaginaire offre une scène ouverte aux peuples et civilisations du monde contemporain, dans l’envie de partager avec le public l’étonnante richesse des formes d’expression de l’humanité. Une rare occasion de découvrir grands maîtres de la tradition et jeunes artistes dans les domaines de la musique, de la danse et des performances rituelles. 

Maître dans l’art de la marionnette à gaine traditionnelle, Liao Wen-ho est un artiste célèbre à Taïwan où il donne vie à des spectacles enchanteurs depuis l’établissement de sa troupe en 1976. Tout en s’inscrivant dans l’héritage de ses aînés auprès desquels il a été formé dès son plus jeune âge, Liao Wen-ho met sa dextérité au service d’une créativité débordante qui se révèle dans des scénographies originales. Il revisite les légendes locales populaires et les grandes fables chinoises à travers des pièces pleines d’humour qui mettent en scène des figurines aux costumes chatoyants, incarnations modernes de personnages historiques ou fantastiques. Issu de la tradition chinoise du théâtre de marionnettes appelé budaixi ou « théâtre du sac de toile » en référence à la poche que forme le costume de la marionnette, cette forme de spectacle visuel puise aux arts du conte avec des histoires captivantes mêlant sorts magiques et combats d’épées, sublimées par la virtuosité de la manipulation.

À maints égards, Liao Wen-ho s’inscrit dans la continuité du budaixi quand bien même il rompt clairement avec l’esthétique savante du 18e siècle en recourant à divers procédés techniques qui renforcent l’effet émotionnel du récit épique alors que l’accompagnement instrumental a été remplacé par un boîtier électronique qui génère un florilège d’effets sonores. À chacune de ses représentations, le public se presse devant le long castelet pour découvrir sa dernière trouvaille visuelle ou pyrotechnique. Car Liao Wen-ho est un maître, et peut-être plus traditionnel qu’on ne le pense, car si l’esprit de la tradition est aussi de savoir s’adapter à l’air de son temps et à un contexte social et culturel en perpétuel renouvellement pour garder une pratique bien vivante, c’est exactement ce qu’il fait : recevoir, créer, transmettre.

[Source : communiqué de presse]

Articles liés

Découvrez Pess et son clip “Jeunesse”
Agenda
67 vues

Découvrez Pess et son clip “Jeunesse”


Pess est un 
rappeur originaire de 
Lyon
, aujourd’hui installé à 
Clermont 
Ferrand
. 
Il présente 
Jeunesse
, deuxième extrait 
de son projet 
Caméléon Acte 2
, dont la 
sortie est prévue le 
12 mars
. “Sortir par 
le toit”, le premier single a...

Être danseur professionnel en 2021, ça se passe comment ?
Art
172 vues

Être danseur professionnel en 2021, ça se passe comment ?

Xavier Juyon et Grégoire Malandain sont danseurs professionnels. L’un est salarié au Grand Théâtre de Genève depuis 8 ans, l’autre est intermittent du spectacle multipliant les collaborations avec des chorégraphes de renom. Habituellement, ils passent des heures en studio...

Voilà, un spectacle pour “tout foutre en l’air”
Spectacle
136 vues

Voilà, un spectacle pour “tout foutre en l’air”

Après de nombreux courts métrages et une année à jouer un spectacle dans une compagnie bordelaise, Charline Langlet décide de se confronter à la mise en scène pour son travail de fin d’année. C’est ainsi que naît Voilà, une...